Le gauchisme genré : Ensemble à gauche veut dégenrer les préaux des écoles en ville de Genève: interview d’Isabelle Collet

Ensemble à gauche veut dégenrer les préaux des écoles en ville de Genève: interview d'Isabelle Collet

Interview d'Isabelle Collet, professeure en sciences de l'éducation à l'Université de Genève, spécialiste des questions de genre.

Source :

 

2 commentaires

  1. Posté par Arnaud le

    L’état n’a pas a faire de l’ingérence basée sur des motifs idéologiques dans les jeux des enfants… Enfin c’est toujours plus facile de régler des pseudo problèmes que de vraiment se pencher sur les problèmes plus importants et comme ça on ne se sent pas incompétents et on donne l’impression aux autres qu’on fait du bon boulot. Le mieux pour les toilettes ça reste de les supprimer et de leur fournir des couches, comme ça plus de problèmes de malaise social pour les éventuels 1 cas spécifiques sur 500 et ça fait de la place pour d’autres activités de récréation que le foot.

  2. Posté par Sergio le

    Le football est devenu un problème à Genève pour cette spécialiste du genre. Le scandale des petites filles élevées comme des petites filles et des petits garçons élevés comme des petits garçons doit cesser. L’état doit réguler d’urgence avec un espace inclusif et des WC pour tous. Quelle chance d’avoir de telles sommités dans l’enseignement public.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.