La jeunesse, le climat et la cohérence.

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

La jeunesse, le climat et la cohérence.

Vous n'avez encore rien vu, ce n'est que le début. Voici quelques mots tirés de l'intervention de Greta Thunberg aujourd'hui à l'occasion de la manifestation organisée à Lausanne pour sauver le climat. Quel courage ! Interpeller ainsi les puissants de la planète, les mettre face à leurs responsabilités, les avertir, presque les menacer, vraiment, c'est très fort. De quoi mettre en émoi la gente journalistique qui nous a tenus en haleine tout au long de la journée, ne manquant pas une miette de cet événement planétaire, à quelques jours du World Economic Forum.

La gamine a bien évidemment drainé un long cortège rassemblant environ 10'000 personnes, pour l'essentiel ces jeunes dont les générations précédentes ont compromis l'avenir. Ils critiquent, revendiquent, fustigent, exigent. Notre comportement vis-à-vis de la planète doit changer, nous devons modifier notre mode de vie. Au besoin, les nouvelles pousses nous y contraindront. Mais d'où parlent-ils ces ados qui n'ont jamais connu l'effort autre que volontaire ? Que savent-ils de la vie, ces gamins dont le principal péril est une panne de wi-fi ? Combien de messages, de photos ont-ils échangés aujourd'hui sur les réseaux sociaux, pour la plus grande joie de ces géants du Web qu'ils ne cessent de critiquer ? Combien parmi eux étaient-ils pourvus de téléphones portables, ces appareils pour la production desquels des enfants plus jeunes qu'eux triment dans les mines ? Combien de vestes de marque fièrement portées le long du cortège, produites par des enfants esclaves dans des usines insalubres voire en ruine, enrichissant ces capitalistes destructeurs de climat ?

En fait, nous avons assisté une nouvelle fois aujourd'hui à un cortège de jeunes prétendant lutter contre le réchauffement climatique tout en soutenant les causes qu'ils disent avoir identifiées. Ils vomissent le capitalisme tout en utilisant Google, Apple, Facebook ou Amazon. Ils prônent le commerce équitable, ceci en basket Nike et doudoune Canadian Goose. Je serais à ce titre assez intéressé de connaitre le mode de vie de Philippe Colelough, le juge qui vient d'acquitter les activistes qui s'en sont pris aux banques. Que fait-il, lui, pour répondre à l'urgence climatique dont il se sert pour rendre des jugements ahurissants ? Faisait-il partie des manifestants de jour, lui qui leur doit sa soudaine notoriété ? Un selfie avec Greta, voilà qui aurait de la gueule.

Jeunes gens, avant de faire la leçon à ceux qui vous ont précédés, débarrassez-vous de toutes les facilités qu'ils vous ont laissées. C'est le prix de la crédibilité. Le reste, c'est juste une fugace gesticulation.

Yvan Perrin, 18.1.2020

8 commentaires

  1. Posté par Lisa le

    La prochaine fois que vous avez besoin de vous soulager, allez au toilettes sèches, au lieu de chier des mots pour emmerder le monde. Tout aussi facile à faire ne vous inquiétez pas. Salutations le vieu, j’espère que ma poésie vous plaira.

  2. Posté par Luc Fornerod le

    Débile. Vos mots touchent les mêmes et seules arguments que vous avez contre ces jeunes. Et vous, cher monsieur, quelles sont vos actions concrètes pour faire face aux enjeux climatiques ? C’est toujours plus facile de critiquer les autres..

  3. Posté par leone le

    @Bussy
    En deux phrases vous avez tout dit.
    On peut se poser la question de savoir pourquoi on passe sur la surpopulation mondiale comme chat sur braise? Ma réponse: Quand on a passé les 15-20 premières années de sa vie les yeux rivés sur des écrans de tous types on a appris à accéder à une énorme quantité d’informations mais on a perdu la capacité de les analyser. Michel Desmurget l’explique très bien dans « La fabrique du crétin digital »

  4. Posté par leone le

    Je lis dans Arcinfo le compte-rendu de la manif de Lausanne:
    « Marion revient tout juste de quelques mois passés en Australie. «Là-bas, l’impact du réchauffement climatique est hyperconcret. A Sydney, récemment, nous étions dans le brouillard et dans la fumée. Certains jours, les commerces étaient fermés, on ne pouvait plus sortir de chez nous. En Suisse, nous sommes déjà plus préservés» »
    Allez manifester vous pourrez polluer, sainte Greta vous absoudra.
    Ca a comme un goût de « faites comme je dis, pas comme je fais ».

  5. Posté par benz le

    bonjour Monsieur Perrin vous auriez pu ajouter que toute cette marmaille d’enfants gâtés ont tous été remplir les MC do de la ville de lausanne après la manif ah ben oui ça ouvre l’appêtit 😉 meilleures salutations

  6. Posté par Victoria Valentini le

    Excellent billet de Monsieur Perrin ! Comme toujours ! Que je ne peux plus suivre sur FB car éjectée et bannie définitivement pour soutien à Tommy Robinson et pour publication d’un communiqué de presse de Génération Identitaire.
    J’espère voir Monsieur Perrin sur Twitter et je ne suis pas la seule ! Si quelqu’un me lis et peut lui passer le message…

  7. Posté par Mady le

    Merci Monsieur Perrin. C’est tellement vrai tout ce que je peux dans votre texte. Chaque fois que vous publiez un texte, j’adore vous lire.
    Et je peux vous dire que çà me fait un bien fou.
    Comme beaucoup de gens, je n’en peux plus des élucubrations de ces jeunes qui utilisent leur temps pour culpabiliser tout le monde, sauf eux bien sûr.

  8. Posté par Bussy le

    Et ces jeunes parlent-ils du problème numéro 1 à régler qui est la surpopulation mondiale, surtout africaine ?
    Si ça n’est pas le cas, ils brassent juste de l’air !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.