Journal quotidien d’un Français au contact de l’immigration: « Ils essaient à présent de mettre le feu au restaurant de mon fils. »

NDLR. Quand les faits divers, en se multipliant à l’infini, deviennent des faits de société

Un lecteur nous écrit, essayant simplement de vivre et de travailler honnêtement en France avec son jeune fils. Voilà la réalité qui ne sera jamais publiée par les journaux traitant de l'immigration et du multiculturalisme, éléments qui font la fierté de la France socialiste dans l'hypocrisie la plus totale.

Est-ce cela que nous voulons en Suisse?

(Bien entendu, pour la sécurité des personnes impliquées, nous avons enlevé les noms et la dénomination des lieux.)

**********

Grenoble quartier .... : nouvel incendie criminel et tentative d’homicide

Depuis que W. 23 ans a repris ce restaurant situé au cœur du centre-ville place ..., une affaire qui avait été fermée pendant près de deux ans, les exactions commises par un véritable gang de voyous ne cessent de s’accumuler.

Au départ parce que l’arrivée de nouveaux occupants dans cette affaire qui avait été squattée par ces mêmes Maghrébins dérangeait car dans l’esprit de ces derniers c’était une intrusion sur leur territoire.

La place ..., un espace dédié à la consommation et au deal de drogue, que l’ouverture prochaine du restaurant risquait de déranger, alors W. a été menacé de toutes les manières : depuis les coups contre la porte en pleine nuit jusqu’à des menaces de mort explicites.

vitre1

vitre3

Mais aussi de casser les vitrines et mettre le feu au restaurant.

Ce qui vient de se passer ce weekend, quand, suite à une énième altercation dans cette lutte incessante entre la nécessité de garder la paix publique pour permettre l’activité du restaurant, et la prise de contrôle de l’espace public par le gang du quartier ..., un incendie criminel visant à faire bruler le restaurant avec ses occupants a eu lieu dans la matinée de samedi à 4h30.

Deux containers poubelles remplis d’essence avaient été mis intentionnellement contre la vitrine du restaurant, sous le préau au contact direct des appartements de l’immeuble, et les flammes atteignaient déjà une hauteur de 3 m.

Sans la présence et le sang-froid du jeune restaurateur qui a poussé le container dans la rue, le restaurant aurait pu rapidement prendre feu avec ses occupants ainsi que l’immeuble tout entier car les flammes léchaient déjà le plancher du premier étage.

Ce dimanche, les voyous constatant sans doute l’échec de leur première tentative, renouvelaient leurs attaques en fracassant les vitrines et les portes vitrées sur plus de 10 mètres linéaires en pleine après-midi.

vitre2

W. s’apprête donc non seulement à déposer plainte contre les mêmes voyous pour la douzième fois en 9 mois, mais aussi à fermer son affaire le temps que les travaux de sécurisation et de remplacement puissent avoir lieu, ce qui nécessitera de nombreux jours entre les procédures d’expertise et les devis et la réponse des assurances.

Fragilisant ainsi les chances de succès de son affaire encore naissante, dans une période difficile où le commerce souffre déjà à Grenoble.

Pour information, depuis un mois pas moins de 5 incendies criminels ont été provoqués par la même bande dans les immeubles du quartier ....

7 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    À Pierre Fankhauser@
    Lorsqu’on parle de « jeunes » , on lit bien entre les lignes de qui il s’agit.
    De même, lorsqu’on parle de Roumains, on sait bien de quelle ethnie il s’agit.
    En bref, ces sympathiques jeunes Francais, Ali au lieu d’Albert, Farid au lieu de Francois, Mourad au lieu de Marcel, Said au lieu de Simon, consacrent leur minable existence à saccager la France, trop jaloux de ne pas avoir voulu saisir les chances qu’on leur tendait.

  2. Posté par Gabriel le

    Que gendarmes et policiers démissionnent. On ne peut effectuer ce métier avec un pouvoir socialiste protecteur de parasites.

  3. Posté par Tommy le

    Actuel ou ancien, cet incident démontre une fois de plus l’inintégrabilité de certaines populations en France.
    En pole position, les Maghrébins, les Noirs , les Roms et les  » gens du voyage » ( quel bel euphémisme!)
    Je le répète : les Vietnamiens, les Chinois, les Polonais ou les Malgaches se singularisent-ils par leur appétence au crime, à la violence et au communautarisme?
    Non, il y a simplement des populaces qui ont trouvé guichet fermé le jour de la distribution des bases de la civilisation.

  4. Posté par Lochaberaxe le

    Jean, je peux témoigner que cet article et l’événement relatés ont moins de 24 heures.

  5. Posté par Christian Hofer le

    Jean, c’est inexact puisque le lecteur qui nous a écrit vient de le subir.

    C’est au contraire totalement récent. Les photos ont été faites dans la journée de lundi. Les vitres ont été brisées cet après-midi même.

    Vous êtes devant une information exclusive.

  6. Posté par jean le

    bonjour
    j’ai l’impression que c’est du vieux ! il me semble avoir lu ceci il y a un bon moment
    beaucoup sur des sites ce sont de la repasse ! ! !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.