L’ancienne cheffe des droits de l’homme ukrainien admet avoir promu d’horribles Fake News

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 juin 2022

L'ancienne commissaire parlementaire aux droits de l'homme de l'Ukraine, Lyudmila Denisova, a admis avoir promu des fausses nouvelles pour persuader les pays occidentaux d'envoyer davantage d'armes et d'aide.

"Lorsque j'ai pris la parole au Parlement italien, devant la commission des Affaires internationales, j'ai entendu et vu une telle fatigue au sujet de l'Ukraine, vous comprenez ? J'ai parlé de choses terribles afin de les pousser, d'une certaine manière, à prendre des décisions dont l'Ukraine et le peuple ukrainien avaient besoin", a reconnu Mme Denisova.

La formulation qu'elle a utilisée dans des déclarations publiques sur des agressions sexuelles commises par des Russes, ainsi que la diffusion de ces rapports, par des médias trop contents de les diffuser sans vérification, ont pour une fois suscité l'indignation.

Mme Denisova a donc avoué avoir menti au parlement italien afin de faire changer d'avis les responsables italiens sur l'envoi d'armes à l'Ukraine. Combien ont menti, et mentent quotidiennement, dans ce conflit, qui n'ont pas eu son humilité et son courage de le reconnaître ?

"J'ai raconté des choses terribles afin de les pousser à prendre les décisions dont l'Ukraine et le peuple ukrainien ont besoin", a déclaré Mme Denisova.

"Il y a un parti, Cinq étoiles, qui était contre l'envoi d'armes, mais après mon discours, l'un des chefs du parti a exprimé son soutien à l'Ukraine, a dit qu'il me soutiendrait, y compris l'envoi d'armes", a ajouté Mme Denisova.

Réactions

1 En réponse, l'ancienne commissaire parlementaire ukrainienne aux droits de l'homme a été évincée au début du mois à la suite d'un vote de défiance du Rada. Le parlement ukrainien, la Verkhovna Rada, a démis Lyudmila Denisova de son poste, a rapporté Ukrainska Pravda. Aucune nouvelle nomination n'a encore été faite pour occuper ce poste.

2 La semaine dernière, des médias et des journalistes ukrainiens ont signé une lettre ouverte dans laquelle ils demandaient que les rapports concernant des viols et des agressions sexuelles par la Russie soient "publiés avec prudence", en particulier lorsqu'ils concernent des enfants, selon une traduction anglaise de la lettre.

La lettre ouverte indique :

"il est important de comprendre que les crimes sexuels pendant la guerre sont un instrument de génocide, un instrument de guerre sans règles, mais qu'ils ne doivent pas servir de matériel d'illustration pour enflammer les émotions du public."

Dans leur lettre ouverte, les journalistes détaillent comment les reportages de Denisova sont allés dans les moindres détails pour décrire les viols d'enfants par des Russes, dont certains n'avaient que 6 mois.

La lettre critique également Denisova pour avoir inclus des détails sur des cas qui, selon les journalistes, ne sont pas vérifiés, et ils demandent aux médias internationaux et commentateurs de "vérifier les faits avant publication" et de "ne divulguer que les informations pour lesquelles il existe des preuves suffisantes."

La lettre se termine en déplorant que les informations publiées par le bureau de Mme Denisova sont considérées comme factuelles par les médias, et sont ensuite utilisées dans des articles et des discours de personnalités publiques.

