Le bilan catastrophique du « clan Brélaz »

Le 19 novembre dernier, Daniel Brélaz, conseiller national Vert et ancien syndic de Lausanne DC, publiait un billet dans 24 heures, « Un non ferme à l’arnaque à la démocratie directe ».

Que peut bien nous dire de nouveau cet écolo ?

Réponse, rien, moins que rien !

« La campagne angélique de l’UDC pour la démocratie directe, financée par le clan Blocher pour plus de 10 millions, est omniprésente […]. Cette campagne vise à hypnotiser le bon peuple à la manière du serpent Kaa et de son « Aie confiance » dans le dessin animé « Le livre de la jungle » […] »

La campagne de l’UDC, financée par le clan Blocher à raison de plus de 10 millions, que voilà un slogan n’ayant rien à voir avec une tentative d’hypnotisation du public cet amalgame est reproduit trois fois dans ce court billet, mais n’y voyez surtout pas une tentative de sidération à la manière du serpent Kaa !

À part cela, absolument rien de nouveau : toujours la même litanie mensongère concernant la remise en question de plus de 600 traités internationaux, la crédibilité de la Suisse plus qu’ébranlée au niveau international et le « principal but de l’UDC est d’annuler la Convention européenne des droits de l’homme […] » (c’est vraiment n’importe quoi : l’UDC veut juste s’efforcer de mettre la Suisse à l’abri du développement exponentiel de la jurisprudence et du droit de cette convention).
Suit un exposé hors de propos concernant les juges étrangers. En effet, peu importe le passeport du juge en question si ce dernier se soumet à une juridiction étrangère en lieu est place de la juridiction suisse en question.

Un dernier mot concernant les millions… et les milliards !
Le « clan Blocher » a gagné des millions à la force du poignet et en partant de rien. Du même coup, il a enrichi le pays et ses habitants. Et cette lancée hautement bénéfique pour tous se poursuit ! Qui dit mieux ? Qui y trouve quelque chose à redire ?

Le « clan Brélaz » nous a montré ce qu’il ne faut pas faire en matière de dettes astronomiques et chroniques laissées derrière son passage aux affaires. L’administration communale de Lausanne est un cancer en soi, il suffit de regarder le bottin téléphonique à la rubrique « administration communale » pour s’en convaincre : nous mettons au défi quiconque de dire le contraire.
Ce bilan catastrophique du « clan Brélaz » s’est accompagné d’un salaire gargantuesque attribué au principal intéressé (sauf erreur, Daniel Brélaz syndic a bénéficié du salaire le plus élevé de Suisse pour un poste équivalent).

12 commentaires

  1. Posté par James Rapaz le

    Je suis pour la partition linguistique de la Suisse, pour l’expulsion a vie du canton de Vaud des délinquants confédérés et étrangers dans leur pays, état et canton et commune d’origine,
    pour l’inegibilité des confédérés dans notre état de Vaud, priorités aux vaudois pour les logements et dans les institutions vaudoises, pour l’abolition du droit de vote aux étrangers dans les communes et le canton de Vaud, pour l’interdiction des partis politiques confèderes dans notre état, pour l’abrogation des lois confederees etc et d’autres revendications sur ma page Facebook James Rapaz, ce n’est pas un retour en arrière parce que nous n’avons pas encore goûté a notre indépendance et a notre liberté.

  2. Posté par Haas Hansjoerg le

    Brelaz est un politicien et opportuniste par définition. Un mathématicien qui savait très bien se placer du bon côté au meilleur moment.
    Blocher n’est pas un jotta mieux que Brelaz. J’aimerais savoir combien d’étrangers lui ont déjà servie pour l’enrichir encore d’avantage. J’aimerais connaître tous ces liens avec gouvernements corrompus et dictatrices de ce monde. En tout cas c’est ne pas l’ecobilan de EMS-Chemise qui va le blanchir… Bref, blanc bonnet ou bonnet blanc ?

