« Si la France est en guerre demain sur son sol, vous faites quoi ? Je retourne au bled! »

"On vit ici mais on n'aime pas la France."

 

 

 

9 commentaires

  1. Posté par JeanPaul le

    Vous croyez vraiment que nous vous aimons, nous ? Vous n’avez qu’une seule alternative, partir, maintenant, retour au bled, fissah !

  2. Posté par Frantz le

    Mentalité de parasites, ceci-dit au bled ils ne vous apprécie pas vraiment aussi….
    Les français non plus…
    Finalement vous êtes des zonards sans partie !!!

  3. Posté par Christian PIANETTI le

    Moi je pense que nous sommes déjà en guerre alors qu’ils partent vite et tout de suite.

  4. Posté par Cenator le

    S’il y a une guerre demain dans nos sociétés multiculturelles, ils ne vont pas retourner au bled. Ils sont venus pour faire fortune. Dès que les forces de l’ordre ne pourront plus maîtriser la situation, ils deviendront des prédateurs prêts à tout. Ils sont déjà hyperorganisés pour vendre de la drogue (guetteurs, fournisseurs, etc.), imaginez ce que ce sera avec des bandes organisées qui passeront à la vitesse supérieure !

  5. Posté par LEVEQUE le

    Bien sûr qu »ils ne sont pas solidaires des français, d’ailleurs ils continuent en France de se comporter comme des étrangers qui ne font que des reproches à la France, nous ne pouvons rien attendre d’eux.

  6. Posté par Bussy le

    Qu’ils ne nous aiment pas, c’est leur droit, on sait bien qu’ils ne sont là que par intérêts.
    Par contre, pour ceux qui ne travaillent pas, la grande question est : pourquoi on leur paie ces allocations ?

  7. Posté par miranda le

    Eh bien tant mieux. Comme ça ils nous laisseront le plaisir de voir qui est vraiment l’ennemi de la France. Tous mes encouragements pour votre fuite messieurs. Elles nous permettra enfin d’y voir. clair et de savoir qui nous aidera face à l’ennemi.

    Par contre messieurs qui n’aimez pas la France, imaginer un seul instant qu’il y ait la même proportion d’européens qui vivent sur votre sol d’origine et affirmez nous que vous seriez aussi patients aussi gentils que nous, les peuples européens.

    ET ne comparez pas à un envahissement, le petit million d’européens qui étaient sur le sol algérien pendant la colonisation. Et ces petits européens « occupants » – maltais – français – siciliens – portugais – occupaient de nobles emplois laborieux : – petits électriciens – petits plombiers, petits commerçants – petits fonctionnaires. Les vrais colons EUX étaient éloignés des villes parce que grands propriétaires terriens vivant proches de leur lieu de production. Et les politiques français , dans leurs hauteurs, ne côtoyaient pas ces » petits laborieux ».
    Connaissez-vous un « envahisseur  » qui fait progresser la natalité d’un pays « colonisé » en créant des dispensaires de protection maternelle infantile? Mes yeux d’enfants ont vu un dispensaire à côté de chez nous, accueillir chaque semaine un nombre incalculable de mamans algériennes. Et les petites françaises étaient minoritaires dans notre école. Demandez donc aux indiens d’Amérique du Nord, s’ils ont été aussi protégés lors de la conquête de l’Ouest.

    Ca se passait comment pour vous sous l’empire Ottoman??? Combien de vos ancêtres ont été embarqués sur des bateaux pour participer aux pillages qui faisaient la richesse des sultans, et y ont laissé leur vie. ILs partageaient vraiment les « trésors » de ces pillages avec les populations, ces Ottomans??? iLS créaient des écoles, ils instruisaient les petites filles?

    Par ce penchant à la plainte, à la négativité qui vous caractérise vous vous empêcherez toujours de voir ce qui fut positif pendant la colonisation. Vous ne verrez toujours que le côté négatif des choses et ce penchant doit probablement être dû à une oppression qui ne vient ni de la colonisation, ni de votre installation en France. Mais d’une éducation plaintive, réservoir de lamentations, due une ’empreinte religieuse très oppressive.

    Heureusement que les européens n’ont pas cette attitude, sinon nous ne nous serions jamais relevés des guerres des puissants qui ont occasionné 60 millions de morts en Europe,
    du 19 ème siècle au 20 ème siècle. Et nous n’aurions jamais construit l’Europe si nous avions fait durer notre haine de l’Allemagne.

    Vous n’aimez pas la France. On ne vous oblige pas à nous aimer malgré tout ce à quoi, financièrement, nous contribuons pour que vous ayez une vie correcte.

    Mais vous ne vous apercevrez de ce que nous sommes et de ce que nous faisons pour vous que lorsque vous retournerez pour une longue période dans vos pays respectifs. Et vous constaterez alors que malgré la culture oppressive qui est LA VOTRE , la France a su insuffler en vous un  » souffle de liberté » dont vous ne pourrez pas vous passer et qui vous poussera à vouloir revenir.

    On vous souhaite de sortir de votre négativité, car vos enfants ne pourront pas se payer le « luxe » d’une guerre ethnique avec toutes ses horreurs dans le futur , à cause de la haine à laquelle beaucoup d’entre vous les aurons nourris.

    Ce qui fera évidemment « LE JEU DE LA REPUBLIQUE UNIVERSELLE » qui nous déclarera alors, que nous sommes TOUS ingérables et que sa DICTATURE devient une nécessité.

  8. Posté par Antoine le

    « On vit ici mais on n’aime pas la France. »
    Donc nous avons affaires à des hypocrites et des profiteurs d’allocs !
    Retour au bled , REMIGRATION !

  9. Posté par Christian Hofer le

    Voici le véritable visage du multiculturalisme en Europe: des individus qui ne pensent qu’à profiter de nos pays mais qui les méprisent en même temps et qui nous abandonneront lorsque nous ne posséderons plus le moindre intérêt pour eux. Ils savent très bien quel est leur véritable pays. Il n’y a guère que les cinglés pour prétendre qu’ils sont des citoyens européens comme les autres. C’est pour cette raison que la Suisse est un pays gouverné par des incapables, si prompts à verser notre aide sociale à des gens qui se fichent éperdument des conséquences pour notre nation: hausse d’impôts lorsque les caisses sociales sont déficitaires, restrictions, rejet des Suisses pour privilégier les migrants etc.

    Qui peut croire un seul instant que ces pays africains et arabes nous accueilleraient « au nom des droits de l’homme » si la situation était inversée ?

    En Suisse, les Erythréens qui se trouvent à notre charge depuis des années, nous voient travailler et nous lever chaque matin pour remplir leurs gamelles. Ils n’éprouvent aucune honte, rien.

    Merci Sommaruga et Burkhalter.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.