L’Eglise du Lignon en feu, des jeunes… jubilent

Le Lignon étant la cité multiethnique par excellence, je vous laisse apprécier la vidéo qui accompagne notre article, ponctuée de termes comme "Eglise de merde, bande de fils de putes" avec cet accent caractéristique qui sent bon l'enrichissement. Bien entendu, il y a très peu de chance pour que Martine Brunschwig Graf s'en soucie

 

 

 

L’église, pour sa part, a entièrement brûlé. Les restes de la charpente en bois ont été coupés à la tronçonneuse afin d’éviter qu’ils ne s’écroulent. «Un élément important du patrimoine du Lignon et des années 1960 vient de partir en fumée, il y a là quelque chose de traumatisant, déplore Yvan Rochat, le maire de Vernier. Nous allons faire au mieux pour panser les plaies.» Et de rassurer: «L’église m’a assuré qu’elle avait une assurance, c’est une bonne chose!»

2005698_pic_970x641

2005728_pic_970x641A l’heure actuelle et d’après un communiqué du service de presse de la police cantonale, l’enquête menée suite à l’incendie semble impliquer deux jeunes enfants. Ils ont d’ores et déjà été entendus dans les locaux de la police judiciaire en présence de leurs parents et ont pu regagner leur domicile. «Il sied de préciser que vu leur jeune âge, ils ne sont pénalement pas responsables», ajoute le communiqué. L’enquête poursuit son cours à la brigade des mineurs de la police judiciaire.

Source

17 commentaires

  1. Posté par Pascal Legendre le

    En même temps, Derek, pour Mabut, la liberté de la presse est inalinéable…en revanche, la liberté d’expression de tout à chacun dans les limites de la charte, là nous pouvons nous asseoir dessus. L’article a été fermé aux commentaires assez rapidement. Aucune trace sur le quotidien orange faut-il encore une fois le souligner.

  2. Posté par Derek Doppler le

    « Article médiocre dans la TDG de ce jour à se sujet! » Je vous trouve bien indulgent face à cet article proprement minable tant au niveau du fond que de la forme, abjecte tentative de contre-feu (à tous les niveaux) pondue dans l’urgence. Ce qui me réjouis toutefois c’est de savoir qu’avec ce type d’écrits, la TDG va rapidement adopter la même trajectoire terminale que le Temps. Et ça, c’est une p….ain de bonne nouvelle.

  3. Posté par Johann le

    En jouant avec des lumignons on peut mettre le feu à une église? Sans adjuvant? Etonnant, non?
    Sûrement que la police scientifique de Pierre Maudet va tout nous expliquer.
    Si les enfants ne sont pas pénalement responsables, les parents eux sont civilement responsables des actes de leurs enfants. Non?

  4. Posté par Paulette le

    L’article du pathétique du 20 minutes, le torchon le plus christianophobe devant le Matin, essaie de faire passer le fait que cela soit dénoncé seulement par l’extrême-droite est vraiment pitoyable. Et le triste bonhomme que l’article cite: « Juste des idiots » pour minimiser cet appel à la haine. Evidemment cela concerne les chrétiens. La même vidéo sur tout autre religion et les mêmes torchons ce seraient révolté comme pas possible. Deux poids deux mesures avec ces journaleux gauchistes anti-chrétiens. Presse romande à vomir !

  5. Posté par d degoumois le

    Article médiocre dans la TDG de ce jour à se sujet! Il suffit d’aller se balader dans ce quartier, de regarder, entre autre *la fresque médiocre* devant l’arrêt de bus et sous le passage en face à droite, pour bien comprendre l’esprit du quartier!

  6. Posté par Ueli Davel le

    Le Lignon, je ne trouve pas sur la carte de France? Un nouveau quartier parisien soutenu par le Quatar? Peut-être du coté de Marseille, Lyon? L’accent des « heureux témoins » me laisse un doute…

  7. Posté par d degoumois le

    On peut faire confiance à nos *zélites* pour ne jamais dire la vérité sur cette affaire!

  8. Posté par d degoumois le

    Un tag sur le mur d’une mosquée est un acte raciste, mais pas l’incendie d’une église! Là ils ont voulut faire plaisir à leurs parents!

  9. Posté par mia vossen le

    Notre « tolérance » touche à l’indifférence et à l’inertie et j’ai peur de l’avenir!
    NB. Etre tolérant, ce n’est pas tolérer l’intolérance des autres (Jules ROMAINS)

  10. Posté par Le pragmatique le

    S’agit-il de chances pour la Suisse ou d’ indigènes – des genevois se souche s’il en reste ? On croit par cette communication. escamotant la chose avoir compris.

  11. Posté par martina marietta le

    Officiellement, de jeunes enfants. Sous la table, un adulte a été interpellé mais les « officiels » n’en parlent pas.

  12. Posté par Leb le

    On peut identifier d’où proviennent les auteurs de la vidéo et comme ce ne sont pas des enfants de « Suisses de souche », cette identification est innommable pour qui ne veut pas passer en justice!
    La Suisse, avant la dictature du politiquement correct, était un pays libre.
    Cette Suisse faisait alors partie de la civilisation judéo-chrétienne (même si elle n’en était pas toujours consciente), civilisation incompatible avec celle des auteurs susmentionnés.

  13. Posté par Aude le

    Très étonnant..2 jeunes enfants qui mettent le feu lequel prend de suite des conséquences gigantesques.Vous y croyez? J’ai un léger doute…mais attendons la fin…si la vérité éclate…dans le meilleur des cas on étouffera l’histoire..au nom du vivre ensemble…

  14. Posté par jessica le

    Enfants agissant sur l’ordre de leurs parents, oui (comme pour les roms) sachant qu’ils ne seront pas pénalement responsables! Facile. Mais nos autorités sont toutes contentes, car cela ne les obligera pas à condamner les « vrais » responsables!

  15. Posté par Michel Hegi le

    Est-ce que les parents ne sont pas responsable des actes et de l’éducation de leurs enfants?

  16. Posté par Anne Lauwaert le

    Allo? Pape François vous répondez quoi?

  17. Posté par Lucie le

    Des jeunes enfants, tu parles !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.