Les jeunes socialistes déclarent que Bâle est une « zone sans UDC »

Il y a une quinzaine d'années, Christoph Eymann, conseiller national du LDP, a proclamé Bâle "zone sans UDC" (SVP-freien Zone) et ce terme est apparu pour la première fois dans la ville du bord du Rhin. Lors des élections de 2019, les Jeunes socialistes bâlois, qui n'ont pas grand-chose à voir avec le LDP, vont relancer ce slogan :

«Les JUSO de Bâle-Ville suivent son exemple et montrent aujourd'hui par leur action qu'un parti raciste et haineux comme l'UDC ne peut représenter une ville cosmopolite et tolérante comme Bâle à la Berne fédérale », ont-ils écrit dans un communiqué de presse jeudi soir.

[...]

Le conseiller national Sebastian Frehner a réagi avec humour. "C'est bien que les jeunes socialistes aient trouvé une autre affiche de l'UDC qui n'a pas encore été détruite par leurs partisans", répond-il au site d'information BaZ, remerciant les jeunes socialistes pour leur publicité gratuite. [...]

(Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch)

Bazonline.ch

3 commentaires

  1. Posté par Alex le

    Et les villes sans socialistes c’est pour quand ?

  2. Posté par Bussy le

    Regardez le comité des JUSO de Bâle-Ville, huit jeunes, pas une seule personne de couleur !
    Et ils donnent des leçons à l’UDC…. !!!!

  3. Posté par Antoine le

    Les jeunes socialistes, sans cerveaux dirent n’importe quoi !
    La Constitution suisse est bafouée de A à Z !
    J’aime bien les läkerlis, mais il ne faut quand même pas trop pousser, surtout en période d’élections fédérales !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.