Le procès-verbal de l’accord secret entre Sommaruga et von der Leyen est en main de la «Weltwoche »  

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

 

Le procès-verbal de l'accord secret entre Sommaruga et von der Leyen est en main de la «Weltwoche »  

 

Dans son édition qui vient de paraître, la Weltwoche révèle des documents hautement compromettants concernant la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga, au sujet d'une affaire particulièrement grave. Cet hebdomadaire a pu en effet se procurer des procès-verbaux secrets de la rencontre de trois de nos conseillers fédéraux avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, lors du Forum économique mondial de Davos. Ils montrent comment le Conseil fédéral et l’Union européenne se sont mis d’accord sur une stratégie commune pour combattre l’initiative de limitation et faire avancer la signature d’un accord-cadre mettant la Suisse sous tutelle de l'UE. La présidente de la Confédération helvétique a demandé à la présidente de la Commission européenne que celle-ci s’abstienne de toute prise de position jusqu’à la votation sur l’initiative populaire « pour une immigration modérée ». En contrepartie, le Conseil fédéral ferait feu de tout bois, immédiatement après, pour faire adopter l’accord-cadre institutionnel avec l’UE. Le directeur de la Weltwoche, Roger Koeppel, ainsi que les rédacteurs Hubert Mooser et Christoph Moergeli demandent des explications et rappellent qu’une affaire semblable avait déjà causé en 1917 la démission d’un membre de l’exécutif fédéral, le ministre des affaires étrangères Arthur Hofmann.

https://www.weltwoche.ch/ausgaben/2020-8/kommentare-analysen/sommarugas-deal-die-weltwoche-ausgabe-8-2020.html

https://www.weltwoche.ch/ausgaben/2020-8/titelgeschichte/geheimpakt-von-davos-die-weltwoche-ausgabe-8-2020.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Le marché secret de Sommeruga fera encore parler de lui. La présidente de la Confédération est une adversaire de l’initiative de limitation de l’immigration. Elle sait que toute ingérence de l’Union européenne dans la campagne  de votation profiterait aux partisans de l’initiative. C’est la seule raison pour laquelle elle a demandé à Bruxelles de s’abstenir de toute intervention avant la date du vote. Von der Leyen a donné son consentement, mais a demandé de son côté une contrepartie, selon le principe économique éprouvé « Quid pro quo ». Donnant-donnant. Une main lave l’autre. Le procès-verbal est formel en ce qui concerne cet accord. Aux États-Unis, des arrangements allant beaucoup moins loin entre le Président et une puissance étrangère (l'Ukraine) ont abouti à une procédure de destitution. Et en Suisse ?

 

Claude Haenggli, 20.2.2020

30 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    @aldo,
    Merci pour votre info. Il me semblait aussi que c’était en France ou Nabotléon avait discrètement enlevé de la loi le délit de haute trahison…mais ne savais pas pour la Suisse.

    Par contre il y a un article que je ne retrouve pas non plus qui incite les citoyens à la désobéissance en cas trahison manifeste des élites…Si quelqu’un a l’info, merci!

  2. Posté par toyet le

    On ose même pas écrire Laval en jupon…….

  3. Posté par aldo le

    Socrate@LasVegas le 22 février 2020 à 17h20 j’ai confondu avec les codes francais dont les modifications ont été dénoncées dans une vidéo de François Asselineau https://fr.wikipedia.org/wiki/Haute_trahison#France

    Le code suisse actualisé 2020, prévoit des sanctions parfois un peu trop excusables: https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19370083/index.html (voir p.121) autre source extérieure https://www.loisuisse.ch/fra/sr/311.0/311.0_031.htm

  4. Posté par leone le

    Je suis aussi pour manifester à Berne.
    Avant cela adressons-nous à nos élus. Leur adresse est: prénom.nom@parl.ch
    De grâce pas d’insulte ni de langage grossier cela ne se fait pas, mais bourrez leur boîte pour leur montrer que les citoyens réfléchissent aussi.
    Ne vous inquiétez pas si vous ne recevez pas de réponse de la gauche, c’est normal, c’est leur façon de concevoir la démocratie.

