« Mon mari s’est suicidé ». Une veuve d’agriculteur témoigne de ce qu’ils ont vécu [Vidéo]

 

« Mon mari s’est suicidé ». Une veuve d’agriculteur, Camille Beaurain, témoigne de ce qu’ils ont vécu. Un témoignage dur et poignant, à écouter ci-dessous. En savoir plus sur le livre qu’elle a écrit (Tu m’as laissé en vie, aux éditions Le cherche Midi) Camille rencontre Augustin, son tout premier amour, à 15 ans. Elle […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par Gérard Guichard le

    La terre ne ment pas, comme on dit. Ces activistes vont finir par faire mentir même la terre!

  2. Posté par miranda le

    @ SOCRATE. Merci tout simplement.
    L’essentiel est de nous réveiller. J’ai déjà discuté avec la maman de mes proches agriculteurs (qui sont deux frères) et nous discuterons progressivement avec ces derniers (qui sont aussi menacés par ce fameux « mercosur » auquel je substituerais volontiers la lettre D à la place du C).ww.lefigaro.fr/conso/ce-qu-il-y-a-dans-l-accord-historique-entre-ue-et-mercosur-qui-inquiete-les-agriculteurs-europeens-20190629

  3. Posté par Socrate@LasVegas le

    @miranda
    « Maintenant, si les gens qui ont des enfants, préfèrent rester « les fesses devant la télé » au lieu de consacrer un week-end par mois à la défense DES NOURRITURES que consomment leurs enfants, qu’ils s’attendent à ce que leurs enfants perdent leur santé, progressivement, mais sûrement. Et après, bien sûr, ils se plaindront. »

    Comme c’est vrai!

  4. Posté par Gérard Guichard le

    Comme on dit « la terre ne ment pas ». Ces activistes feront mentir même la terre

  5. Posté par Maurice le

    Quel témoignage émouvant ! Et comme cette jeune femme explique bien comment les contraintes s’accumulant pèsent jusqu’à vouloir les supprimer en se supprimant.
    J’espère que son livre aura un tel succès que cela non seulement réveillera les consciences, mais qu’en plus elle pourra se remettre financièrement à flot.

  6. Posté par miranda le

    IL EN VA AUSSI DE NOTRE RESPONSABILITE.

    Ces gens nous nourrissent et nous ne sommes pas capables de les sauver.
    Alors nous mangerons « les m……….. » d’importation et nous n’aurons plus qu’ à nous plaindre.

    Nous sommes encore assez nombreux à vivre proches des agriculteurs. Nous devons les CONSCIENTISER tout autant que les supermarchés à côté de chez nous.

    Nous devrions convaincre les supermarchés de ne se fournir qu’auprès des agriculteurs et maraîchers proches de nous.

    Nous devrions demander aux supermarchés d’ARRÊTER de vendre des produits « faussement made in France. Un sachet repas tout préparé quand les légumes sont de France, mais le poulet polonais cuit en France, CELA EST UNE TROMPERIE. Quelquefois, c’est juste le riz de ce repas qui est cuit en France. Le pire se trouve dans les cassoulets. TOUTE L’EUROPE est dans les cassoulets. Et un jour le cassoulet sera MONDIALISTE.

    .Créons des comités de VIGILANCE, capables d’INSPECTER LES ETIQUETTES OU INDICATIONS sur la composition des produits, faisons ensuite un compte rendu aux personnes militantes autour de nous, CE SERAIT DEJA UN PREMIER PAS.

    En plus de faire du bien à nos estomacs, CA RECREERA DE LA CONVIVIALITE, DE LA COMMUNAUTE, nous qui sommes si éloignés les uns des autres.

    J’ai entendu l’histoire d’un boulanger qui a fini par comprendre Où était son intérêt. Il a son propre champ de CEREALES. Il fait transformer ces céréales chez des meuniers compétents. Il fait son propre pain BIO. Et sa clientèle lui est tellement fidèle, qu’il ne peut en accepter aucune autre. Beaucoup de gens se sont aperçus qu’ils n’avaient plus d’ennuis digestifs en consommant son pain.

    Maintenant, si les gens qui ont des enfants, préfèrent rester « les fesses devant la télé » au lieu de consacrer un week-end par mois à la défense DES NOURRITURES que consomment leurs enfants, qu’ils s’attendent à ce que leurs enfants perdent leur santé, progressivement, mais sûrement. Et après, bien sûr, ils se plaindront.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.