Propagande de gauche suite : Le nouveau film de Stéphane Goël, « Insulaire » sera projeté samedi à Locarno

RTS, Forum, 2.8.2018, 18h24, interview de Stéphane Goël.

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/le-nouveau-film-de-stephane-gol-insulaire-sera-presente-au-festival-de-locarno?id=9737634

Cet Xème film subventionné de Stéphane Goël, « Insulaire »,  sera projeté samedi à Locarno. Les médias romands seront intarissables sur le talent du cinéaste engagé, les lauriers sont déjà prêts pour le bouquet final.

Les subventions déversées au cinéma suisse suscitent des vocations chez les militants de gauche, les Melgar, les Goël,...

Nul doute que de nouveaux « génies du 7ème art » vont exploiter ce filon intarissable. Nul doute également que les contribuables ponctionnés à leur insu n’auront rien à dire.

Résumé de l’interview : Le film parle d'une terre d’utopie, une île à la « Robinson Crusoé », qui se trouve être une île près des côtes chiliennes. Différentes péripéties ont peuplé artificiellement cette île pour y créer un microcosme très particulier. Hélas, un tsunami détruit l’île. Les « Plasticos », habitants du continent (les Chiliens), sont alors invités pour aider à la reconstruction. Cet accroissement de 35% de la population va provoquer un réflexe identitaire. C’est le point d’orgue du scénario, à savoir une métaphore d’une petite Suisse se croyant, à tort selon Goël, envahie.

Il s’agit donc d’une métaphore de la Suisse, Suisse mise en accusation par un petit malin qui sait bien que la majorité des Suisses adorent l’auto-flagellation (que voulez-vous, ils ont été dressés à cela !). Ajouter un gros zeste de subventions et l’affaire est dans le sac… de la RTS et consorts.

Heureusement que Goël, tel Zorro, est arrivé pour délivrer les Suisses d’une grossière erreur dans leur compréhension de la réalité.

En effet, ce film "engagé" aborde la problématique d’une invasion qui relèverait d’un fantasme et non de la réalité.

Selon Goël, les habitants de l’île, semblables aux habitants de la Suisse fantasmée du cinéaste, aspireraient à un Éden imaginaire, à l’abri du monde extérieur.

Heureusement, pour ce qui concerne le côté matériel de la vie, un cargo apporte régulièrement les biens de consommation nécessaires aux habitants de l’île, ce qui leur offre une vie agréable.

Cependant, au lieu d’être remplis de gratitude, tant nos « Robinson Crusoé » d’Amérique du Sud que les Suisses ont la hantise d’une arrivée de populations étrangères car ils pensent que leur île, respectivement leur pays, ne pourrait pas supporter une population supplémentaire sans mettre en danger leur propre vie.

Ouf, nous comprenons le topo… Sacrés Suisses : sans aucun effort de leurs parts, ils sont passés de la place d’un des pays les plus pauvres d’Europe au « Top 10 » des nations les plus riches du monde.

Sacrés veinards de Suisses qui voient encore arriver le navire leur apportant la manne céleste aussi régulièrement que le lever du soleil (aux incrédules, nous disons que c’est ainsi puisque Goël le dit dans son oeuvre).

***

Remarques : Stéphane Goël est aussi primitif que certains Africains qui expliquent la prospérité de la Suisse par un prétendu pillage des ressources du Tiers Monde.

Et ce genre de crétineries est encore mis en avant de nos jours alors qu’en même temps des chercheurs travaillent sur les ordinateurs quantiques !

La stupidité de ce montage de Goël est incommensurable. Tout comme celles des personnes qui goberont le conte de fées bienpensant inventé par un Cro-Magnon à la Goël.

Contribuables suisses, vous financez ce genre de propagande !

RTS, vous abrutissez votre public captif avec ce genre de saletés !

Pauvre Stéphane Goël, il a passé deux mois sur cette île étouffante et fermée et, après ces deux mois, il a été heureux de revenir en Suisse. Cette île lui a alors fait penser à un petit village valaisan dont la route d’accès serait coupée.

Ce film subventionné sera projeté samedi au festival subventionné de Locarno, et sortira en salles en fin d’année. Il va nous être servi, resservi, analysé, réchauffé jusqu’à la nausée.

