A l’origine de l’islam, la folle histoire des judéo-nazaréens

Comment l’islam est-il né et a-t-il évolué jusqu’à la cristallisation de ses textes fondateurs? Le père Edouard-Marie Gallez développe une thèse érudite.

 

Le deuxième article (republié) de cette série historique est consacré à la thèse -au propre et au figuré- d'Edouard-Marie Gallez (photo). Grâce à son vulgarisateur, elle a connu un remarquable succès.

Gallez a assemblé les pièces d’un vaste puzzle qui rejoint les travaux de nombreux autres chercheurs.* «Le grand secret de l’islam» écrit par l’un de ses admirateurs et amis, Odon Lafontaine (« Olaf ») vulgarise cette approche scientifique.

Il s’agit d’un ouvrage particulièrement complexe dont ce résumé est forcément sommaire. Il est simple d’en savoir plus: «Le grand secret de l’islam» est accessible en ligne, avec moult références et je mets aussi en ligne ici une de ses conférences.

Suite sur Le blog de Mireille Vallette

5 commentaires

  1. Posté par Anne Lauwaert le

    Toutes les études ont un dénominateur commun: le coran et l’islam ne sont pas ce que croient la plupart des musulmans, (et les autres)… Une des études les plus intéressantes est celle de J.J. Walter
    https://ripostelaique.com/lautopsie-du-coran-par-jean-jacques-walter.html
    Il est urgent de le faire savoir aux musulmans, (mais aussi aux autres) et d’arrêter de faire semblant de croire aux prêchi prêchas.

  2. Posté par Abbé ARBEZ le

    La thèse en question brasse des quantités de données historiques, mais les relations de cause à effet ne m’ont pas convaincu. J’y vois une mise en valeur discutable des courants hétérodoxes de l’époque et des écrits apocryphes, mais la démonstration ne rejoint pas mes conclusions, pas plus d’ailleurs que la thèse de Luxenberg. J’admets cependant que beaucoup d’éléments utilisés comme arguments peuvent être une découverte pour beaucoup de gens.

  3. Posté par Francoise le

    A écouter également la passionnante analyse du frère Bruno Bonnet-Aymard sur les origines du coran.

    Aux Sources du Coran par le frère Bruno Bonnet-Eymard – YouTube
    2 videos

  4. Posté par Claire le

    Une thèse parmi beaucoup d’autres, sans que l’on sache laquelle est la bonne, faute de textes écrits convaincants.
    Quand on lit le coran, il est en tout cas clair que l’auteur ou les auteurs (le coran a été fixé entre le 9ème et le 10ème siècle) a eu pour but de se légitimer en se rattachant aux deux religions monothéistes antérieures. On y trouve clairement les rites hébraïques concernant les interdits alimentaires en particulier, ainsi que le mépris à l’égard des femmes, qui étaient lapidées par les juifs orthodoxes à l’époque de Jésus Christ. Ce dernier a été le premier à prendre leur défense (« que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre » dit-il à propos de la femme adultère). Le Christ et Marie figurent également dans le coran, mais en tant que prophète, et mère de ce dernier. Une fois la filiation établie, le coran n’a de cesse de vilipender juifs et chrétiens en les accusant de n’avoir rien compris à la parole de Dieu et de s’être égarés. Cela justifie donc le coran comme seule et unique parole légitime, ce qui implique le combat contre les juifs et les chrétiens , « gens du Livre » qui sont pervertis et qu’il faut convertir de gré ou de force. Ceux qui refusent de se convertir devant être tués. Donc judéo-nazaréens ou pas, le résultat est le même et on en subit les conséquences depuis le 8ème siècle avec les invasions arabo-musulmanes, les razzias en Méditerranée, les prises d’esclaves vendus à Alger, et maintenant les attentats islamiques.

  5. Posté par Al Ber le

    J’ai découvert la thèse du père Edouard-Marie Gallez il ya déjà quelques temps et c’est passionnant. Prenez le temps de lire au moins le résumé (20 pages) on comprend alors pourquoi cette pseudo religion est malade.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.