Sandrine Salerno: Sans les étrangers, la Suisse n’existerait pas

RTS/Forum, 6.08.2019 : Interview de Sandrine Salerno (SS2), maire de Genève

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/villes-oubliees-sandrine-salerno-maire-de-geneve?id=10601167

******

Cenator : SS2, avec son génie de gauche, précise que les étrangers sont des gens « qui viennent d’ailleurs – mais des fois, « ailleurs », c’est aussi la Suisse alémanique – et qui vont apporter quelque chose à Genève, qui vont changer aussi la façon qu’on a de vivre et d’être à Genève. » 

Au fait, Madame Salerno, quel est le pourcentage de ces richesses que vous chérissez qui se trouve à l’assistance, voire dans nos prisons ? Peut-être qu’ils viennent de Suisse alémanique ?

Il y a des questions que la RTS ne poserait jamais : Combien d’Africains, d’extra-européens, de chômeurs européens viennent s’installer à Genève? Quel est leur degré de scolarisation, leur capacité d’intégration, leur compatibilité avec la mentalité suisse ? 

Est-ce que le communautarisme n’est pas plus dangereux qu’une société homogène ?

SS2 affirme que la Suisse sans les étrangers n’existerait pas. Est-ce qu’alors la Chine n’existe pas ? Le Japon, la Pologne n’existent pas ? 

Que font les socialistes de son espèce de l’héritage suisse ? N’ont-ils aucune dette vis-à-vis du passé, envers ceux qui ont construit notre pays, qui ont donné leur vie pour que les générations suivantes puissent vivre dans un pays libre et prospère ? Des générations se sont sacrifiées pour réaliser la Suisse que nous avons héritée. Les traditions font partie de cet héritage, l’héritage que cette secundo cherche à détruire. Elle a été élue maire de sa ville, dans le pays qui l’a généreusement accueillie, et elle piétine son héritage. 

Les gauchistes se prennent pour Dieu en voulant créer l’homme nouveau, et tout casser pour y arriver, avec des résultats totalement imprévisibles. La seule chose qui est prévisible, c’est que cela ne marchera jamais. Partout où la gauche est arrivée au pouvoir, le désastre a suivi, pas une seule société ne fait exception.

Mais les gauchistes fonctionnent sur un mode de trouble de la personnalité : ils nient la réalité, ne tirent jamais les conclusions qui s’imposent mais celles qui les arrangent, et lorsque le désastre qu’ils ont causé s’abat sur la population, c’est encore le cadet de leurs soucis : ils ont l’habitude de faire payer les autres à leur place.

******

Journaliste (Pietro Bugnon) : Pour une ville internationale comme Genève, l’intégration des étrangers, c’est un des principaux défis ?

Sandrine Salerno (SS2): « […] A Genève, on est une ville historiquement, traditionnellement de migration, qu’elle soit interne ou internationale. »  A Genève, en ville, vous avez 48% de la population qui est étrangère, et encore plus qui est d’origine étrangère – moi-même je suis une secundo, comme on les appelle. « Donc on est historiquement, de tout temps, cette ville de métissage, de brassage culturel. »

« A Genève, on a à la fois les compétences et le savoir-faire pour développer une façon de vivre en milieu multiculturel. »

« On est une ville par essence multiculturelle. »

On a aujourd’hui, « une volonté, une politique publique qui définit différemment l’altérité. » On est très éloigné des thèses fédérales […] ».

