Assemblée de l’ONU: Simonetta Sommaruga ne s’intéresse qu’aux droits des migrants. Aucun mot sur leurs crimes en Europe.

« Comment l’Europe a-t-elle réagi face à ce défi - certes de taille? Nous l’avons vu: l’Europe n’était pas préparée. Souvent dépassée, elle n’a pas réussi à donner à cette crise une réponse commune. La crise nous l’a malheureusement montré: dans les situations d’urgence, nombreux sont ceux qui ne pensent qu’à eux-mêmes », a déclaré à la tribune des Nations unies Simonetta Sommaruga.

«Il était grand temps» que la migration soit au haut de l'agenda des Nations unies, car dans les campagnes électorales, les partis populistes utilisent de plus en plus la question de la migration pour se profiler.

«La Convention sur les réfugiés de 1951 et les traités de sauvegarde des droits de l’homme sont à ce jour les meilleurs instruments pour garantir la protection des migrants et des réfugiés. Lorsque les 147 Etats signataires de la Convention de Genève respecteront pleinement leurs engagements, nous aurons déjà accompli un grand pas.»

Source Source2

12 commentaires

  1. Posté par Nicolas le

    Elle a un QI de socialiste et le prouve une fois de plus à ceux qui en douteraient encore.

  2. Posté par Mady le

    A oui, on ne pense qu’à nous-mêmes. Et bien moi je pense surtout à toutes ces femmes agressées, violées, maltraitées par toutes ces chances pour l’Europe qui débarquent tous les jours? Par contre, jamais il n’y a eu de problème avec les réfugiés venus de Hongrie, de Tchéquie, d’Asie. S’ils sont venus chez nous, c’est pour travailler et non pour profiter. Eux sont venus chez nous, non pour nous imposer leur religion, mais ils se sont adaptés à nos lois et les respectent. Non,non et encore une fois non à toute cette invasion de musulmans qui n’ont aucune intention de respecter nos lois. Ils veulent plutôt nous imposer les leurs tout en profitant de tout ce qu’on leur donne. Pourquoi, ne parle-t-on jamais des personnes qui chez nous auraient tellement besoin d’aide ?? Chaque fois que cette Conseillère Fédérale l’ouvre, je n’ai qu’une envie c’est de vomir !!!

  3. Posté par Martin Leu le

    Tant qu’il y aura des socialistes et des sympathisants pour voter comme eux, la SS – dont il faut constamment rappeler le refus de prêter serment pour illustrer son arrogance – gardera le mandat dont elle a sa propre définition, à savoir qu’elle s’assied dessus. Il n’existe aucune loi qui permettre d’éjecter un/une Conseiller/ère fédéral/e dont le comportement est une insulte permanente faite au peuple. Elle continuera donc très certainement son œuvre destructrice grâce à des électeurs qui pensent comme elle et pour qui le patriotisme est un gros mot.

  4. Posté par romolo tusino le

    Simonetta Sommaruga DIRIGEANTE INDIGNE …….

  5. Posté par Tommy le

    En 1951, les réfugiés étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui.
    Il en fut pareil dans les années qui ont suivi.
    Se rappelle-t-on de gangs de Hongrois, de tribus de violeurs tchèques, de dealers vietnamiens ou
    de terroristes allemands ayant fui les persécutions soviétiques?
    Non, tout a commencé à dégénérer dans les années 90, avec les Balkaniques venus nous imposer leurs mœurs violentes, puis avec les cohortes venant d’Afrique.

  6. Posté par Carole le

    Une amie vient de m’envoyer cela de France:
    La sénatrice agressée et volée !!! Retour de flamme …

    Dure la réalité des petites gens…..
    > > >
    > > >

    Suite à l’agression d’une sénatrice socialiste lors d’un retrait d’argent, sans qu’aucun témoin ne lève le petit doigt pour lui venir en aide, l’ancien maire communiste de Gréasque (Bouches du Rhône) a publié sur Internet cette lettre ouverte qui ne manque pas de sel. Comme quoi, le bon sens et le franc-parler ne se nichent pas toujours où on pourrait le croire.

