Allemagne : Les clans arabes font la loi. La police avait décidé de ne pas réagir pour éviter de se faire traiter de xénophobe.

De grandes familles arabes se sont propagées dans toute l'Allemagne et contrôlent des quartiers entiers. Cela est dû aux erreurs des années 80 et 90.

Ils ont crié « Allahu akbar », en accompagnant le cercueil à travers les rues et ont rendu hommage à un individu assassiné, reconnu coupable de vol qualifié, de voies de fait dangereuses, de mauvais traitements, de coercition et d'infractions en matière de drogue.

On estime à 2000 le nombre de membres de grandes familles arabes qui ont assisté aux funérailles cette semaine. La scène évoquait les obsèques de la mafia, de Chicago dans les années 1930 ou de la bande de Gaza. En réalité, les hommes barbus, tatoués et musclés ont marché à travers Berlin.

Les photos pourraient également provenir de Dortmund, Essen, Brême ou Duisbourg. Environ 12 grandes familles arabes, comptant chacune des centaines, voire des milliers de membres, se sont répandues dans les villes allemandes. Ils contrôlent des quartiers entiers, commettent des vols, pratiquent le trafic d'êtres humains et de drogues, pratiquent le racket. Ils reçoivent généralement une aide sociale, mais possèdent des voitures de luxe, des hôtels, des stations-service, des bars à narguilé et des magasins de paris - et élargissent constamment leur sphère d'influence dans de nouvelles villes et villages.

Bienvenue en automne 2018 dans la République fédérale d'Allemagne. Alors que les effets de la "culture d'accueil" de 2015 commencent à montrer des signes de ralentissement, les conséquences des erreurs des années 1980 et 1990 sont déjà clairement visibles. A l'époque, des dizaines de milliers de réfugiés venaient du Liban.

Bien que personne ne sache exactement qui ils étaient, ce qu’ils feraient ici et s’ils avaient été menacés chez eux. Mais à cette époque déjà, l'Allemagne les a laissés pour la plupart naïvement sans contrôle dans le pays.

"Ils vivent dans des mondes parallèles avec leurs propres règles et lois."

Une génération plus tard, le résultat de cette politique est évident: les familles arabes nombreuses - qui avaient délibérément abusé de la loi sur l'asile pour amener leurs clans en Allemagne - ont pris le pouvoir dans de nombreuses parties de la ville. Elles vivent dans des mondes parallèles avec leurs propres règles, valeurs et lois.

Elles méprisent l'Etat allemand. Elles menacent les policiers. Et elles se moquent des juges allemands qui prononcent les peines habituelles avec sursis. 

Pendant des mois, le journaliste Olaf Sundermeyer a effectué des recherches dans le milieu pour un documentaire. Même Sundermeyer - en principe un expert de l'extrémisme de droite - arrive à la conclusion que les autorités ont détourné les yeux pendant des années et ont minimisé.

Dans le talk-show de Markus Lanz, il a récemment déclaré que les renseignements criminels étaient déjà au courant des problèmes à la fin des années 90. Lors d’une réunion nationale, ils avaient toutefois décidé à l’époque de ne pas lancer une campagne de grande envergure contre les clans arabes, car il aurait fallu procéder à une "attribution ethnique".

Par crainte d'être considérées comme xénophobes, les autorités allemandes ont permis aux clans criminels de perdurer durant des décennies. On peut imaginer à quel point ces familles ont dû en rire.

Aujourd'hui, les clans sont si grands, puissants et en connectés qu'ils pourraient difficilement être combattus avec les moyens et les lois existants, déclare Sundermeyer. En outre, ils recrutent constamment de nouvelles forces parmi les centaines de milliers de migrants qui ont afflué en Allemagne ces dernières années.

 

Tagesanzeiger.ch

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

Nos remerciements à notre lectrice

 

 

A lire également :

Berlin : l’enterrement d’un chef de clan rassemble les criminels musulmans

 

13 commentaires

  1. Posté par j-p le

    c est bientot la fin d une civilisation la notre bien sur , il est temps de réagir contre les crapules d état et les envahisseurs barbares et leur complices communistes bobos socialauds journalopes et collabos gauchistes.

