Politique suisse. Prestation de serment au Parlement. La mascarade du 2 décembre

Prestation de serment au parlement. La mascarade du 2 décembre.

 

Il fut un temps où entrer au parlement avait une signification. Les parlementaires ouvraient la nouvelle législature et prêtaient serment. Cette cérémonie avait une certaine valeur. Elle n’en a plus aucune aujourd’hui.

Comment croire un seul instant qu’une assemblée remplie de parjures, dans laquelle quatre des plus grands partis ont violé leur serment, puisse avoir le moindre crédit.

Car tout de même, faut-il le rappeler, pour qu’un député entre en fonction dans notre noble parlement il doit tout d’abord faire la promesse qu’il respectera notre Constitution. L’élu.e doit le promettre ou le jurer solennellement aux yeux de tous.

Mais ça, depuis un certain 16 décembre 2016, tout le monde a compris que c’était du pipeau, du cirque pour prendre un peu plus le citoyen pour une poire.

Dans ce pays on peut confisquer les voix d’un million et demi de citoyens, on peut confisquer un vote, celui du 9 février 2014 sur le contrôle migratoire,  s’asseoir dessus, et puis revenir la bouche en cœur jurer que l’on va respecter la Constitution. Tout cela me dégoûte.

Il faut fermer tous les départements d’éthique dans nos universités, car ils ne servent à rien, qu’à fabriquer du vent.

Ce qui se passe est très grave. Ce n’est pas seulement la volonté du peuple et nos institutions qui sont bafouées et sur lesquelles ces gens ont craché et crachent aujourd’hui, c’est le principe moral de la Bonne foi qui est bafoué et traîné dans la boue.

La Bonne foi se trouve partout dans nos lois, elle est au début de notre Constitution, pas une décision pas un juge ne peut l’oublier. Tout jugement qu’il soit civil ou pénal tient compte de la Bonne foi et compare le comportement du citoyen à celui d’un honnête homme. Tout jugement de tribunal se demande si la personne a été honnête, loyale, si elle a menti ou dit la vérité, si elle fait amende honorable. Mais rien de tout cela au parlement. C’est à vomir.

Ces gens peuvent délibérément mentir, voler les droits politiques du citoyen, puis ensuite revenir et faire comme si de rien n’était. Ils peuvent confisquer la souveraineté du peuple, lui mentir,  violer toutes nos institutions et revenir en ce 2 décembre jurer la bouche en cœur qu’ils respecteront notre Constitution. C’est l’abus le plus repoussant que l’on puisse imaginer, celui de parlementaires qui viennent de violer un pacte et qui jurent solennellement en vous regardant droit dans les yeux qu’ils le respecteront, foi d’honnêtes hommes et d’honnêtes femmes. C’est à vomir. Je ne comprends pas que les Suisses acceptent ça.

Ne vous étonnez pas si demain dans les prétoires les accusés répondent qu’ils n’ont pas à respecter la Bonne foi, puisque cette valeur n’existe pas, puisque le parlement peut s’asseoir dessus sans aucune conséquence comme si de rien n’était.

Quelle ignominie. Quel affront fait à la décence, au respect du citoyen et à notre ordre juridique. C’est à vomir. Des menteurs qui jurent solennellement de dire la vérité.

Regardez-vous bien ce soir dans vos miroirs Messieurs et Mesdames les anciens et nouveaux parlementaires, contemplez-vous bien, vous êtes à vomir. Profitez-bien de vos salaires et de vos privilèges, vous êtes juste à vomir. Votre serment de ce jour c’est juste de la ...

 

Michel Piccand, 2.12.2019

 

P.S. Ces parlementaires détruisent le principe de la bonne foi et son applicabilité à tous, par là ils détruisent les fondements même de notre société et la paix civile qui résulte normalement du bon comportement des citoyens entre eux. C’est une dégradation sociale majeure dans notre pays. Elle est imputable à ces parlementaires.

Prestation de serment du 2 décembre 2019 au Conseil national.

Lien de la vidéo de prestation de serment. Environ au milieu de la vidéo.

https://par-pcache.simplex.tv/subject?themeColor=AA9E72&subjectID=47804&language=fr

 

 

12 commentaires

  1. Posté par Waldo Tillerman le

    Cher Monsieur Piccand, vous rejoignez mon sentiment que nous vivons une crise politique majeure après le traitement indigne de l’initiative contre l’immigration de masse. Ces gens ont prêté serment et le trahissent ! C’est inimaginable et pourtant c’est arrivé. Je ne fais aucune confiance à ce nouveau Parlement composé en majorité de guignols et de traîtres, excepté les membres de l’UDC qui sont les seuls à avoir la vérité et la justice devant les yeux, à combattre pour la liberté du pays. En ce qui concerne la gauche, les choses sont claires ; les partis de gauche, Socialistes et Verts, veulent détruire la Suisse, on sait à quoi s’en tenir. Mais le PDC, les Verts libéraux, que valent-ils ? Il faudra maintenant et comme toujours en appeler au peuple par le biais d’initiatives et de referendum pour imposer la volonté du peuple.