« Le processus d’intégration, on ne le voit pas et j’espère qu’on ne le vit pas comme étant uniquement dans un sens, à savoir des migrants qui arrivent à Genève et qui doivent s’intégrer, mais plutôt comme des personnes qui viennent d’ailleurs – mais des fois, « ailleurs », c’est aussi la Suisse alémanique – et qui vont apporter quelque chose à Genève, qui vont changer aussi la façon qu’on a de vivre et d’être à Genève. »

« Ce qu’on défend, ce n’est pas une vision, entre guillemets, vieillotte et assimilationniste où on doit nier tout ce qu’on est en tant qu’individu, parce qu’on devra se fondre dans une identité genevoise : au contraire, c’est une identité en mouvement, qui se construit, qui se renouvelle », et où les migrants « participent à la création, y compris au niveau social et culturel, de l’identité genevoise. »

« A Genève, on a fait des expériences qu’on n’a pas fait ailleurs en Suisse » : notamment le procesuss de régularisation des clandestins, ou dans les années 80 l’entrée à l’école des enfants sans statut. Pour nous c’est des acquis.

J : Le droit de vote pour les étrangers, c’est aussi une particularité genevoise. Genève l’a introduit en 2005.

SS2 : Oui, mais on n’a pas été exemplaire. On n’a pas donné les droits politiques complets : uniquement le droit de vote au niveau municipal, sans l’éligibilité, et au niveau cantonal on n’a pas de participation. « Je pense que ce sont des débats qu’il faudra refaire. »

J : Est-ce que la politique migratoire suisse devrait aussi s’adapter ?

SS2 : […] « On a un discours politique de droite, d’une droite dure, au niveau fédéral, et qui est encore totalement vieillot, je le disais, qui est largement basé sur des théories assimilationnistes : l’étranger a bien de la chance d’être accueilli en Suisse, il faut qu’il travaille et qu’il gomme toutes les aspérités, particularités ou éléments de diversité ». C’est une vision totalement dépassée. « Je ne pense pas que c’est là-dessus qu’on peut construire une société équilibrée. »

On le voit à Genève mais aussi en Suisse : on a besoin des étrangers. Si on veut continuer à être un pays prospère, il nous faut de la main-d’œuvre. Si on veut continuer à être un pays prospère avec un système d’assurances sociales, il nous faut, en plus, de la main d’œuvre « relativement jeune, qui ait des enfants, qui paie le système de sécurité sociale. » Dans le discours politique, on accable ces 25% d’étrangers de tous les maux, mais « sans ces étrangers, la Suisse, ça serait juste un pays qui n’existerait pas. »

J : Genève est un canton qui vote beaucoup plus à gauche que la moyenne suisse.

SS2 : Vous savez, si on était tous identiques, on s’embêterait. [A Genève], « on est parfois très différent des autres, mais les autres sont aussi différents de nous. » C’est une de nos richesses, « on peut aussi cultiver ce pays qui est multifacettes ».

Résumé Cenator

*****

A relire: Genève, ou ce qu’il en reste, par Stéphane Montabert, Suisse naturalisé, Conseiller communal UDC, Renens

 

24 commentaires

  1. Posté par Gowrié Jean le

    Sans les étrangers ? Je ne sais pas. Mais sans Salerno…

  2. Posté par Yolande C.H. le

    Dire que la Suisse n’existe pas sans les étrangers, c’est de fait exclure la communauté suisse de Suisse, lui dénier la légitimité d’exister en tant que telle. Un propos qu’on peut considérer comme raciste, et même pire: car Salerno ne dévalorise pas les indigènes et leurs ancêtres, elle les ignore purement et simplement.

    De plus, Salerno fait la promotion de l’extension d’autres cultures dont certaines importées de régimes totalitaires , dans le mépris le plus total de celle qui a forgé notre Confédération, à savoir la cohésion de différentes cultures chacune liée à un territoire ( ce qui n’est pas le cas des cultures étrangères, celles-ci étant rattachées à un pays hors frontières).

    Comme, selon Salerno, ces ressortissants aux compétences si élevées génèrent tant de richesses, qu’elle aille faire de la politique et se faire élire dans leur pays: elle pourra ainsi certainement bénéficier d’une vie et d’une retraite bien plus confortable qu’ici.