    Bonjour, Madame la Sénatrice,
    > > > Vous avez, le 14mai dernier, subi une agression que vous relatez dans  » Le Courrier Picard « .
    > > >
    > > > À 14 heures, devant un distributeur d’argent, à Compiègne, un homme vous a volé, en pleine rue et devant témoins, l’argent que vous veniez de retirer. Vous l’avez vainement poursuivi, et vous avez déclaré en déplorant le fait que personne ne vous ait aidée : « Le premier problème de l‘insécurité, c’est la lâcheté collective.
    > > >
    > > > Non, madame.
    > > >
    > > > Le premier problème de l’insécurité,c’est votre politique d’immigration massive légale et illégale depuis trente ans, et la libre passoire instaurée, avec votre aval, par les accords de Schengen.
    > > >
    > > > Le deuxième, c’est le laxisme politique et judiciaire de votre parti envers les voyous.
    > > >
    > > > Le troisième, c’est votre ministre de l’Intérieur qui gesticule et ânonne autant qu’il est inefficace (il ne faut pas froisser votre nouvel électorat d’origine maghrébine et de confession musulmane).
    > > >
    > > > Le quatrième, c’est votre ministre supposée de la Justice dont le laxisme n’a d’égal que l’ignorance historique.
    > > >
    > > > Le cinquième, c’est que dans cette propension à protéger les voyous, si je m’attaque à l’un d’eux pour défendre une victime et que par malchance, je lui occasionne de graves blessures, « votre justice » me conduira en garde à vue et en prison où l’on me dénichera, à moi, simple citoyen, une place que l’on ne trouve pas pour les vrais voyous.
    > > >
    > > > Chère madame Rossignol, vous venez donc de goûter, à l’instar de millions de Français agressés (et souvent avec des conséquences bien plus graves que celles que vous avez subies), aux joies du « vivre ensemble » que vous prônez depuis des décennies et à celles de l’insécurité que votre politique promeut en cajolant tous ceux qui prennent notre pays pour une vache à lait.
    > > >
    > > > Veuillez agréer, Madame, mes salutations républicaines.
    > > >
    > > > 50% des internautes vont faire circuler ce texte… !!!
    > > > Ce devrait être : 100%.

    Ne vous laissez plus endormir et laver le cerveau par les Politiques mous et démissionnaires !

  7. Posté par aline le

    Notre dame pipi n’a aucune compassion pour la Suisse, elle n’a que mépris pour ses compatriotes Qu’elle d é g a g e enfin!!

  8. Posté par Dominique Schwander le

    Ce n’est pas un défit mais une expérience sociale démesurée et fatale comme celles de Staline , Mao, etc. Cette expérience a été décidée par des gouvernants traîtres et soutenue par des idiots utiles comme cette conseillère fédérale, des Soros, des Kissinger et des financements musulmans.

  9. Posté par pierre frankenhauser le

    SS veut nous faire croire que c’est juste un problème de logistique: « pas préparée », « souvent dépassée ». Ce sont justement des gens comme elle qui sont dépassés… par les responsabilités de leur fonction, qu’ils n’assument pas.
    Quant aux partis populistes, qu’elle ose présenter comme de vulgaires opportunistes, je ne pense pas qu’une femme p.ex. de la trempe de Frauke Petry fait ce qu’elle fait pour sa gloire personnelle, mais bien parce que des autistes politiques extrêmement nocifs comme Merkel, Juncker ou Sommaruga sont en train de bousiller délibérément notre continent, en refusant d’écouter ses 500 millions de citoyens. Bien qu’elle ne soit hélas pas la seule, SS est la honte de notre pays. Qu’elle dégage! Je ne peux plus la voir.

  10. Posté par Sergio Morosoli le

    Cette Pipirruga est une honte pour notre pays, pire que le sont nos banques.

  11. Posté par Brélaz François le

    La Convention sur les réfugiés date de 1951. Un texte de 65 ans est évidemment dépassé !
    François Brélaz membre du parti libéral-conservateur

  12. Posté par Aude le

    Les droits de l’homme à sens unique.. C’est bien par là… Le Gros Machin que nommait ,à juste titre , Charles de Gaulle..
    Ce n’est que le tapin des bien-pensants payés rubis sur ongle.
    A force de larmoyer, chère Simonetta…tu vas nous faire pleurer de rire…..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.