Londres : un migrant clandestin qui a tenté de violer une trisomique et a agressé sexuellement deux infirmières ne sera pas expulsé

 

Royaume-Uni : un migrant clandestin qui a tenté de violer une femme trisomique et a agressé sexuellement deux infirmières échappe à l’expulsion après avoir refusé de signer les papiers permettant son renvoi . Harjit Singh, 48 ans, qui vit au Royaume-Uni depuis 19 ans, n’est pas disposé à coopérer avec le ministère de l’Intérieur pour […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    Monsieur refuse de signer les papiers pour le renvoyer permettant son renvoi ? Non mais de qui se moque ton ? Expulsion immédiate à coup de pieds au cul à ce triste sire ,et plus encore ,pauvre type un malade ,et les victimes ??????

  2. Posté par miranda le

    Nos gouvernants européens se sont tous passés la consigne : plus ils font de mal, plus ils sont autorisés à rester sur nos territoires, plus on prend soin d’eux « et de leur pseudo maladie mentale ». Ainsi gouvernent nos gouvernants pour notre plus grand bien, celui de nous faire atteindre une bon degré d’amorphisme peut-être, en nous faisant tomber sur le dos toutes les EPREUVES POSSIBLES.. Lesquelles sont encore à venir???

    C’est étrange, ils pensent que tout cela ne se retournera pas contre eux. N’oublions pas les leçons de GHANDI. IL a réussi à affronter un empire. L’essentiel est de ne pas être dans l’affrontement direct avec un oppresseur. Ca ne vaut absolument pas la peine de perdre UN OEIL face à cette engeance. La seule chose à comprendre : le problème est mondial, la réponse doit être mondiale, dans une union des nations.
    En ce qui nous concerne pour le moment : le problème est européen, donc la réponse doit déjà être européenne, dans une union des nations européennes dans la lutte.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.