  3. Posté par aldo le

    Certains commentateurs sont plus formatés que d’autres pour CROIRE AU PÈRE NOËL, et utilisent en abondance les petites cases des propagandes mensongères élaborées par les crypto-communistes qui ont noyauté la quasi-intégralité des médias. Ce zombis de l’intelligence vivent par délégation aux crochet de leurs manipulateurs préférés. Sans doute la SSR-TSR super Pravda, trône parmi les plus pernicieux tout en piochant obligatoirement dans les poches de tout le monde. Mais on y sent aussi la même patte des consommateurs du Courrier distribué obligatoirement par la Salerno dans tous les rouages sous la coupe de la Ville de Genève. Et 20min.ch n’est pas en reste avec son soutien très permanent à Unia. Madame Clito s’est aussi distinguée dans SON TOTALITARISME D’INSPIRATION PUREMENT BOLCHEVIQUE en utilisant UN FICHIER RACISTE donc illégal, BASÉ SUR LES NOMS ITALIENS, pour leur envoyer de la propagande sur papier en-tête du parti socialiste, histoire de fausser les résultats de son élection. On comprend mieux où Maudet et bien d’autres sont est allés puiser leurs inspirations de tricheurs politiques multi-passeports. La Salerno en bénéficiant de trois est devenue l’icône des politicards entubeurs et croque-mort d’une démocratie honnête.

    VOUS POUVEZ DONC EFFACER CETTE PETITE CASE DE SATANISTE QUI CONSISTE A AFFIRMER QUE LA SUISSE A PROFITÉ DES ÉTRANGERS ! Parce que mon expérience dans l’industrie a vu exactement ce qui s’est passé, et non par lecteur attentive de la propagande. Dès les années 1954 l’attaque de la Suisse depuis l’étranger a pu être observée, par l’arrivée massive de gens qui venaient d’Italie après avoir été soumis à la natalité obligatoire imposée par les fascistes en déroute qui avaient ainsi voulu peupler leurs colonies. Exactement la même m… que nos socialo-écolo-islamo-bolchévo-fascistes actuels dont la Salerno, occupant la Suisse toujours avec les mêmes odieux chantages aux pauvres migrants dignes de la « mafia salerno ».

    Mais il y avait nombre de gens de qualité qui n’étaient pas des parasites comme actuellement, mais de vrais travailleurs, parfois trop, au péril de leurs vies. Ce sont les syndicats qui ont flanqué le bordel en voulant interdire le statut saisonnier tout en imposant leurs « propres » placements financiers dans l’immobilier et leurs immeubles du même coup, pour y loger ces « pauvres immigrés » Exactement ce qui se passe chez nos cocos à la rue du vieux-billard avec des basanés et des tas de saloperies comme par hasard pas dénoncées.

    Ainsi tout ceux qui étaient en train de construire une maison en Italie ont dû abandonner A CAUSE DU RACKETTE IMMOBILIER QUI LEUR ÉTAIT IMPOSE PAR LES GAUCHES COMMUNISTES ! MAINTENIR LA PAUVRETÉ POUR VIVRE COMME DES PACHAS SUR SES CONSÉQUENCES, VOILA EXACTEMENT LE PROGRAMME IMPOSE AUJOURD’HUI AVEC LES MIGRANTS par ces socialo-écolo-islamo-bolchévo-fascistes ! J’espère que vous comprenez maintenant que cet amalgame de courants politiques totalitaires n’est pas qu’une simple illusion fabriquée par des médias à la botte. Et si vous êtes encore sceptiques, vous pouvez vous remuer et utiliser google maps pour voir les villas avec piscine des complices de l’Asloca dont des infos de premier plan démontrent qu’il avaient aussi des « passerelles » avec l’extrême droite et qu’ils fréquentaient aussi les milieux jésuites comme notre cher imposteur papal Bergolio. Donc les conspirations n’existent pas… :. Et le Père Noël est une ordure qui nous rappelle un film à succès.