  2. Posté par farjon thierry le

    et ben j’ai une idée: grève des impôts fédéraux… Tant que nos traitre ne respecteront pas la constitution, pas de sous! Moi j’ai commence cette année! Je paye volontier les impèôts cantonaux et communaux mais pas fédéraux. et s’ils me suppriment ma rente AI je bosserai exclusivement au noir et sans filet.

  3. Posté par pepiou le

    À part quelques uns, tous sont de par leurs actions politiques, des agents de l’étranger qui travaillent à la suppression de l’indépendance du pays.

  4. Posté par alticor le

    Ce qui reste du monde politique à complétement perdu le sens du bien commun, ce ne sont plus que les jouets déglingués de l’oligarchie mondiale. Je ne leur fais même plus confiance pour combler les brèches au niveau local, ils peuvent aller se faire voir et je m’éforce de rester poli.

  5. Posté par kandel le

    « Des menteurs qui jurent solennellement de dire la vérité. »
    Merci Monsieur Piccand pour ce, très malheureusement, indispensable rappel.
    Toutefois, sans oublier le « petit reste » de Fidèles à la Constitution.

  6. Posté par Quelle chance le

    « L’OCDE précise toutefois que la Suisse est le pays qui a vu le plus fortement augmenter la proportion d’élèves immigrés entre 2009 et 2018. Les résultats en lecture devraient de ce fait être corrigés d’au moins cinq points. En 2018, 34% des élèves en Suisse étaient issus de l’immigration. » PISA 2019 !

  7. Posté par Maurice le

    Est-ce depuis que tous les gouvernements de la confédération, des cantons, et peut-être même des communes, ont changé le nom des fonctions de leurs représentants que ceux-ci peuvent se permettre de trahir leur loyauté au serment ?
    – nous avions un palais fédéral, cela devient une maison de parlement ;
    – nous avions une assemblée fédérale, nous n’avons plus qu’un parlement ;
    – nous avions des conseillers d’Etat fédéraux et cantonaux, ce sont devenus des ministres ;
    – nous avions des conseillers nationaux, ce sont devenus des députés ;
    – nous avions des conseillers aux Etats, ce sont devenus des sénateurs ;
    – nous avions des conseillers dans les Grands-Conseils cantonaux, ce sont devenus des députés eux aussi…
    Et la différence est de taille, car elle est au sein même de ce que ces noms désignent : les conseillers conseillent, conseillaient devrais-je dire, les députés, sénateurs et ministres parlementent et décrètent dans des parlements. Ils prêtent donc serment sur un texte qu’ils savent d’avance qu’ils ne respecteront pas.
    Oui, je regrette bien le temps où nous n’avions que des conseillers, à tous les étages des gouvernements, fédéral et cantonaux, et rien d’autre. Ils étaient alors les véritables représentants du peuple et de leurs cantons.

  8. Posté par Aristocle le

    Oui, les votations populaires ne sont plus respectées lorsqu’elles ne vont pas dans le « bon » sens, c’est-à-dire vers la mondialisation (immigration, expulsion des criminels étrangers, privatisation de l’électricité, indépendance du pays, etc.) ! Mais de toutes façons, cela ne change pas grand chose dans la mesure où l’on s’achemine, à l’échelle mondiale et qu’on le veuille ou non, vers la plus grande dictature de tous les temps. Pour les européens, l’UErss n’est qu’une étape vers le futur gouvernement mondial supervisé par les banksters internationaux. (A remarquer que l’escroquerie du climat – qui n’a pas de frontières – est un outil majeur pour imposer des lois supranationales, donc pour atteindre ce but.)

  9. Posté par Frank Leutenegger le

    Ce sont les mêmes traîtres qui ont voté, le 19 mai dernier, la loi européenne sur les armes, notamment le PLR.

  10. Posté par Antoine le

    Pour rappel :
     » …depuis un certain 16 décembre 2016 (loi fédérale sur les étrangers), tout le monde a compris que c’était du pipeau ! »
     » … on peut confisquer un vote, celui du 9 février 2014 sur le contrôle migratoire »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Initiative_populaire_%C2%AB_Contre_l%27immigration_de_masse_%C2%BB
    Votation  »Contre l’immigration de masse » acceptée par le Peuple suisse !
    https://www.bk.admin.ch/ch/f/pore/va/20140209/index.html
    Les parlementaires ne représentent PAS le peuple !

  11. Posté par combattant le

    Oui Monsieur Piccand,ils sont à vomir !le rat est dans le navire,c’est un nid de frelons,c’est la honte politiquement médiocre qui s’installe.Des sansues,des rabats-joie,des FAUX-CULS.La gangrène d’une décadence humaine pourrie jusqu’a le moelle.Des râtés parmi nous !Honte à leurs géniteurs.Honte à ce pays.Pour vivre heureux,vivons cachés,OUI FUIR L’HUMAIN et partager son existence avec les LOUPS ( animaux plus sociables ).Je HAIS cette époque ! Merci à Michel Sardou de nous l’avoir redit!Les Coups de Coeur d’Alain Morisod de cette tv bolchèvique, ce transformeront en GOULAG !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.