Mort d’un touriste français en Tunisie : l’assaillant aurait crié « Allah Akbar » et aurait qualifié les victimes d’infidèles

Dans un communiqué rendu public ce lundi 14 octobre 2019, le ministère de l’Intérieur est revenu sur l’attaque au couteau survenue ce matin à Zarzouna à Bizerte ayant coûté la vie à un ressortissant français et provoqué des blessures graves chez un soldat. Le même communiqué a précisé que les deux victimes ont été attaquées par un individu connu des autorités sécuritaires à leur sortie d’un bain maure (Hamam) situé dans la région.

Selon le ministère de l’intérieur, l’assaillant est impliqué dans divers délits de droit commun. Les enquêtes se poursuivent afin de l’arrêter et donc de déterminer les motivations de cet acte.
Par ailleurs, selon certaines sources sécuritaires, l’assaillant serait un terroriste. Il aurait crié Allah Akbar avant de passer à l’acte. Il a également qualifié ses deux victimes d’infidèles.

Lapresse.tnWebdo.tn

/

Un commentaire

  1. Posté par Léo C le

    Ah, ben ils ont aussi leurs déséquilibrés.

    Peu de chances pour une évocation au JT de ce soir. Avec l’offensive turque, en plus….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.