  5. Posté par Jean Durand le

    Mr. Koeppel et vos collègues UDC au Conseil National, qu’attendez-vous pour faire plus de bruit sur ce scandale, par exemple sous forme d’une interpellation à Berne? Comme ça les médias traditionnels seront obligés d’en parler, pour le moment c’est mis sous le tapis du politiquement correct.

  6. Posté par Socrate@LasVegas le

    Question: puisque la presse francophone essaiera de taire cette trahison, ne pourrions-nous pas acheter une page des principaux médias lus dans les cafés (temps/24heures) pour informer l’opinion en y publiant l’accord?

  7. Posté par Socrate@LasVegas le

    @aldo: si vous retrouvez trace ça m’intéresse.
    @Christian Hofer: je suis partant pour aller manifester, c’est trop grave!

  8. Posté par Sergio le

    Conseil fédéral félon. La pianiste incontinente aura été la femme socialiste qui aura fait le plus de mal à notre pays. Je crois à une sorte de justice immanente pour punir les hypocrites et les renégats.

  9. Posté par G. Vuilliomenet le

    Au fait, est-ce que les autres conseillers fédéraux étaient au courant, en particulier celui qui est aux affaires étrangères?
    Si oui, alors ils sont tous coupables de trahison et devraient être virés sans même avoir le droit de toucher une rente comme ancien conseillers fédéraux.

  10. Posté par Bruno Buchs le

    Madame la CF Simonetta Sommaruga sur les traces de Pilet-Golaz ?

  11. Posté par michel tharin le

    Les 3 conseillers fédéraux doivent démissionner. Une plainte pour vouloir annuler notre neutralité doit être déposée. Dans les médias il faut obligatoirement signaler cette trahison. Supprimons les bilatérales lors des prochaines votations.

  12. Posté par pépé le moko le

    je demande si nos deux conseillers fédéraux UDC sont soumis aux femmes du CF ?
    Normalement ils devraient ruer dans les brancards !
    Non ce sont des dhimmis, je ne donne plus un centime a l’ UDC !

  13. Posté par Socrate@LasVegas le

    « J’ai voté pour Simonetta Sommaruga parce que je suis pour la concordance », a déclaré le conseiller national (UDC/ZH) Roger Köppel

    Jusqu’où choisirez-vous la concordance M Köppel? Qu’en pense l’ASIN?
    Il est plus que temps de vous rattraper maintenant…

  14. Posté par Candid le

    Code pénal, Art. 266 1. Crimes ou délits contre l’État / Atteinte à l’indépendance de la Confédération
    Atteinte à l’indépendance de la Confédération
    1. Celui qui aura commis un acte tendant
    à porter atteinte à l’indépendance de la Confédération ou à mettre en danger cette indépendance,
    ou à provoquer de la part d’une puissance étrangère, dans les affaires de la Confédération, une immixtion de nature à mettre en danger l’indépendance de la Confédération,
    sera puni d’une peine privative de liberté d’un an au moins.
    ——————
    Exactement le cas de ces traitres Sommarruga, Cassis et Keller-Suter !

  15. Posté par leone le

    N’oublions pas la collégialité du CF. La pianiste est présidente en 2020 mais elle ne peut pas avoir négocié cet accord sans l’accord des 6 autres marionnettes dont les ficelles sont tirées par Bruxelles. C’est tout le CF qui doit démissionner. Cependant, il ne faut pas rêver, le pétard est mouillé.

  16. Posté par aldo le

    @ Socrate@LasVegas le 21 février 2020 à 01h02 Selon ce que j’ai pu lire sans avoir le temps de le vérifier, les notions de trahison ont été effacées de nos codes par ceux qui maintenant veulent vendre la Suisse à l’Europe contre des commissions. Eh oui! vendre des esclaves fiscaux mérite des commissions, non ?. Mais

    LA NOTION DE TRAHISON EST TELLEMENT INTRINSÈQUE A LA PROTECTION DE LA PÉRENNITÉ DE L’ÉTAT QU’ELLE DEVRAIT POUVOIR ÊTRE REVENDIQUÉE, EN TOUT TEMPS, AU NOM DU DROIT COUTUMIER,

    quelles que soient les manœuvres des comploteurs traîtres venus d’ailleurs.

  17. Posté par Dede le

    DÉMISSION !

