Rappel: Sur les 7 pays qui condamnent les homosexuels à la peine de mort tous sont musulmans. Silence des associations.

Sur les 7 pays qui condamnent toujours les homosexuels à la peine de mort (Mauritanie, Nigeria, Soudan, Somalie, Arabie saoudite, Iran, Yémen) tous sont musulmans. Et même lorsque les gays ne sont pas exécutés, la persécution est endémique. The Economist revient sur le débat sur l'homosexualité dans les sociétés islamiques.

Le journaliste raconte notamment qu'en Iran, les homosexuels de sexe masculin sont généralement poursuivis pour d'autres motifs que leur orientation sexuelle. En septembre 2010, trois hommes y ont pourtant été exécutés pour sodomie. Les pays aux lois les plus sévères ne sont pas forcément ceux qui condamnent le plus fermement l'homosexualité, comme l'Arabie saoudite, ou la Syrie, où la police arrête «rarement» des gays. Et lorsque les lois sont plus douces, les autorités trouvent d'autres moyens de répression.

The Economist explique par exemple qu'à Amman, en Jordanie, de nombreux lieux de sortie gays ont dû fermer leurs portes pour de faux motifs, comme la vente illégale d'alcool. Et même lorsque l'homosexualité n'est pas illégale (Turquie), la censure officielle peut être dure: en 2010, Selma Aliye Kavaf, alors ministre aux Affaires familiales, a parlé de «maladie» en évoquant l'homosexualité.

Des charges pour homosexualité peuvent également être utilisées dans la répression politique. Depuis 1998, le leader de l'opposition malaysienne Anwar Ibrahim a été jugé plusieurs fois pour sodomie.

(...)

Source

 

Rappel: Pour l'Association des étudiant-e-s en études genre, c'est l'homme blanc hétérosexuel le problème.

7 commentaires

  1. Posté par Spipou le

    Miranda, je partage ce que vous dites sur « la culture de l’autre » qui remplit un vide.

    Je pense à l’ancienne ministre suédoise Mona Sahlin, qui disait « la Suède n’a pas de culture », ignorant en particulier la culture populaire musicale, picturale, poétique, vestimentaire… extrêmement riche de ce pays.

    Lorsqu’on est en paix avec sa culture et qu’on l’aime, il me semble qu’on accueille avec joie et sérénité ce qu’il y a de beau dans la culture de l’autre, mais sans chercher à faire des mélanges (ces épouvantables « métissages de cultures » qui ne sont en rien de véritables métissages polis et poncés par les décennies de vies, d’habitudes et de traditions harmonieusement fondues et partagées, tels que les cultures créoles – je pense au blues et à la musique cajun, dont les enregistrements depuis l’invention du gramophone nous racontent la lente évolution naturelle – mais d’immondes soupes totalement indigestes). Et encore, si le blues est une merveille musicale, il n’empêche qu’il est né d’un environnement d’une extrême pauvreté et d’une très grande violence. La vérité historique ne doit pas être oubliée, même si le résultat en est une merveille !

  2. Posté par miranda le

    @ claire
    Merci pour votre message sur les islamo-gauchistes gays et les féministes qui s’entêtent à défendre l’Islam. Vous avez raison, leur cas mérite d’être étudié, surtout par la psychanalyse.

    Quand on est fasciné par la culture de l’autre (comme le dit une écrivaine dans son livre « ma rue J.P Thimbaut »), quand la culture de l’autre devient comme elle le dit « une relique », ça signifie qu’il y « désordre en la demeure mentale  » et surtout beaucoup de VIDE SENTIMENTAL familial proche ou élargi, culturel et sociétal.