Moralité

  1. Première morale de l'histoire : je ne suis pas devin, je me contente de garder mon indépendance d'esprit et de faire fonctionner mon bon sens. Je vous ai dit, et répété, que pour éviter de vous faire piéger par la propagande, il fallait rejeter les informations pro-russes des médias, personnalités et militants russes et pro-russes ; rejeter les informations pro-Ukraine des médias ukrainiens ; se méfier comme de la peste des informations pro-Ukraine de la grande presse et de celles des militants pro-ukrainiens ; prêter attention aux informations négatives sur l'Ukraine et aux informations actuellement favorables à la Russie diffusées par la grande presse.Voilà l'exemple typique de la prudence que je vous implore d'avoir, même si vous êtes passionnément engagé pour un camp ou pour l'autre. Les médias n'ont pas appliqué mes recommandations, mes appels à la prudence. Ce sont les journalistes ukrainiens eux-mêmes qui ont rappelé ces règles de base.
  2. L'Ukraine diffuse de la propagande, la Russie aussi, j'espère que vous n'en doutez pas. Cependant, vous noterez que pour l'Ukraine, la propagande a des limites, et que le parlement ukrainien a eu la décence et le courage, au beau milieu de l'invasion catastrophique qu'ils subissent, de dénoncer cette propagande qui pourtant leur profiterait grandement.
  3. Et trois, les journalistes ukrainiens ont plus de liberté que leurs homologues russes - en temps de paix, Poutine fait tuer les journalistes les plus perspicaces qui fouillent et exposent sa corruption - ce qui confirme que l'Ukraine n'est certes pas un havre de démocratie, mais qu'elle est loin devant la Russie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

3 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Apparemment L’ARTICLE ORIGINAL A ÉTÉ CENSURÉ, donc la liberté de la presse est toute relative. Et même si on peut faire d’autre recherches, celui-ci répond en Russe: « Le serveur est surchargé, veuillez réessayer plus tard ». Des bobards puisque les autres recherches sont possibles. Ainsi on apprend que Madame Denisova est en bagarre pour contester son éjection. https://is.gd/1uFfTp

    Remarquez que le journal propose 3 langues, l’ukrainien, le russe et l’anglais, mais qu’il est maintenant à la botte de Google donc des Américains, lequel ne fait pas de distinction entre l’ukrainien et le russe. Il faut croire que d’origine, le journal utilisait un traducteur fourni par la Russie…

    Dès lors on peut s’interroger pour savoir COMMENT FONT NOS AUTORITÉS BANCAIRES CONSPIRATRICES, A LA BOTTE DE L’EUROPE QUI SUR INJONCTIONS DES AMÉRICAINS VEUT NOUS FAIRE LAVER PLUS BLANC QUE BLANC POUR MIEUX DÉPOUILLER LES SUISSES AU PROFIT DES AMÉRICAINS AVEC L’APPUI DES LUXEMBOURGEOIS ET/OU DES PAYS-BAS ? En effet comment font-elles pour faire une distinction entre les « oligarques » russes et les « orligarques » ukrainiens, tout en sachant que pour moi cette terminologie s’adresse uniquement aux pillards de l’ex-Urss qui ont induit la chute du mur de Berlin pour se barrer dans les pays soi-disant libres ?

    Une preuve de plus que ces qualificatifs, comme bien d’autres, sont utilisés à la hache, uniquement là pour fausser notre jugement tout dans les nuances. Ce sont les pillards de l’ex-Urss qui, en soutenant les bolchéviques ont fait des millions de morts. Et bien qu’aujourd’hui leurs descendants font gérer leurs fortunes par Soros pour continuer ces saloperies conspiratrices avec les même méthodes et poursuivre leurs pillages en Europe. Ils ne devraient pas être confondus avec les autres soi-disant « oligarques », suspectés, mais malgré tout légitimés par leurs pouvoirs politiques respectifs, ceux d’Ukraine comme ceux de Russie. La presse n’a pas à ce substituer aux juges dans ces affaires, en triturant sans arrêts le vocabulaire, toujours pour nous égarer.

  2. Posté par aldo le

    Pourtant voilà UN PARFAIT EXEMPLAIRE D’UNE MANIPULATION A COUP DE FAKE-NEWS DISTILLÉES PAR UNE « COMMISSAIRE » SOVIÉTIQUE UKRAINIENNE. Une actrice de plus dans le jeu d’acteur de Zelensky – Zelinsky, le déconneur en chef qui en dehors des stupéfiants doit se goinfrer de profits avec ses petits camarades soviéto-nazis, de belles paires de mondialistes unis dans l’organisation de la terreur.

