Quand la justice a peur

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

Quand la justice a peur

On avait déjà entendu parler du brave Abu Ramadan, cet imam libyen proposant la parole du prophète dans la bonne mosquée ar'Rahman de Bienne. On lui reprochait d'avoir appelé Allah à détruire tout ce qui n'est pas salafiste. Il était apparu dans le même temps que même s'il était réfugié en Suisse, il regagnait volontiers son pays d'origine pour y déverser son fiel. Il avait ainsi perçu CHF 800'000.—d'aide sociale et de prestations complémentaires. La Suisse est généreuse, pourquoi se gêner ?

Hélas, non contente d'être généreuse avec nos ennemis, cette Suisse est aussi lâche. Là encore, pourquoi se gêner ? Notre homme d'amour et de paix a donc repris tranquillement ses discours haineux en toute impunité. Certes, il a perdu son statut de réfugié mais il a gardé son permis C. Nous avons donc, amis contribuables, la chance inouïe de sponsoriser cette vipère par nos impôts. Les plus âgés parmi nous se souviennent qu'une initiative visant à expulser les individus coupables de ce genre de comportement avait été acceptée mais l'essentiel du monde politique a veillé à la rendre impraticable. Quand j'entends Abu Ramadan vilipender également tous ces politiciens qui lui ont permis de rester en Suisse, je me dis que l'homme est vraiment ingrat.

Mais pourquoi donc ? C'est très simple, nos autorités sont tétanisées devant les islamistes. Il ne faut pas leur chercher des poux dans la tête, ils pourraient mal le prendre. Il ne faut pas leur reprocher le moindre écart, ces gens sont déjà tant stigmatisés. C'est notre faute, les moyens octroyées à l'intégration sont si modestes. En bref, le bréviaire habituel de la gauche collabo, celle pour qui l'autre est d'office bon parce qu'autre. Ce n'est d'ailleurs pas le seul Ramadan face à qui la justice traîne les pieds, on en trouve aussi à Genève.

On doit toutefois à la justice de lui reconnaître une célérité exemplaire dans l'autre sens. Il suffit d'émettre le moindre doute quant au message d'amour et de paix dont se réclament les islamistes pour être traîné en justice et condamné. En pratique, notre justice apporte un soutien fort efficace à ceux qui veulent notre mort. Non seulement, elle les laisse prêcher la haine en toute impunité mais au surplus, elle condamne ceux qui dénoncent ce genre de discours. Encore une fois, dans ces conditions, pourquoi se gêner ?

Nous allons prochainement nous prononcer sur la question d'élargir la norme anti-raciste à l'homophobie. Les homosexuels, nous dit-on, ont besoin d'une protection plus large que le citoyen lambda. On peut en discuter, les hommes blancs, chrétiens et hétérosexuels sont si injurieux vis-à-vis des minorités. Mais quand a-t-on entendu la communauté LGBTIQAP+ réclamer que cessent les discours haineux envers elle dès lors qu'ils sont tenus par des musulmans ? Jamais. Les minorités savent être solidaires.

On représente volontiers la justice avec un bandeau sur les yeux pour illustrer le fait qu'elle se doit d'être aveugle. Manifestement, elle arrive tout de même à guigner quelque peu, juste assez pour faire des imams haineux des gens à qui elle ne s'attaque pas. J'ai tout lieu de penser que le fait d'accepter l'élargissement de la norme anti-raciste n'y changera rien. Pour la justice, ce n'est pas l'injure qui compte, c'est celui qui la lance. Abu Ramadan est encore là, en Suisse, pour en témoigner.

Yvan Perrin, 3.2.2020

PS

Pendant ce temps, un procureur fédéral a traîné des agriculteurs en justice car les pis de leurs vaches semblaient trop remplis lors d'un concours de bétail. Avec un tel sens des priorités, peut-on encore réellement avoir confiance en la justice de notre pays ?

 

6 commentaires

  1. Posté par Sertorius le

    Quand la justice a peur il n’y a plus de justice. C’est aussi simple que ca.

  2. Posté par leone le

    Il a perdu son statut de réfugié mais gardé son permis C. La différence? Il ne peut plus se rendre en vacances en Lybie, son pays où sa vie est en danger, aux frais de la princesse Helvétie. Pendant ce temps cette raclure continue de vomir sa haine sur le pays qui l’a entretenu pendant 20 ans.
    Qu’est-ce qu’on attend pour rétablir la peine de mort?

  3. Posté par tanpis le

    L’histoire se répète, d’un scenario un peu différent. L’expansion de l’islam s’était faite par les armes dès les années 630, aujourd’hui, ils sont invité, soutenus et plantent leurs mosquées dans l’Europe entière, avec la bénédiction des autorités.

  4. Posté par antoine le

    Merci M. Perrin pour votre billet.
     » … notre justice apporte un soutien fort efficace à ceux qui veulent notre mort. »
    Notre justice, qui applique le 2 poids 2 mesures depuis de décennies, nous plante un couteau dans le dos ! Au lieu d’appliquer les lois en vigueur, l’honnête citoyen suisse est mis en pièces lorsqu’il ose dire que l’islam n’est pas une religion d’amour et de paix mais une idéologie ou une secte mortifère. Ses adeptes sont en prison pour des actes répréhensibles ou sont traités par la justice de  »déséquilibrés » pour nous faire avaler la pilule …
     » … peut-on encore réellement avoir confiance en la justice de notre pays ? »
    L’imam haineux de Bienne a absolument confiance dans notre justice, personne ne le fera taire ou tout simplement expulsé à vie de l’Europe après nous avoir extorqué 800’000.– Frs !

  5. Posté par Bussy le

    Le fait que la mosquée continue de le laisser prêcher sa haine des non-musulmans indique clairement que tous les imams font pareil donc pourquoi en changer !
    D’ailleurs, peut-être que c’est un très bon musulman, intègre, qui suit à la lettre le coran.
    Et comme il ne prêche certainement pas devant une salle déserte, cela signifie aussi que ceux qui l’écoutent adhèrent à ses paroles de haine ! Combien sont-ils ?
    Et combien parmi ces fidèles de la mosquée sont entretenus comme lui par les kouffars ?
    C’est évident que pour que tout ce cirque existe, il n’y a pas que de l’idéologie islamo-collabo mais aussi de la peur, et c’est vrai que les musulmans ont maintes fois fait la démonstration qu’il y a intérêt à les craindre.
    Faudrait peut-être revoir le fonctionnement de nos autorités afin qu’elles n’aient plus la trouille devant ces adeptes de la religion de paix et d’amour….. qui haïssent et se foutent de ceux qui les nourrissent !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.