***

Brefs rappels concernant Lausanne qui a accouché de deux cinéastes propagandistes de gauche :

Cette ville, prétendument raciste et fermée, abrite 11 mosquées et une population composée de 42% d’étrangers.
En se promenant dans la ville de Lausanne, spécialement durant les heures de travail, nous pouvons constater une explosion des dames en uniforme musulman et des Africains. À cette explosion de la population africaine s’ajoute un nombre incalculable de clandestins, dédiés au trafic de drogue.

Actuellement, sur les quelque 144'810 habitants de Lausanne, 42% sont des étrangers, de 159 nationalités. Et si nous ajoutons aux étrangers, les naturalisés récents (Lausanne naturalise comme aucune autre ville en Suisse) et les clandestins, les Suisses ne représentent plus qu’une petite minorité. Lausanne est la ville suisse « bénéficiant » de la plus forte proportion d’étrangers.

Moins de 20% de Lausannois ont 4 grands-parents suisses de souche.

Par ailleurs, 25% des Lausannois ne paient pas d’impôts, ce sont tous des assistés d’une manière ou d’une autre.

Lausanne est la ville suisse la plus endettée : 2,6 milliards de dettes, montant en continuelle augmentation (cette dette dépasse la totalité des dettes de toutes les autres communes vaudoises). Elle est également la grande ville suisse aux impôts les plus élevés.

Pour une ville de 133'897 habitants, le syndic Grégoire Junod empoche un salaire annuel de 280'000 francs.

Au 31 décembre 2017, 267'000 personnes étrangères résidaient dans le canton de Vaud, qui compte 794'000 habitants (et les journaleux ne cessent de culpabiliser la population à cause d’une Suisse prétendument fermée et raciste)

***

Vive le 4 avril (1945) – 7ème anniversaire de la libération de notre pays

(En réalité, cette date correspond à l’arrivée des troupes soviétiques en Hongrie. L’URSS devenait ainsi le nouvel occupant du pays en lieu et place des nazis. En terme de libération… chacun jugera.)

 

8 commentaires

  1. Posté par Derek Doppler le

    Pas très diversifié Corcelles-sur-Chavornay, n’y ai jamais vu un seul clandos. Par contre ça commence à densifier sec, c’est mauvais signe.

  2. Posté par Bussy le

    Et je parie que ce Goël et ses copains sont en plus de grands écolos, qui ne se rendent pas compte que l’accroissement de la population de l’île de 35% est une calamité pour les espèces animales et qu’à ce rythme toute l’île sera bientôt bétonnée et devenue invivable…
    Mais bon, c’est vrai que les « Plasticos » sont utiles aux « Bobos » pour avoir un plat du jour à 15 balles et une nounou au noir pour les gosses….. et oui, les Bobos tiennent à le rester !

  3. Posté par toyet le

    J’adore Locarno, ils veulent la parité homme / femme dans les réalisateurs, trop drôle une prime à la médiocrité, à part Sofia Coppola! toute cette équipe se goinfre de nos impôts dans l’inculture générale, et oui une tv de merde comme disait dans sa dernière émission gauchiste Michel Polack

  4. Posté par Arnaque le

    C’est qui Goel? Ah jai vu

  5. Posté par UnOurs le

    Vous savez pourquoi les bourgeois, de droite comme de gauche, aiment tellement l’allogénat ?
    Parce que dans une société ethniquement homogène, les rapports de classe sont bien plus évidents, avec toujours la possibilité que cette meilleure perception de la dialectique de domination débouche sur une lutte politique efficace.

  6. Posté par UnOurs le

    Personnellement, j’en ai marre de ces bourgeois qui me font constamment la morale.

  7. Posté par Tommy le

    Goël habite à Corcelles- sur –
    Chavornay, dans une communauté de babas- cool grisonnants, un château en fait, dont tous les membres du club sont suisses, d’ ailleurs , ……

    Alors il lui est bien évidemment aisé d’ ordonner aux autres ce qu’ils ont à faire, ….tant que l’on n’est pas dérangé dans son ronron quotidien.
    Entre cours de macramé , stages de danse new-âge et confection de confitures bio…

  8. Posté par Arnaque le

    Mais pourquoi ils ont fait des dettes pareils. Moi j’ai toujours payé mes impôt, jamais touché l assistance sociale et en 2017 ils m ont fait citoyen. Bref à quelques mois après l office du logement lozan m’ont poliment demander de quitter la Suisse.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.