Sicile: Une autre charge pèse à l’encontre des ONG : « C’est une association de malfaiteurs »

migrants Italie

Pendant ce temps, notre presse romande étrille les Identitaires et prend les ONG comme référence...

***********

Une deuxième enquête peut faire basculer les Ong.

Cette fois-ci, cela provient du Parquet de Catane (Sicile). Il concerne le dossier suivi par le procureur Carmelo Zucarro, le premier à dénoncer les liens présumés entre les migrants, les trafiquants et les ONG.

En Catane, tel que rapporté par ilFattoQuotidiano, on suppose le délit d'association de malfaiteurs « visant l'aide à l'immigration clandestine ».

En effet, l'hypothèse est que certains membres des Ong concernées ne sont pas seulement entrés en contact avec les trafiquants, mais ils ont partagé avec eux quelques stratégies pour donner suite aux sauvetages et aux transbordements des migrants. C'est ici la différence importante entre l'enquête de Trapani et celle de Catane.

Les magistrats de Trapani sont en train d'enquêter sur le comportement individuel de certains membres des équipages des ONG, sans cependant avancer l'hypothèse d'un plan uni.

Apparemment, l'enquête de Catane est bien plus vaste que celle de Trapani.

Les enquêtes sur les contacts entre les passeurs et les ONG sont bien plus profondes et ont signalé non pas une activité sporadique mais un accord continu probable entre les équipages et les passeurs pour les sauvetages.

De fait, le délit supposé est bien plus lourd que ceux envisagés à Tripani. Le scénario de l'enquête pourrait donc changer et donner presque un visage "systémique" aux rapports et aux contacts entre les Ong et les trafiquants d'êtres humains.

Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet

13 commentaires

  1. Posté par Jim Droz-dit-Busset le

    Unanimite ici-meme dans les commentaires , car il faut le souligner fortement une fois de plus , ces ONG sont composees majoritairement de criminels de gauchos-bobos qui doivent etre lourdement condamnes ! Et cela le plus rapidement possible .Ne pas oublier la sentence due aussi aux vauriens de la RTS et consorts , artistes de la collaboration au genocide des europeens !

  2. Posté par Dominique Schwander le

    ONG-malfaiteurs bien trop souvent subventionnés par nos impôts, donc de fausses ONG.

  3. Posté par miranda le

    Le problème sera de renvoyer aussi ces faux réfugiés et faux migrants économiques.
    Car bien peu d’entre eux viennent pour être utiles aux nations, accepter des formations et travailler.

    Et cela, il faut l’admettre, NOS ETATS NE LE FERONT PAS. Pour ne pas déplaire AUX HAUTEURS MONDIALISTES fidèles au plan KALERGI et pour ne pas « heurter » les pays d’origines des migrants qui se sentiront « malheureux » de voir leur ressortissant repoussés comme des malfaisants. (ils étaient si contents de se débarrasser d’une démographie qu’ils n’arrivent pas à occuper mais qu’ils laissent exploser).

    Alors, il faudra comme DEFEND EUROPE (maritime) UN DEFEND EUROPE (terrestre) de raccompagnement.
    A moins que les citoyens de tous les pays aillent manifester à BRUXELLES et demandent le rapatriement de ces gens.
    Et que l’on pratique une immigration RAISONNEE comme le CANADA et l’AUSTRALIE.

  4. Posté par aldo le

    Comme vous pouvez le lire ici, http://lesobservateurs.ch/2017/08/13/defend-europe-notre-mission-est-un-succes-video-de-lequipage-du-c-star/ dans mon « petit résumé » ces interruptions sont surtout une belle victoire des identitaires grâce à la mauvaise fois des médias à la solde des antifascistes. Sans leurs bobards personne ne se serait inquiété du risque de guerre et des couvertures d’assurances mettant K.O. les ONG dans leur liberté de faire n’importe quoi.

  5. Posté par flagrandelir le

    CES ONG SE SONT TOUS DES BANDITS,QU’IL FO METTRE DERRIÈRE LES BARREAUX,ET RENVOYÉ LES FO MIGRANTS CHEZ EUX LA OU EST LEUR PLACE ,SANS COMPENSATION DES ETATS !!!!

  6. Posté par Maurice le

    Ce serait intéressant d’avoir une transparence de leurs comptes, car je me demande combien elles se sont fait grâce à ce trafic d’êtres humains, entre les pourcentages d’entente avec les passeurs, les financements de George Soros, et les dons des ahuris…

  7. Posté par Aude le

    Et oui…un grand procès..pour la Cour Pénale Internationale…c’est ce qu’elles méritent….
    Plus s’il en est ….extorsion de fonds auprès des europeens pour l’envahissement de l’Europe par Les Africains…Appauvrissement des nations…et tous les crimes et attentats commis par les barbares islamiques…qu’elles ont aimablement transportées en Europe!!!!
    La liste est longue……

  8. Posté par Le Taz le

    Eh bien c’est le moment de le comprendre…

  9. Posté par Philippe Verger le

    Les ONG pratiquent la traite d’esclaves. Ces sont des assos inhumaines.

  10. Posté par Roland Marquis le

    On pourrait envoyer enquêter C. del Ponte, actuellement en recherche d’emploi.

  11. Posté par hausmann conrad le

    Pour payer le retour de ces faux-rèfugiés, il faut saisir le fric mandié illégalement de ces ong. parasites!

  12. Posté par Carole le

    ONG = NÉGRIER

  13. Posté par Claude le

    Va-t-on enfin connaître, après des années d’attente et d’enquêtes, si ces ONG sont effectivement COUPABLES de la traite d’êtres humains. Si oui, il faudra le dénoncer en lettres ROUGES en 1ère page de tous les journaux, que cela plaise ou ne plaise pas aux jounaleux de nos merdias !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.