Brésil: quatre volontaires d’une ONG arrêtés pour avoir mis le feu à la forêt amazonienne

Quatre volontaires d'une ONG brésilienne de lutte contre les incendies en Amazonie ont été arrêtés. Ils sont accusés d'avoir mis le feu à Alter do Chao, dans l'État du Parà, afin d'obtenir un financement international.

La police a saisi des ordinateurs et des documents au siège de l'ONG Progetto Salute ed Allegri. Sur les quatre personnes arrêtées, trois font partie des pompiers d'Alter do Chao.

La police aurait découvert par des écoutes téléphoniques que l'ONG a obtenu "un contrat avec le WWF, auquel elle a vendu 40 images pour 70 000 reais (environ 15 000 euros) et le WWF a obtenu des dons pour eux, comme celui de l'acteur Leonardo Di Caprio, d'un montant de 500'000 dollars, afin de combattre les incendies en Amazonie.

[...]

Open.onlineTg24.sky.itCorriere del Ticino.ch / Repubblica.it

Nos remerciements à Victoria Valentini

 

2 commentaires

  1. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    Oui, « désinformation à l’état pur », la ficelle est vraiment grosse !
    La même ficelle que certains veulent nous faire avaler concernant les « déséquilibrés » criminels d’une certaine religion…
    Si l’on peut soutenir un Bolzonaro conservateur, il n’est pourtant pas sans défaut, en particulier sur l’environnement, où il dérape complétement.
    Vraiment dommage que Les Observateurs s’abaissent à ne reprendre que les nouvelles négatives sur l’écologie, même les plus manifestement fausses, par pure idéologie. Observer, oui, mais pas à sens unique !
    Et, comme conservateur, je ne soutien absolument pas l’idéologie crypto-marxiste des faux verts, qui utilisent l’écologie comme couverture ou faux nez.

  2. Posté par Antoine le

    Pompiers pyromanes.
    ONG COMPLICE !
    Après on nous montre de belles photos de feux de forêts et d’autres montages bidons …
    La désinformation à l’état pure !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.