    Et malgré l’importance de cette nouvelle, pas un seul commentaire. Comme quoi l’abondance des sujets traités nuit à la cohérence donc à l’efficacité des alertes de lesobservateurs.ch, noyées dans un chaos mondial qui discrédite la presse en général, à croire que ce sont les mêmes qui y conspirent en toute impunité.

    IL EST IMPORTANT DE SAVOIR QUE LA GUERRE EN UKRAINE GÉNÈRE D’IMPORTANTS DÉSORDRES HUMAINS ET DONC AUSSI D’ÉNORMES PROFITS A CHARGE DE L’EUROPE ET DES POPULATIONS MONDIALES. A croire qu’il y a eu le COVID-19 Coronavirus plutôt Coran0virus, puis cette guerre de truqueurs, tricheurs, menteurs et manipulateurs, juste pour combler les pertes énormes des spéculateurs financiers avant ces crises qui paraissent clairement organisées au profit d’une dictature mondialiste avec ses chefs autoritaires Macron, Zelensky, von der Leyen, Biden et la bien pensance de soutien comme cette Lyudmila Denisova, mais aussi le douteux chef d’orchestre du WEF l’Allemand Klaus Schwab… https://is.gd/KZQozR …qui soutien des communistes comme la petite peste antifa Greta etc.. https://is.gd/KxfMck …comme si en Suisse on avait que des incapables d’œuvrer pour une véritable paix et qu’il nous fallait des squatters étrangers pour ce faire.

    Et pour conclure, non seulement la Suisse, mais aussi la Pologne, ont des réactions identiques https://is.gd/urCKeZ https://is.gd/n7rTCP Le Conseil fédéral aurait au moins pu informer la population suisse sur les véritables raisons de ce changement de direction. En fait LA GUERRE en Ukraine ne se fait pas avec l’aide des citoyens-soldats-patriotes, mais SANS AUCUNE LÉGITIMITÉ VÉRITABLE, avec DES MERCENAIRES payés à prix d’or grâce à la revente d’armes sophistiquées au marché noir. Vraisemblablement AU PROFIT DE TERRORISTES ISLAMIQUES INCRUSTÉS dans nos pays européens, qui ne se contenteront plus d’étranglements, de décapitations, de kalach, de couteaux, de camion ou voitures tueuses sous couvert de cas psychiatriques etc.. mais armés avec des missiles anti-char ou anti-aviation. Là nos SELISBOLFA SERONT A LA « TEUF », plus aucun avion ne pourra décoller ! https://is.gd/kEypXl (SELISBOLFA (Socialo-écolo+lgbtx-islamo-bolchévo-fascistes)).

    Donc la population d’Ukraine à été exportée volontairement temporairement et nombre de ces pseudo-réfugiés n’étaient que touristes parasites voulant se payer des vacances en Suisse, dans les meilleurs hôtels, pour étoffer leur garde-robe, mais pas par un retour en vacances en Ukraine, comme on veut nous le faire croire. Et la Tribune de Genève du 12-13 mars 2022 qui a fait la promotion de ces imposteurs-imposteuses a agit comme une véritable Pravda soviétique. Parce que si on analysait les salopes en action on pouvait alors trouver sur leur site que leurs activités réelles étaient essentiellement d’abuser de Suisses naïfs avec des appels aux dons, pour financer la guerre (bonjour la neutralité…) mais visiblement de véritables arnaques visant à ce que le gens se dépouillent de leurs dernier francs, pour leur véritable bonheur… Des publicités mensongères visiblement aux services de sectes telles les mormons, le scientologues etc..

  3. Posté par Valentin le

    L’Ukraine à aussi du sang sur les mains..Arzov si jamais..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.