    Alors on croit que la culture de l’autre va enfin nous NOURRIR. Fausse route, car « l’inconscient, cet espace diabolique et divin » te rappelle sans cesse à tes manques et tes souffrances. Il frappera toujours à la porte.
    Le noyau du problème c’est : QU’EST-CE QU’ON N’A PAS VOULU OU PAS PU ME TRANSMETTRE. Quand ceux qui nous précèdent ne peuvent pas transmettre ou ne veulent pas transmettre de l’héritage, c’est qu’il y a du « vide sentimental, familial, culturel et sociétal » qui remonte parfois à plusieurs générations, donc une immense souffrance. HELAS IL FAUT BEAUCOUP DE COURAGE POUR DECODER CELA. OSER Y PENETRER FERA TRES MAL, MAIS ENGAGERA UNE RENAISSANCE. A la condition d’accepter le ressenti de la souffrance.
    Comme ils sont des milliers et des milliers dans cet « état d’acculturation sentimentale familiale proche ou élargie et sociétale », nous aurons beaucoup d’islamo-gauchistes et de féministes sensibles à la propagande islamique.
    De toute façon, ce sont toujours des individus aux bases fragiles qui permettent aux sectes de prospérer. Alors pourquoi pas l’Islam?
    Le problème c’est : comment leur faire comprendre qu’ils sont dans une double trahison, d’abord face à eux-mêmes par leur fuite-fascination dans une autre culture qui ne leur propose pas que de bonnes choses et ensuite par rapport à la culture dont ils sont issus et qu’ils mettent en danger car ils cautionnent une nouvelle culture qui a un but malsain envers l’Europe et qui ne s’en cache pas. Celui de la conquérir avec le temps et la patience.
    Comment se sentiront-ils SI cette culture a la possibilité de s’exprimer, un jour, dans tout ce qu’elle a »peut-être de bon » et surtout de négatif en ce qui concerne l’atteinte aux libertés. Ont-ils seulement analysé « le négatif de cette culture »?
    Je leur souhaite de lire le livre de Waleed-Hussein « une trahison française » et tous les ouvrages des dissidents musulmans qui eux, SAVENT DE QUOI ILS PARLENT. Mais les liront-ils vraiment? Car cela les obligera à quitter leur « fascination pour cette autre culture et de découvrir dans quel état se trouve « leur demeure (senti) mentale « .Auront-ils enfin le courage d’entrer dans leur souffrance?

  3. Posté par Dominique Schwander le

    Je suis contre toute forme d’ingérence. Qu’ils se détruisent à leur guise.
    C’est leur problème.
    Mais qu’il ne se mêlent de plus rien chez nous.

  4. Posté par Jean-Francois Morf le

    i-slam machiavélique:
    les 25% des mecs les plus riches ont 4 femmes dans leur harem, donc les 75% des mecs les plus pauvres ont zéro femme (car il nait autant de garçons que des filles).
    Et si un mec sans femme s’avise d’avoir un simple ami mec, alors l’imam, qui a 4 femmes, les accuse d’être homosexuel, et les tue sans autre forme de procès!
    i-slam machiavélique!

  5. Posté par Claire le

    J’ai des connaissances « gays », tout à fait sympathiques par ailleurs, bien au courant du sort qui leur serait réservé en terre d’islam, mais qui demeurent totalement islamo-gauchos. J’ai eu beau leur communiquer des versets du coran, des hadiths, des infos concernant l’exécution d’homosexuels dans certains pays islamiques, rien n’y fait. Même chose avec certaines pseudo féministes qui s’entêtent à défendre l’islam, malgré le sort peu enviable que cette idéologie politico-religieuse réserve aux femmes.
    Incohérence et haine de soi.
    Après, cela relève de la psychiatrie, et je ne suis pas compétente pour les aider, puisque tous les arguments raisonnables n’ont aucune prise sur eux/elles.

  6. Posté par Tommy le

    Ne vous montrez pas choqués! L’enrichissement culturel, c’est ça!
    Ces pays musulmans sont tellement fascinants, …..vus depuis les beaux quartiers monoethniques….

  7. Posté par miranda le

    Que se passera-t-il en France quand il y aura eu partition du territoire, si Mr Macron arrive au pouvoir.? Défendra-t-il les homos vivant en territoire chariatisé ou ailleurs? Ou bien laissera-t-il faire? Que de batailles en perspective? voilà, c’est ça, j’y suis! nos élites trouvaient que la paix sociale était trop ennuyeuse sur le territoire français. Ils y introduisirent la diversité islamique pour qu’on ne s’y ennuie plus. Mais ce futur grabuge, messieurs de la politique, vous aurez à le gérer, ça, vous semblez l’oublier. OU BIEN VOUS FAITES CE QU’ON APPELLE…….. DU DENI!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.