  4. Posté par cynocéphal le

    Quel est le mot le moins cultivé, pratiqué, recherché ou cité? QUALITÉ
    qualité des ambitions qualité de l’humain, tiens au fait qu’est ce qui défini les qualités d’une personne? son potentiel limité ou boosté par ses tendances, c’est simple, efficace et binaire comme la survie, ça m’en enlève ou ça m’en apporte, même le temps perdu compte. Si il manque une qualité à qque part qu’y a t il à la place et pourquoi? questionnement simple mais basique.
    A un autre niveau, disons moins binaire se trouve la voie des créateurs….ni oui ni non mais je crée qque chose de Vivant avec. Créateur ou destructeur, la limite tient à l’épaisseur d’une feuille à cigarette et comme c’est dynamique il faudra bien un jour laisser le  »tout-relatif » dans les poubelles de l’histoire des doutes instillés par la vieille garde des grands manipulateurs et comprendre ce qu’est l’objectivité vivante et dynamique….ABE
    En attendant tous ces idiots utiles au système oppressif croyants bien faire détruisent tout. C’est peut être ça le delta entre croire et savoir. 180° dans les directions empruntées….

  5. Posté par Noel Cramer le

    @aldo: « nous en avons largement profité » C’est une vérité – d’où viennent nos noms de famille? – il faut regarder plus loin que le présent immédiat.
    Nous avons profité des immigrés de nos pays voisins, qui sont venus chez nous pour échapper à des conditions sociales ou économiques qui n’étaient pas résolues chez eux – mais qui partageaient notre culture sociale et religieuse, et qui se sont dans la grande partie intégrés de manière très constructive.
    Aujourd’hui, nous sommes devant une population issue de cultures beaucoup plus étrangères, souvent « inculte » dans notre sens du terme, avec une structure sociale que nous qualifions avec raison de « moyenâgeuse » – avec une idéologie religieuse que l’on peut aussi qualifier avec raison de « fasciste » car obligatoirement liée à son fonctionnement social par leur Livre. Une idéologie conquérante qui n’admet par « intégration » que le sens inverse de ce que nos sociétés libérales, se complaisant dans le confort de l’acquit au cours des derniers siècles, ne veulent comprendre.
    La générosité est une grande qualité humaine. Mais prodiguée à ceux qui veulent vous soumettre – ça devient de la stupidité…

  6. Posté par aldo le

    A CAUSE DES ETRANGERS LA SUISSE MEURT. @Noel Cramer le 10 août 2019 à 19h32 il faut arrêter de véhiculer ces lieux communs de la propagande gauchiste. « Nous en avons largement profité » est très très largement abusif. La pression migratoire a détruit nombre d’emplois et d’industries qui créaient des revenus réels, alors que les trop nombreux services qui les ont remplacées ne sont que parasites vivant sur ce pouvoir d’achat créé par l’agriculture et l’industrie. L’IMMIGRATION A DE TOUT TEMPS ÉTÉ NUISIBLE ET A DETRUIT LA SUISSE. Cet oreiller de paresse a permis le non investissement des industries dans le processus d’automatisation et de robotisation. A cause de cet afflux de nombreux ignares et médiocres en voie de formation, la Suisse est devenue une école donc encore un service qui vole la richesse produite par l’agriculture et l’industrie. De très nombreuses industries ont été précipitées ainsi dans la faillite ou les liquidations, en particulier autour du Léman, dont les terrains et les bâtiments ont été l’objet de spéculations immobilières scandaleuses avec la connivence des banques, des notaires, des requins de l’immobilier et des politicards gauchisants en quête de nouveaux citoyens de faux-papiers, pour fausser les élections et CRÉER LA SURPOPULATION ACTUELLE D’IDIOTS UTILES.

  7. Posté par aldo le

    MOINS SÉRIEUX… APRES LE CLITORIS DE SANDRINE SALERNO PRÉSENTÉ LE 1ER AOUT, DU TAC AU TAC, ELLE NOUS MONTRE SON CLITORIS DANS LE BAC A SABLE DE LA FÊTE DES VIGNERONS, POUR DÉFIER #Tothor QUI AVAIT MONTRÉ SES COUILLES POUR LA JOURNÉE DE LA FEMME.

