Le 21ème siècle, le nouveau Moyen-Age

moyen-age
Si l'histoire se répète, le passé indique le futur; et pour imaginer ce que notre 21ème siècle pourrait bien nous réserver, le Moyen-Age est une excellente source d'inspiration. Celui-ci commence et se termine par des drames et tragédies; et entre son début et sa fin, toute la période est troublée. Tout d'abord, effectuons un petit voyage en arrière.

Suite

.

3 commentaires

  1. Posté par conrad hausmann le

    Nous ne sommes plus au Moyen-àge puisque nous inventons des nouvelles religions « en continu » :Le marxisme, le fascisme, l’écologisme etc.L’homme est un animal religieux enlevez lui une religion il va vite la remplacer par une autre.

  2. Posté par Claire le

    A la fin du moyen-âge, il y eut une épouvantable épidémie de peste noire, qui débuta à Marseille en 1348 par l’arrivée de bateaux en provenance du moyen-orient. La peste se répandit à une vitesse fulgurante en Europe si bien qu’environ 1/3 de la population européenne mourut
    Maintenant, on a la peste verte.

  3. Posté par Vautrin le

    Bah ! le moyen âge n’a été ni meilleur ni pire que l’antiquité et que la période dite « moderne ». C’est toujours les rapports humains : paix et belligérance. Ce que je retiens du Moyen-Age (mais il faut aller jusqu’à l’effondrement de l’empire ottoman , donc dans les temps dits « modernes »), c’est le combat constant pour se défendre des entreprises criminelles de l’islam. Et c’est reparti, et cela durera tant que l’islam durera. Ce qui ne veut pas dire qu’une fois cette religion infernale éradiquée la paix s’installera, non ! Mais on pourra espérer des conflits moins irrationnels.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.