  18. Posté par Amarillys Taylor le

    Le socialisme et les socialistes comme cette femme infâme continuent leur travail de zappe des institutions de ce pays qu’ils haïssent. Révéillons nous et votons juste!

  19. Posté par JeanDa le

    Quels sont les deux autres conseillers fédéraux ayant participé à ce complot ????

  20. Posté par JeanDa le

    Impeachment !!!
    DESTITUTION IMMÉDIATE de simonetta sommaruga !

  21. Posté par antoine le

     »Ils montrent comment le Conseil fédéral et l’Union européenne se sont mis d’accord sur une stratégie commune pour combattre l’initiative de limitation et faire avancer la signature d’un accord-cadre mettant la Suisse sous tutelle de l’UE ».
    Vu que cette conseillère fédérale n’a JAMAIS prêté serment sur la constitution, elle s’en fout royalement …

  22. Posté par Christian Hofer le

    Je suis prêt à aller manifester sur la place fédérale.

    Il ne faut en aucun cas laisser passer cela, ou alors, ils iront toujours plus loin.

  23. Posté par Jack Palance le

    Excusez moi mais je ne puis m’empêcher de rire !….c’était gros comme une maison que cette harpie allait nous en faire voir de toute les couleurs durant son année de « présidence » !…et ce n’est QUE le début, elle n’aime pas la Suisse, ni sa civilisation, ni sa culture, ni son peuple (comme toute cette fange socialiste) n’a JAMAIS prêtée serment, et avec sa hure de faux-cul, cette femme n’en fait QU’A sa tête, n’écoute personne et se fou royalement du monde en gloussant avec l’autre pintade teutonne Von der Machinchose, car elles sont du même tonneau !….On a pas fini de rire (jaune) car il lui reste encore 10 mois pour nous trahir et nous faire des vacherie dans le dos et bonjour les dégâts avec notre gouvernement de lavette qui, du fait de leur silence à son égard et sur ces actes, signent bien là leur complicité !…en 45, certaines se sont faite raser la tête pour bien moins que ça !

  24. Posté par Jack R le

    Le crime de haute trahison n´existe pas en Suisse ??

  25. Posté par Sertorius le

    Sommaruga et beaucoup d’autres politiques sont tous coupables d’atteinte à l’indépendance de la confédération sous Art. 266 du code pénal. De Schengen jusqu’au honteux traité qu’ils ont signé modifiant les lois sur les armes, leurs acquitment honteux de leurs devoirs sous la Constitution envers des puissances étrangères a été au détriment de la Suisse et la liberté de ses citoyens. Ils sont donc aussi coupables de trahison diplomatique sous Art. 267 car ils ont accompli leur devoir au détriment de la Suisse dans ses négociations avec un gouvernement étranger. En bref, oui, ses gens comme Sommeruga, Calmy-Rey, et d’autres sont de vrais traitres à la patrie et méritent bien d’être pendus pour cela.

    http://www.loisuisse.ch/fra/sr/311.0/311.0_031.htm

  26. Posté par Socrate@LasVegas le

    Gravissime!!
    Cette fois ce n’est plus seulement l’art.121a al.4 qui est violé comme lors de l’extension à la libre circulation signée…juste après le refus de l’immigration de masse par le peuple en 2014, mais c’est notre Constitution dans son intégralité qu’elle trahit, en plus de faire voler en éclat la neutralité!
    C’est inimaginable, cette femme n’a plus sa raison elle DOIT ETRE STOPPEE ET JUGEE POUR HAUTE TRAHISON!

  27. Posté par Chris le

    Information totalement occultée par les médias aux ordres. Et notre chaîne socialiste payée par la redevance. A la place nous avons été abreuvés par l’info ridicule sur son anniversaire.

  28. Posté par OneShot le

    Et on nous dit que les complots n’existent pas !! Evidemment, ces 3 conseillers fédéraux devraient démissionner séance tenante et être jugés pour trahison à l’égard du peuple suisse (censé être souverain). Mais cela n’arrivera pas car les grands merdias tout puissants, la RTSocialiste, Ringer, Tamedia, vont botter en touche. Si un conseiller fédéral UDC faisait le 10ième de tels agissements, les mêmes merdias se déchaîneraient et il devrait démissionner !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.