5 commentaires

  1. Posté par poulbot le

    @Claire : Depuis 1789 les politiques ce sont toujours méfié du peuple , actuellement c’est encore plus flagrant . 1968 a été le lancement d’une politique d’abrutissement des masses en utilisant le système éducatif afin de rendre la majorité de la population aussi ignare que les clandestins qui envahissent notre pays ; cette politique a été possible par la main mise totale des idées gauchistes sur l’éducation nationale et les hautes écoles . Ceux et celles qui osent se rebeller sont soit mis au pas soit sortis du système par l’incarcération, le bannissement ou tout simplement par utilisation des différentes administrations pour les paupérisés afin qu’ils, elles ne soient plus rien d’autres que des SDF. Ce processus va allez en augmentation avec la prise de pouvoir de MacroHollande qui utilise les idées gauchistes pour plaire a ses maitres, multinationale, groupe de pressions, banques ……. En parallèle différentes lois ont désarmé la population pour la rendre docile, incapable de ce révolter que ce soit par les armes ou les idées. Le simple fait d’écrire sur ce forum ou les forums patriotes peut nous valoir a tous un passage devant un juge corrompu aux idées gauchiste ; pour trahison , racistes ou tout autres inculpations fantaisistes afin de nous faire connaitre les geôles insalubre de la république française moribonde.

  2. Posté par colt seavers le

    Tiens les gauchistes sont plein de haine …pour des HUMANISTES ?

  3. Posté par Claire le

    @JeanDa: il n’y a pas d’initiative populaire en France, contrairement à la Suisse, qui est une vraie démocratie. Les référendums sont lancés par le gouvernement selon son bon vouloir.
    Le dernier en date, de 2005, a clairement donné un « non » au traité de Lisbonne. Eh bien Sarkozy a réuni le Parlement et l’a fait voter quand même, en passant par-dessus la volonté du peuple, qui lui déplaisait. Acte de forfaiture et de haute trahison s’il en est.
    Depuis, il n’y a plus jamais eu de référendum en France. Les zélites se méfient du peuple, qui pense mal. Elles pensent donc pour lui, en lui imposant une immigration forcenée, le vivre-ensemble, le métissage et la charia qui s’infiltre un peu partout, bien aidée par les médias collabos et l’Education nationale qui vise principalement à décérébrer les petits Français.

  4. Posté par Claire le

    Piqûre de rappel intéressante. On voit à quel point tous nos hommes politiques, droite et gauche confondues, concourent activement à la perte de la France. Quant aux bobos-gauchos ordinaires, mâtinés de black blocs, antifas, punks à chiens et autres drogués, c’est la lie qui fait le terreau de ce qui nous détruit. Et tous ces gens-là ont le droit de vote.
    Pendant ce temps, les agriculteurs meurent, souvent au sens propre, la classe moyenne se paupérise, les personnes âgées font les poubelles des marchés pour survivre et il n’y a plus d’abris pour les SDF, alors qu’on ne cessent d’en construire pour les migrants clandestins.
    On marche sur la tête, le roi est nu, mais Jupiter se pavane en compagnie de chefs d’état étrangers et fait voter la énième loi liberticide pour museler définitivement ses opposants.
    Nous sommes En Marche vers la dictature.

  5. Posté par JeanDa le

    A la vue de ces vidéos, je me prends à penser que Partout dans le monde, beaucoup de gens de gôche font preuve d’un quotient intellectuel extrêmement faible qui inhibe leur capacité de discernement et les rend dangereux (quasiment bestiaux).
    Je ne dis pas qu’il n’y a pas de sombres crétins à droite, mais la gôche, sur ce plan, est digne du Guiness Book of Records !
    A quand une initiative populaire pour leur ôter le droit de vote et d’éligibilité pour cause d’insuffisance cognitive et de mal-comprenance ? Je pense que ça va devenir indispensable, c’est la dernière mesure avant l’enfermement dans des réserves.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.