    Ici vous pouvez constater que les bonnes relations dépensières et monopolistiques de Sandrine Salerno avec Frédéric Hohl peuvent toujours servir. https://www.toutimmo.ch/2010/12/fete-du-nouvel-an-en-ville-de-geneve-sandrine-salerno-autant-bien-depenser/ Cette dernière en a profité pour pouvoir faire d’une pierre deux coups: Se profiler dans le sillage de la réputation Greta Thunberg en luttant contre le réchauffement de la planète et nous présenter en direct son clitoris à la fêtes de vignerons (voir dessin de Béné dicte) https://www.24heures.ch/vaud-regions/riviera-chablais/canicule-s-invite-vevey-brumisateurs/story/23738239 Vous pourrez remarquerez au passage, qu’au nom de l’égalité et des quotas, elle a voulu rendre coup pour coup à #Tothor qui avait outrageusement montré ses couilles pour la journée de la femme https://www.youtube.com/watch?v=Vqug1cRz4OE (Si pas visible sur téléphone portable à voir exclusivement sur PC, selon un commentaire)

  8. Posté par pierre frankenhauser le

    Pour Mme Salerno, un pays qui veut juste conserver ses valeurs, son identité, et qui demande que les étrangers qui viennent y habiter s’adaptent et respectent nos lois et coutumes, ce serait vieillot, rétrograde. Cette cruche est définitivement perdue. Si demain 1 millions de Romands émigrent au Pakistan (soyons fou), de quel droit se permettraient-ils d’y imposer le christianisme, le français et la fondue au fromage ? Tout État-nation digne de ce nom est censé protéger ses citoyens contre toute agression extérieure, non ?

  9. Posté par marc le

    Ces Gauchistes n’ont pas seulement tors et mentent comme des politiciens, mais ils oublient que la Suisse a été une superpuissance sans les étranger dans le passé ! On a pas attendu les italiens ou les portugais venir construire des routes et des ponts pour arriver au niveau ou l’on est, les pays d’ou viennent les travailleurs seraient eux aussi à notre niveau.
    De vrais vipères qui n’arrivent pas à sortir 1 vérité de leurs bouches propagandé par des merdias complices. un amalgame qui un jour va se retourner contre eux c’est sure.

  10. Posté par Noel Cramer le

    Il est vrai que la Suisse s’est constituée par l’immigration – et que nous en avons largement profité.
    Mais ce que les tenants de cette vérité omettent de dire est que l’immigration présente se fait à partir de cultures totalement étrangères à la notre. Par leurs conceptions de la société et de sa structure légale – et surtout par le poids de l’idéologie religieuse !
    Il faut cesser de nous cacher cette vérité fondamentale.

  11. Posté par Zortiz le

    Les secundos… Tout un poème, la plupart nourris de la haine que leurs parents leur ont distillés, accusants la Suisse de les avoirs maltraités alors qu’ils fuyaient la misère dans leur pays. L’heure de leur vengeance à sonné, ils veulent faire envahir la Suisse d’étrangers. 323000 frontaliers… On nous prend pour des moutons

  12. Posté par J- J. le

    je ne sais plus quel connard ou connasse de gauche disait dans le commentaire d’un article édité par le matin (minuscules obligent) qu’il/elle se réjouirait de voir à quel point la Suisse serait dans la merde si tous les étrangers cessaient du jour au lendemain de travailler…. je rétorque à cela que, de la même manière, je me réjouirait vivement de voir la merde dans laquelle seraient tous les étrangers en Suisse et ceux des pays assistés vers lesquels on envoie des milliards chaque année si tous les Suisses cessaient du jour au lendemain d’accepter de se faire traire pour eux comme des vaches à lait!!!! Je suis convaincu que le premier cas de figure ferait nettement moins mal que le second donc je recommande vivement à ce type de débiles (Salerno en premier) de fermer bien lourdement leurs gueules!!!