  3. Posté par Gub le

    Brélaz a fondu mais son compte en banque a grossi comme un gros cochon qu’il était. Et cet amis des Islamistes et ami du grand remplacement doit être sénile et à mettre sous curatelle pour son bien et NOTRE bien… Encore un traître à la patrie un bobo qui veux faire de l’humanitaire en se rem’lisa Le compte en banque… a vomir. Le pire dans tout ça il y des idiots sans cervelle qui le suivent en se faisant vider les poches pour avoir bonne conscience et accueillir dès dealer des violeurs des menteurs et profiteurs de tout horizons… sur le dos d’un peuple suisse endormi par des voyous manipulateurs avec le pire des cancers de ce pays … la télé Suisse et ces journaux de gauche… patriotiques salutations à tous!!! Et… merci d’exister ??????????

  4. Posté par Tommy le

    Ce bonhomme Bibendum a perdu un bletz et a fondu comme neige au soleil.
    Totalement à côté de la plaque, tout comme le défenseur des dealers, à savoir son protégé Vuilleumier.

  5. Posté par Marie-France le

    Espérons que le peuple suisse ne se sera pas laissé impressionné par le matraquage médiatique ! Ces derniers jours , les courriers des lecteurs étaient uniquement contre l’initiative et souvent dans des termes d’une violence crasse sans parler des énormités mensongères..
    Je me suis faite « astiquée » dans une réponse à l’un de mes courriers dans lequel je comparais les baillis autrichiens contre lesquels se sont battus nos ancêtres avec les « baillis » modernes que l’on veut nous imposer. J’ai été accusée de ne pas connaître l’histoire de la Suisse : il paraitrait que l’histoire des Waldstätten, n’a rien à voir avec la construction de notre pays..
    Il semblerait donc qu’ici comme en France, l’Histoire a été réécrite par les « modernes » , les progressistes..
    En effet , pour les progressistes gaucho français, l’Histoire de la France commence en 1789 .. avant il n’y a pas eu d’Histoire , rien ; ici en Suisse l’Histoire commence en 1848.. avant ? Rien non plus, le vide. Nos Etas-Nations n’ont plus d’Histoire, plus de passé.. Et quand un pays n’a pas de passé… il n’a pas d’avenir…

  6. Posté par combattant le

    Le pauvre devrait aller rejoindre le Junker ! Il y a un AGE ou il faut DISCRETEMENT SE RETIRER SUR LA POINTE DES PIEDS ET REJOINDRE L’EMS ET SA DOSE DE MEDICAMENTS ! VIVE LES PATRIOTES OUI LE 25.11 initiative UDC pour notre démocratie directe,non à cette UERSS arrogante,de dictature socialobolchévique,rackettant le peuple pour plus de pouvoir et de pognon! NON A PICSOU !Les Nôtres d’abord,Bravo aux gilets jaunes patriotes,et populistes!

  7. Posté par Jean-Francois Morf le

    Aux dernières votations, 2 initiatives vertes valables ont été refusées à 67%!
    2/3 des suisses en ont MARRE des ayatollahs islamo-verts, les mêmes verts qui veulent à tout prix islamiser la Suisse. Vive la Suisse, et à bas les verts!

  8. Posté par Sergio le

    Effectivement, j’ai fait une recherche sur « Administration communale » à Lausanne. C’est hallucinant, on dirait que c’est plus grand que New York.

  9. Posté par Marc le

    Il me paraissait bien simpat ce Brela, en tout cas dans le passé. Il a du être grassement payé pour sortir les même âneries que les autres gauchistes idéologique. Dommage…

  10. Posté par Marcassin le

    Et combien imvesti soros directement ou indirectement ?

  11. Posté par Célestine le

    Le salaire « gargantuesque » de Mossieu ne lui a apparemment pas suffi pour renouveler une garderobe à sa taille. Il fait vraiment pitié! Et que dire de son cerveau, bien rétréci lui aussi, à la lecture de ses commentaires sur l’initiative.

  12. Posté par Dominique Schwander le

    Depuis les années 70, Brélaz est devenu une grosse pastèque verte dehors et rouge dedans. Cette pastèque a coûté très cher à la société; je préfère le patriote Blocher qui a apporté beaucoup de richesse et de postes de travail à notre pays.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.