Syrie – Palmyre va-t-elle mourir ?

Michel Garroté
Politologue, blogueur
Palmyre-2

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire, d’une part, que l’Administration Obama et l’Union Européenne ne sont pas désireuses de régler la crise syrienne ; et d’autre part, que l’Otan aurait dû mener une négociation secrète avec Poutine sur trois dossiers, et, non pas, sur un seul dossier, à savoir une négociation secrète conjointe sur l’Ukraine, la Syrie et l’Iran. L’Otan ne l’a pas fait - et ne le fera pas - pour deux raisons.

La première raison, c’est qu’Obama fait semblant de combattre l’Etat Islamique (EI) sunnite et qu’il négocie un accord désastreux avec l’Iran chiite, accord qui permettra à ce pays de poursuivre son programme nucléaire clandestin à vocation militaire. Obama favorise les deux branches de l’islam en même temps, la branche sunnite (avec l’Etat Islamique) et la branche chiite (avec l’Iran théocratique), car il veut détruire l’Occident d’ici son départ de la Maison blanche.

La deuxième raison, c’est que l’Union Européenne (UE) a clairement choisi de coopérer avec les musulmans religieux, au détriment des musulmans laïcs. L’UE a signé des accords avec de hauts dignitaires islamiques, accords qui mettent fin à l’islam des dictateurs laïcs au profit des religieux musulmans intégristes. Ainsi, l’UE s’indigne face à Bachar al-Assad et elle s’aligne sur le Qatar.

Cela dit, la crise syrienne me pose un problème. Je l’ai déjà écrit plusieurs fois. Je déteste le clan Assad. Notamment parce que j’ai vu de mes yeux les monstruosités perpétrées par le clan Assad contre les Chrétiens au Liban dans les années 1980. Cela dit, lorsque quelques années plus tard, dans les années 1990, je me suis rendu en Syrie (y compris à Palmyre actuellement menacée par l’Etat Islamique…), j’ai été bien obligé d’admettre que la situation des Chrétiens y était bonne. C’est un paradoxe typiquement levantin. Le clan Assad a voulu chasser les Chrétiens souverainistes du Liban afin de pouvoir annexer ce pays.

Et le même clan Assad, dans son propre pays, la Syrie, a ménagé les minorités, y compris les minorités chrétiennes, du fait que ce clan est lui-même une minorité alaouite dans un pays majoritairement sunnite. Je sais très bien qu’actuellement le clan Assad fait à son propre peuple ce qu’il avait déjà fait pendant plus de quinze ans au peuple libanais. Du reste, à l’époque, j’étais très seul dans ma défense des chrétiens libanais qui semblaient laisser le monde entier indifférent. Et malgré tout, je ne peux pas, aujourd’hui, prendre parti contre le clan Assad que je déteste, car si un Califat islamique lui succède, les Chrétiens de Syrie n’auront plus qu’à faire leurs valises. Et qui les accueillera ? Personne…

Si le clan Assad devait tomber, la Syrie serait peut-être soumise à une partition en plusieurs mini Etats : un Etat sunnite ; un mini-Etat alaouite ; un mini-Etat kurde ; et un mini-Etat chrétien. Ce qui, soit dit en passant, entraînerait, à son tour, sous toute vraisemblance, une partition du Liban en un mini-Etat chiite, un mini-Etat sunnite, un mini-Etat druze et un mini-Etat chrétien (autant de principautés dans le style Andorre, Monaco ou le Lichtenstein…).

Aujourd’hui, en mai 2015, avec les influences de l'Iran, du Qatar, de la Turquie et de l'Arabie saoudite, je n’ai pas la moindre idée de ce qui va se passer en Syrie et au Liban. Cela dit, la chute éventuelle du clan Assad est actuellement considérée, une fois de plus, comme une option possible, parmi d’autres options, elles aussi possibles. Mais je ne verrais pas d’un bon œil -- pour les Chrétiens syriens et libanais, ainsi que pour les Israéliens -- la Syrie demeurer un seul et unique Etat, mais à dominante sunnite et sous la forme d’un Califat islamique…

Michel Garroté, 20 mai 2015

  

5 commentaires

  1. Posté par Moshé_007 le

    N’oubliez pas le principal, qui osera tirer des missiles sur daesh lorsqu’ils se planquent dans les ruines grecques et romaines ??????

    Quel beau quartier général !!!!

  2. Posté par Jac Etter le

    Analyse très intéressante collant concrètement au terrain et enrichie d’une connaissance psychologique certaine de la région, ce qui fait souvent défaut chez de nombreux théoriciens.
    Est-il envisageable que le clan des Alaouites puisse en cas de défaite se retirer dans un mini-état, sans être massacré ? Quant aux Chrétiens, leur survie actuelle ne dépend-t-elle pas que de la haine existante entre les Sunnites et les Chiites ? Je crois que le bain de sang n’est pas terminé, l’Iran n’abandonnera jamais la région. Il vise la chute d’Israël aujourd’hui au travers du Hezbollah et du Hamas, mais attend son heure pour se jeter demain dans la mêlée plus directement et intensément : les Perses sont un peuple très fin et très intelligent, ils tissent calmement mais sûrement leur toile, voire l’évolution au Yémen.
    Merci d’avoir le courage de le dire, M. OBAMA est un grand problème car ses prises de position sur la scène internationale posent un questionnement très sérieux quant à son intégrité morale envers l’Occident et sa possible allégeance secrète à l’intégrisme des soumis.

  3. Posté par Anne Lauwaert le

    S’ils veulent détruire leur potentiel touristique c’est leur affaire.

  4. Posté par Paul le

    Merci pour cette analyse (je ne comprends pas ce qui déranger Jacques).
    Oui Obama veut la destruction des Etats-Unis comme tous les gauchistes cyniques (même conséquence avec les idiots utiles type Hillary Clinton, sauf qu’elle sera « exécutée » quand son idéalisme gauchiste aura définitivement porté le social-communisme ou marxisme-lénino-maoisme au pouvoir) et partant de l’Occident, mais Obama rajoute une motivation de plus : l’expansion de l’islam sur le monde.
    Hélas oui pour la Syrie, le « verrou » pourtant détestable, semble devenir appréciable au fur et à mesure de sa fragilisation…

  5. Posté par Jacques le

    Je pense que cette analyse n’est pas correcte du tout. Un tel aveuglement m’est incompréhensible. Je préfère de loin les anaylses du Réseau Voltaire, que l’on peut trouver en cherchant sur Google. En général les articles choisis par Les Observateurs sont de très bonne qualité et je les commente souvent positivement, mais cette fois-ci, non !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.