Guet-apens de Mantes-la-Jolie: Zineb El Rhazoui parle de «tirer à balles réelles»

Dans "L'heure des pros", l'ex-journaliste de Charlie Hebdo Zineb El Rhazoui, qui participait à un débat autour des violences urbaines, a estimé que la police devait tirer à balles réelles sur les jeunes de banlieue, faisant référence aux heurts qui ont éclaté à Mantes-la-Jolie le 24 octobre.

«Il faut que la police tire à balles réelles dans ces cas-là!»

Sur le plateau de Pascal Praud, l'écrivaine et journaliste Zineb El Rhazoui n'a pas mâché ses mots lors d'un débat autour des violences urbaines, allant jusqu'à estimer que les policiers devaient répliquer avec des balles réelles.

 

 

Cette dernière a fait référence aux évènements qui se sont produits le 24 octobre dernier à Mantes-la-Jolie. De violents heurts avaient éclaté entre des jeunes et des policiers dans la cité du Val Fourré. Les policiers avaient affirmé avoir été victimes d'un guet-apens tendu par plusieurs dizaines de jeunes.

6 commentaires

  1. Posté par Champion F. le

    Il faut déposer ces jeunes sur une petite île déserte pour un séjour de cinq ans. Le débrouille complète est proposée. Survivra qui pourra. Il faut les confier mà une instance « bagnarde ». Cette méthode a déjà été employée autrefois pour des délits bien moindre.

  2. Posté par Franck le

    Mettez vous a la place d’un policier dans cette situation, quand l’angoisse apparaît, quand le stress est la, puis quand la peur de ne pas revenir vous prend….
    Ces emeutier qui veulent faire la loi dans leur quartier savent pertinemment que la police n’a pas le pouvoir de repondre a hauteur de la violence reçu donc ils en profitent quand la police pourra faire sont metier en usant d’arme adapté les quartier seront plus sécurisé.

  3. Posté par Léo C le

    La suite, ce sera les mêmes qui déferleront sans même un guet-apens préalable.
    Il faudra juste être aussi bien armés qu’eux. Mme El Rhazaoui a foutrement raison.
    A balles réelles, nous n’aurons plus le choix

  4. Posté par Anna le

    Apparemment la police peut tirer avec les LBD sur les gilets jaunes, mais sur les « jeunes » qui organisent un guet-apens et crient « à mort », elle ne peut pas tirer, même avec les LBD. La question à poser c’est : pourquoi donc cette différence de traitement ? On sait que sans utiliser les balles réelles, la police peut utiliser des LBD, puisque nous avons vu que « l’Etat de droit » et « la démocratie » ont déjà permis de tirer sur les gilets jaunes avec des LBD. Il faut avant tout arrêter ces guerrieros , les emprisonner et les sanctionner sévèrement, car sinon bientôt ce sont eux qui tireront sur les Français à balle réelle. Car organiser et préméditer un guet-apens contre la police, c’est gravissime. En plus il y a une escalade : d’abords ces « jeunes » brûlaient des voitures, maintenant ils organisent des guet-apens. C’est quoi la suite ????

  5. Posté par Denis Clessens le

    Parlons de la malhonnêteté intellectuelle de Pascal Praud dans l’emploi du terme de « manifestants » alors même que pour le cas évoqué, l’emploi du mot « émeutiers » aurait encore relevé de l’euphémisme !

  6. Posté par Antoine le

    Tout est dans la mesure.
    En effet comme le dit Mme Zineb El Rhazoui, dans pareil situation, les policiers américains auraient ouvert le feu à balles réelles.
    Seulement voilà, nous sommes en France métropolitaine et après des décennies de gouvernements mous, pourris et corrompus (ceux qui arrosent les banlieues sensibles – ZUS) nous voilà soudain face à un dilemme :
    – Soit les droits régaliens de la Républiques sont défendus et la Sécurité restaurée; immédiatement on se trouve plongé dans la guerre civile (Lire  »Guérilla » d’Obertone)
    https://www.google.com/search?q=livre+gu%C3%A9rilla+obertone&client=firefox-b-d&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=2bPgJmtZGktJhM%253A%252CxGPnEc2JNd3aJM%252C%252Fg%252F11hcszgrdv&vet=1&usg=AI4_-kRHwoEUx0fiLKlCVtMgbO5VS2TvHg&sa=X&ved=2ahUKEwjGp8avrNXlAhXBgVwKHdebBCEQ_B0wE3oECAkQAw#imgrc=2bPgJmtZGktJhM:
    – Soit on tergiverse, comme ont tergiversé TOUS les gouvernements précédents pour se faire bien voir ! Il y a les voix des électeurs muzz qui valent de l’or, ne l’oublions pas !
    Point d’importance : Vu que la guerre civile approche, préparons-nous à nous défendre seul, la police, les CRS et l’Armée auront d’autres chats à fouetter …
    Quand et suite à quel incident cette guerre se déclarera-t-elle ?
    Un mort par accident ?
    Un attentat du genre le Bataclan ou l’assassinat d’un homme politique (genre début de la 1ère guerre mondiale) ?
    Le jour ou tout cela débutera, nous avons intérêt à être personnellement préparé !
    – Armes pour se défendre (on nous l’a assez répéter, les couteaux de cuisine sont excellents !)
    – Réserve d’eau potable (vins rouges et blancs acceptés, la bière se conserve bien)
    – Réserve de nourriture (farine, pâtes, boîtes de conserves, etc …)
    – Bois pour se chauffer et des bougies pour s’éclairer !
    Il y aura, comme on le dit dans ces cas-là : un joli bordel !
    Réveillons-nous et agissons ! Il est encore temps !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.