  13. Posté par Sergio le

    Comme Trump a raison. Ces poisons de segundo qui haïssent le pays qui leur a tout donné n’ont de cesse de vouloir le détruire. Leur capacité de nuisance est effarante, pour le bien de la nation, il faut qu’elles s’en aillent en embarquant aussi les journalistes-militants qui leur donnent si souvent la parole.

  14. Posté par benz le

    y a étrangers et étrangers car personne ne dit qu’il ne faut pas acceuillir des étrangers mais nous devons choisir qui nous acceuillons car il y a l’immigration qui apporte un développement intéressant pour le pays et il y a l’immigration de prédation qui a terme présente un danger pour la sécurité nationale et pour la paix sociale et ça visiblement les gôchistes ne l’ont visiblement pas compris alors quand on recevra la facture la geule de bois va être dur a encaisser ;/(

  15. Posté par bobo le

    Complètement stupide. La Suisse existe depuis des centaines d’années parce que les gens qui la constituaient et la constituent ont une vision commune dans tous les domaines et quand on fait comme actuellement du forcing avec des gens totalement différents qui ont tous sauf la même vision et bien c’est la fin.Tout le monde va profiter du système sans contrepartie et l’effondrement social en est le résultat, y a qu’a observer nos voisins. Et ces progressistes de la décadence comme cette femme sont les pourfendeurs de l’occident amenant haine,racisme et misère partout ou ils prospèrent, c’est leurs fonds de commerces.

  16. Posté par aldo le

    Si le RTS-SSR n’était pas à la botte et lèche-cul de première, elle aurait eu un vrai journaliste posant des questions dignes des frasques de ce spécimen. https://lesobservateurs.ch/2019/08/04/1er-aout-la-socialiste-sandrine-salerno-instrumentalise-la-fete-nationale-pour-imposer-la-propagande-sur-le-genre-a-la-population/ Exemple: « Madame Salerno avec votre clitoris géant n’êtes-vous pas un peu obsédée sexuelle, d’un âge mental qui ne dépasse pas le stade anal de ceux qui fréquentes le bac à sable ? … N’êtes-vous pas comparable à ces tagueurs dégénérés qui dessinaient des bites faisant fi du respect de la propriété privée dans laquelle s’insère aussi l’espace public qui appartient aux citoyens qui assurent fiscalement son entretien ? Lors de sa campagne d’élection, Donald Trump a cité la mafia Salerno de New-York. Comme clan ils représentent des criminalités qui n’hésitent pas à exploiter la prostitution, les trafics humains, de drogues etc.. En soutenant à tout prix l’immigration de masse n’êtes-vous pas un parfaite représentante de cette mafia en Suisse puisque vos protégés habituels partagent vos deux autres nationalités et bénéficient de squats-villas achetés sous prétextes mensongers avec la substance fiscale détournée des budgets impérativement nécessaires au maintien du bien être des vrais habitants locaux et non à étoffer des bandes criminelles venues d’ailleurs, qui finissent pas encombrer la police, les tribunaux, les prisons toujours aux frais des contribuables ? Est-ce que les habitants ne sont pas en droit de penser que l’entreprise de nettoyage de tags qui opère sur tout le domaine publique appartient en sous-main à la mafia Salerno locale ? https://lesobservateurs.ch/2019/01/20/cesare-battisti-au-bon-souvenir-des-hypocrisies-de-la-gauche/ D’une certaine manière n’imposez-vous pas aux Genevois, votre sado-masochiste éclatant aussi par votre soutient aux pires migrants, à la manière de l’écrivaine Fred… Vargas qui soutient encore votre compatriote le multi-tueur italien Battisti dont on ne sait évidemment pas s’il aurait aussi fait partie de la mafia Salerno ? https://lesobservateurs.ch/2019/03/27/cesare-battisti-reconnait-sa-responsabilite-dans-quatre-meurtres-les-intellectuels-sexcuseront-ils/ http://www.berthomeau.com/2019/03/la-verite-sur-cesare-battisti-de-fred-vargas-un-bel-exemple-de-la-morgue-de-certains-intellos-parisiens-40-ans-apres-cesare-battisti … Je vois que vous êtes devenue toute pâle. Nous n’allons donc pas continuer en évoquant votre ex-partenaire Sommaruga, Donald Trump n’ayant pas encore parlé de la mafia Sommaruga. Bien que nous ayons encore de nombreuses questions, je pense donc que ça suffit pour aujourd’hui et que manifestement vous repousserez définitivement nos prochaines invitations à la RTS, laissant ainsi enfin une place à d’autres personnalité plus propres et mieux intentionnées face à la défense de vrais intérêts suisses et locaux ».