  2. Posté par Mike B. le

    Je vais être cru mais l heure n est plus aux tergiversations, donc…. Brûler moi tout ça,toute façon on est trop sur cette planete alors je propose de faire la place en erradiquant les mauvais….

  3. Posté par Charles Martel le

    2000! Ce n’ est pas la fin du monde! C’est vite éliminé quand on y met les moyens! Il fallait en profiter qu’ils soient réunis … ils ce prennent pour qui et ce croient où !!! Qui fait la loi içi où en Europe ! Une petite guerre pour leurs rappeller? Qu’ ils disent adieux à leurs femmes ,enfants, grands parents, maisons etc etc. Et il y a plus fort que leur Allah qui est mort depuis des siècles…

  4. Posté par pierre frankenhauser le

    En important massivement la racaille libanaise dans les années 1980 et 1990, le gouvernement allemand n’a pas voulu tirer les leçons de l’attentat des Jeux de Munich en 1972 par des terroristes palestiniens. Aujourd’hui, le peuple allemand (de souche européenne) en paie le prix. La traîtresse Merkel ne fait qu’enfoncer les derniers clous dans le cercueil germanique.

  5. Posté par anti vermine le

    pendant la guerre d Algérie ils faisaient moins les malins ils couraient devant nous comme des lapins cette situation est sans doute réversible……. allemands ne vous laissez pas faire réagissez comme en 40 .

  6. Posté par Tommy le

    Et les milliers de réfugiés vietnamiens ne posent aucun problème.
    Donc, le problème, c’est l’islam, encore et toujours.

  7. Posté par anti racailles le

    et pourtant il va falloir tirer dans le tas et crée des milices comme en alfrance dans les année 60 ou en Allemagne comme en 40 , de toutes façons on a plus le choix!!!!

  8. Posté par jconnor le

    Eh oui
    Ca cest la democratie
    La raie publique illuminee
    Reveilles toi blanco
    Ou disparais au profit de la creme

  9. Posté par Jean Durand le

    Peur d’être traité de xénophobe. Le politiquement correct finira par détruire toute la civilisation occidentale.

  10. Posté par miranda le

    Cet article est encore un petit bijou. Démonstration de ce que pourrait être l’avenir de nos villes européennes. A mettre entre des milliers de mains ou dans des milliers de boîtes aux lettres.
    Y ajouter l »article : Vienne – l’Islam à l’Ecole, serait pertinent. Ils auraient ainsi une vue d’ensemble du problème et de ce qu’ils vont laisser aux futures générations.

    Les immigrationistes de tout bord sont des » pauvres naïfs » qui ne savent recueillir des infos que dans la presse bien pensante. Le travail de chacun serait de les « réinformer »,car nous en connaissons beaucoup dans notre entourage. Ne pas les brutaliser. Juste mettre ces petits bijoux d’articles dans leur boîte.

  11. Posté par Antoine le

     »Elles (familles arabes) méprisent l’Etat allemand. Elles menacent les policiers. Et elles se moquent des juges allemands qui prononcent les peines habituelles avec sursis ».
    Et le gouvernement allemand, Mme Merkel la bolchévik en tête, prône le multiculturelle et le vivre ensemble.
    Elle n’a RIEN compris ! Ils ont des allocs, du fric et ils font ce qu’ils veulent d’illégal …

  12. Posté par aldo le

    Apparemment Zurich et le Tages Anzeiger c’est déjà une autre sorte d’information que les monopoles bolchéviques de suisse romande qui se font et veulent se faire subventionner par les impôts. A Lausanne c’est les communistes de la Ville qui ont trouvé un support de plus à leurs inepties et à Genève, pour le GHI c’est confidentiel, donc vraisemblablement le même type d’opération, surtout avec le socialo-libanais de la Ville, qui y fait déjà sa pub. Curieusement la position de Miret Saky dans ce sens et dans la TdG de lundi 17 sept., n’est pas disponible sur internet. A croire qu’à Bilan il lui ont dit de la boucler.

  13. Posté par Wild le

    multiculturalisme FOUTU
    Merci des gauchistes et cie (les socialistes et les pastèq…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.