Suisse. Coronavirus : des médecins pointent du doigt la politique trop lente du Conseil fédéral

Depuis sa création dimanche, les témoignages du corps médical s'y enchaînent. C'est face à la caméra que les généralistes, les médecins-assistants ou encore les psychiatres de toute la Suisse romande expriment leur préoccupations. «Ce compte est l’occasion pour nous d’ouvrir une fenêtre sur l’hôpital en ce temps de pandémie. Un aperçu de nos pensées, de nos inquiétudes et de nos questionnements quotidiens. Le but ultime est de vous faire passer ce message: nous suivons actuellement la courbe italienne du nombre de nouveaux cas, avec toutes les catastrophes qui la composent. Aplatissons cette courbe ensemble: restez chez vous!» peut-on lire en légende de la toute première publication.

Une politique trop lente

Outre le manque de matériel et de place, la surcharge de travail ou le comportement des gens qui refusent de rester chez eux, le personnel soignant conteste les décisions du gouvernement. «Je suis très inquiète de la situation et j'espère que le confinement total sera bientôt prononcé par le Conseil fédéral», confie Laetitia Guarino à «20 minutes». Même si les rassemblements sont limités à cinq personnes maximum, la jeune médecin en chirurgie à Neuchâtel s'étonne que l'on autorise encore des personnes à sortir.

[...]

20min.ch

Un commentaire

  1. Posté par Dominique le

    Médecins pratiquants de Suisses, qu’attendez-vous pour vous regrouper et porter plainte contre les autorités, les élus et les directeurs d’hôpitaux incompétents. Faites comme ces centaines de médecins de la France et ne vous laissez pas manipuler par le politiquement correct.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.