  17. Posté par Daniel Dujardin le

    @G. Vuilliomenet: « Les cons, ça ose tout ».

  18. Posté par Christian Hofer le

    Cette affirmation arrive comme par hasard après le meurtre d’un enfant par un Érythréen venu en tant que « réfugié » chez nous. C’est donc une technique d’enfumage et de contre-feu après un meurtre horrible. Notre pays a été souillé par cette histoire horrible. Qu’elle aille raconter ses imbécillités à la mère de famille qui a vu son enfant mourir sous un train!

    Nombre d’étrangers n’ont rien à faire chez nous : on peut citer la famille Ramadan qui est une honte absolue pour notre pays.

    L’ordure de l’UCK que nous avons accueillie en Suisse n’est pas mentionnée par cette femme? Et les réfugiés irakiens, accueillis sur notre dos, qui fomentaient un attentat dans notre pays?

    https://lesobservateurs.ch/2018/03/22/conseil-federal-lorsque-notre-administration-accueillait-les-criminels-de-luck-en-tant-que-refugies/

    Et l’imam de Bienne, il n’est n’est pas dans sa liste non plus? Ni même l’imam kosovare qui nous insultait?

    https://lesobservateurs.ch/2017/04/05/suisse-tous-les-jihadistes-irakiens-de-letat-islamique-ont-retrouve-la-liberte-ils-demandent-lasile-et-laide-sociale/

    Ni même les nombreux étrangers qui vident notre aide sociale sans aucun scrupules alors que ce système social a été nourri par des générations de Suisses ?

    Et de quels étrangers parle-t-elle ? C’est la manipulation de base d’une socialiste : mélanger tout et n’importe quoi. Elle pense que les Erythréens ont construit la Suisse? Les Syriens? Les Afghans? Les Marocains? Les Algériens? Les Turcs ? C’est une plaisanterie?

    Remarquez que pour cette femme, une Suisse à 11 millions d’habitants est tout à fait concevable alors que nos routes sont surchargées et que les gens sont entassés dans des trains puants. Le bétonnage, complètement contraire à l’écologie, n’est soudain plus un problème pour cette pécore. Mais sachez que cette femme continuera à voyager en première classe et à nous faire la morale en nous racontant n’importe quelle stupidité. Elle se gardera bien d’habiter à côté des Syriens et des Afghans. Ses enfants iront dans une école surprotégée et elle habitera dans un joli quartier pendant qu’elle abandonnera les Suisses de la classe moyenne avec les problèmes de violences ethniques. Pas de doute, c’est bien une socialiste.

    Dans la réalité, non seulement ces pays d’émigration peuvent se décharger d’individus qui peuvent créer des problèmes de criminalité (puisque sans travail et sans argent), mais encore ces pays accueillent en retour des ressortissants qui se sont enrichis ailleurs, amenant ainsi une plus-value économique dans ce pays d’origine (constructions de maisons de luxe, achats de biens, devises, aides pour les familles restées au pays). Cela allège non seulement leurs sociétés sur le plan de la délinquance mais également sur le plan du chômage et de l’assistance sociale (lorsqu’elle existe). En clair, les pays d’émigration sont les grands gagnants alors que la Suisse doit justement faire face à des gens violents, ne voulant pas travailler, qui vont provoquer de nombreuses agressions et détruire notre sécurité. Sans parler de l’identité suisse qui s’efface progressivement. Mais dans la tête de cette pauvre femme, cela n’a aucune importance!

