Eclairage UW – Les Soldes du Conseil Fédéral et de la SSR (Rév. LRTV pour 400frs.): Votation fédérale 14.6.2015

Uli Windisch
Rédacteur en chef

 

Sujets abordés par Uli Windisch:

  • Le référendum sur la nouvelle loi sur la radio-télévision
  • Les sommes en jeu et le poids du service public
  • La pluralité et le contenu des médias
  • L'attitude peu cohérente des défenseurs de la réforme
  • Un autre regard sur la cohésion nationale et le patriotisme

 

propos recueillis le 28 mai 2015

4 commentaires

  1. Posté par tmazzone le

    Cher David Labouré,

    Tous les systèmes fonctionnant sur ce mode (le monopole d’état) ont suivi une courbe ascendante, les diminutions dans ceux-ci, dans l’Histoire, étant anecdotiques.

    Mais prenons l’exemple direct de l’assurance maladie: les primes ont augmenté quand l’assurance fut rendue obligatoire. De 80 CHF dans les années ’90, nous sommes passés à plus de 300 en moyenne.

    Mais admettons que l’exemple ne vous convainque pas: voici encore un autre élément qui tend à aller dans ce sens. Avec la qualité des médias qui se dégrade, si la prime augmentait aujourd’hui, de nombreuses personnes reconsidéreraient peut-être leur abonnement, recourant à des systèmes de diffusion par internet et privés (compatibles avec les téléviseurs), et exonérés de redevance. Il est évident que la diminution du prix est anecdotique et purement électoraliste. S’il n’y a aucune garantie que la taxe augmentera, il y a, comme pour la TVA autrefois, de fortes raisons de l’envisager. Seul un aveugle pourrait prétendre le contraire.

    TM

  2. Posté par David Labouré le

    Pourquoi dites-vous que la redevance va augmenter à coup sûr ces prochaines années? Aucun signe ne le prouve.

    De plus, vous dites que l’ensemble des employés ne paient pas de redevance. C’est faux. Seuls les collaborateurs à 100% (non cadres supérieurs) en sont exonérés. Et cela va changer tout prochainement, tous les collaborateurs vont devoir payer la redevance comme tout le monde.

  3. Posté par Wilhelm le

    Merci monsieur Windisch. Vos éclairages UW sont pertinents. On en redemande +++

  4. Posté par Jean-Francois Morf le

    Vu les innombrables mensonges par omission de notre télévision nationale « bien pensante », les « profiteurs » d’Internet ne regardent plus http://www.rts.ch que pour décompter les mensonges de l’Etat.
    Que l’Etat veuille légaliser un « impôt par tête » pour sa propagande d’Etat est le comble du culot!
    L’Etat n’a qu’à supprimer http://www.rts.ch s’il veut forcer les « profiteurs d’Internet » à payer redevance TV.
    Plus le nombre de ceux qui refusent de payer redevance TV pour la propagande d’Etat sera grand, mieux l’Etat comprendra que nous ne sommes plus dupes des mensonges de sa télévision d’Etat.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.