L’UDC allume des feux de la liberté dans tous les cantons suisses

L’UDC allume des feux en montagne dans les 26 cantons suisses pour fê-ter la fin de l’accord-cadre institutionnel avec l’UE, donc pour célébrer la sauvegarde de la liberté et de l’indépendance de la Suisse. A Morschach (SZ), l’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher, le conseiller aux Etats Marco Chiesa, président de l’UDC Suisse, et le conseiller national Roger Köppel ont appelé à la vigilance. Il ne faut pas que les récents succès en politique européenne et dans l’urne incitent le parti au relâchement. Le combat pour la liberté et l’indépendance est un éternel recommencement, ont relevé les orateurs.

Les feux allumés en montagne sont aussi un signe de gratitude. L’UDC célèbre ainsi la fin de l’accord-cadre institutionnel avec l’UE. Cette action symbolique a été lancée par une manifestation à Morschach (SZ) avec des interventions du conseiller aux Etats Marco Chiesa, président de l’UDC Suisse, de l’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher et du conseiller national Roger Köppel.

Dans son allocution d’ouverture, Marco Chiesa a rappelé l’importance de l’extraordinaire tradition fédérale de la liberté qui a pris son essor autour du lac des Quatre-Cantons. Ces feux en montagne « sont les signes visibles au loin de cette liberté et de cette indépendance qui ont forgé la Suisse et sans lesquelles ce pays n’existerait plus », a-t-il déclaré. « Nous célébrons ainsi la fin de l’accord institutionnel avec l’UE qui nous aurait subordonnés à un droit et à des juges étrangers. Si nous n’en sommes pas arrivés là, c’est grâce à l’UDC et principalement grâce à l’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher que nous remercions chaleureusement de son long et inlassable engagement pour notre liberté et notre indépendance », a conclu Marco Chiesa.

Les récents succès de l’UDC dans le dossier européen et lors des votations ont donné un signal clair et net : « Le peuple rejette la gauche de luxe et des écologistes qui cherchent à nous mettre sous tutelle. Il en a plus qu’assez des politiciens qui nous prescrivent comment nous devons vivre et penser. » Ces attitudes ne conviennent pas à notre pays libre et indépendant, a constaté Marco Chiesa.

Christoph Blocher appelle à la vigilance

Christoph Blocher a qualifié d' »étape importante » la rupture des négociations sur l’accord-cadre Suisse-UE : « Nous avons réussi à sauvegarder la liberté et l’indépendance de la Suisse – pour la première fois avec une décision du Conseil fédéral. » Mais il ne faut pas que l’UDC se repose sur ses lauriers : « Dans l’histoire suisse, les feux en montagne sont aussi des signaux d’alerte. Ils transmettent l’avertissement de lieu en lieu et invitent à la vigilance. Voilà pourquoi nous allumons ces feux dans tous les cantons. Restez vigilants ! », a déclaré l’ancien conseiller fédéral.

La méfiance est le premier devoir d’un citoyen, a ajouté Roger Köppel. Néanmoins, la fin de l’accord-cadre est une excellente nouvelle : « Le Conseil fédéral a fini par comprendre que l’UE et la Suisse sont institutionnellement incompatibles. L’UE a été faite du haut vers le bas alors que la Suisse a été construite du bas vers le haut. On

ne peut rattacher nos institutions libérales – la démocratie directe, la neutralité armée, le fédéralisme – à un autre Etat ou à une structure proche d’un Etat sans endommager, voire détruire ces institutions qui font la Suisse. »

Les feux en montagne sont organisés par les partis cantonaux et les sections locales de l’UDC. En raison de la sécheresse qui sévit dans les cantons du Tessin et du Valais, on s’y contentera d’un petit feu.

Exposé Marco Chiesa

Exposé Roger Köppel

Exposé Christoph Blocher

source: https://www.udc.ch/actualites/articles/communiques-de-presse/ludc-allume-des-feux-de-la-liberte-dans-tous-les-cantons-suisses/

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.