Comment l’Amérique se suicide

Les ravages du mouvement "woke" dans les écoles américaines - Michèle Tribalat

3 commentaires

  1. Posté par Sekeleno le

    Excellent article lorsque l’on prend le temps de lire chapitres après chapitres. De l’espace il en faut.
    Toutefois sur le terrain il ne faut pas occulter la nuisance et la puissance d’un 20 minutes qui distille, censure et asphyxie toutes pensées hors du « camp » de la Cancel Réflexion!

  2. Posté par Game Over le

    Il ne s’agit pas d’un suicide. C’est un assassinat ! Et le coupable est très facile à identifier. Mais il est très dangereux de le nommer.

  3. Posté par antoine le

     »pourquoi le nombre de transgenres avait tellement augmenté ses derniers temps (2% des lycéens aujourd’hui, majoritairement des filles contre 0,01% avant 2012, généralement des garçons). …(il) a découvert que l’influence des pairs et des médias sociaux avaient joué un rôle majeur dans cette évolution. »
    – Ce n’est pas arrivé tout seul !
    – Un groupe actif influence les enfants dès leur plus jeune âge
    – Les médias amplifient le problème
    – Le désorientation et l’instabilité ne fait qu’augmenter
    – Le résultat : une société de plus en plus influencée et malléable …
    – La DESTRUCTION par l’éducation !!
    – Ceux qui autorisent cela sont COMPLICES !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.