    Sans la Suisse, de nombreux étrangers ne seraient rien puisque leurs pays d’origine (souvent très corrompus) ne leur offrent rien si ce n’est une vie minable.

    Bien entendu, en parfaite manipulatrice, elle évite soigneusement de mentionner la proportion exorbitante de certaines ethnies dans nos statistiques criminelles.

  19. Posté par Maurice le

    Cette garce prêche pour sa paroisse : elle est doublement étrangère, à la fois Italienne par son père et Française par sa mère. Et c’est en tant que Française qu’elle a placé une quantité de Français comme hauts-fonctionnaires à la ville de Genève. Et maintenant, elle aimerait bien que ses Français chéris puissent avoir le droit de vote à Genève.
    Par ailleurs, c’est une idiotie de la part de cette ignare de prétendre que sans les étrangers la Suisse n’existerait pas : de quelle nationalité étaient-ils les trois fondateurs de la Suisse, Werner Stauffacher de Schwytz, Walter Fürst d’Uri et Arnold von Melchtal d’Unterwald ? Italiens ? Français ? En tout cas, cette gerce peut leur être reconnaissante d’être ceux par qui la Suisse s’est construite, sinon dans quel pays cette chipie se trouverait-elle en ce moment, cette pimbêche qui imagine que les Suisses alémaniques sont des étrangers en Suisse ? Elle n’a rien compris à notre pays, sa mauvaise foi est infâme. Elle fait partie de tous ces étrangers, binationaux et internationalistes, qui ont malheureusement le droit de vote en Suisse, ce qui leur permet de faire en sorte que la Suisse ne soit plus peuplée que de binationaux et d’étrangers. C’est étrange que l’on autorise des binationaux, aucunement patriotes suisses, à s’emparer des fonctions étatiques, que ça soit sur les plans communal, cantonal ou fédéral !

  20. Posté par Ulrich le

    Quelle abrutie. Mais qu’on les vire ces secondos communistes, qu’on vire genève de la confédération, qu’on les laisses rejoindre l’europe et on verra ce qui se passe, qu’on vire la tsr en même temps. Et on verra . On verra les entreprises qui rapportent de l’argent à genève se délocaliser vite fait pour revenir sur territoire suisse. On verra si elles restent avec eux. On verra si la suisse n’existe pas sans eux. Y en marre à la fin d’être pris en otage par ces abrutis.

  21. Posté par Frd. le

    Consternant, leurs parents sont venus ici parce que leurs sociétés d’origine ne leur assuraient pas de vie décente, eux les secondos ont bénéficié d’un ascenseur social dont ils n’auraient pas bénéficié dans leur pays d’origine, et maintenant nous devons leur dire merci et devons reconnaitre que sans eux nous n’existerions pas ?
    Y a comme un problème là !!

  22. Posté par Bussy le

    Ah bon, c’est vieillot d’attendre des étrangers qu’ils travaillent ? Avec des politiciennes et politiciens comme ça, je comprends mieux le nombre de oisifs qui se baladent à Genève pendant les heures de travail ! Et souvent en couple avec marmaille autour, et si les enfants prennent exemple sur maman et papa, pas sûr qu’ils remplissent le besoin de main d’oeuvre…
    Mais c’est vrai que pendant longtemps l’immigration a apporté des gens qui travaillaient dur. Maintenant, elle apporte surtout des gens qui revendiquent, exigent, se singularisent, se communautarisent, et qu’on ne voit pas beaucoup sur les chantiers, dans les bureaux…. où passent-ils leurs journées ?

  23. Posté par G. Vuilliomenet le

    Les cons ça osent tout. Michel Audiard a malheureusement encore mille fois raison.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.