Lettre ouverte d’un syndicat de police à Macron : « Vous avez préféré accueillir Rihanna que de nous recevoir. Cela fait une semaine que vous vous cachez. »

Notre syndicat vient d'écrire à Monsieur le Président de la République via le site de l'Elysée.

-----------------------------------

 Monsieur le Président de la République,

Vous avez déclaré hier soir : « On ne peut pas être chef que par beau temps et s’y soustraire quand le temps est difficile. S’ils veulent un responsable il est devant vous. »

Monsieur le Président de la République êtes-vous conscient que vous mobilisiez depuis une semaine la Justice, la Police Nationale, l’Assemblée Nationale et le Sénat, qui cherchent à connaître les responsables dans cette affaire, alors que c’est tout simplement vous ?

Vous nous parler de faire des économies, mais connaissez-vous le coût de tous ces efforts déployés pour connaître la vérité ?

A moins que vous soyez tellement déconnecté de la réalité pour croire que dans la Police Nationale nous avons tous des voitures comme celles de Messieurs BENALLA et CRASE et que nous ne manquons de rien.

Par ailleurs, si vous êtes le seul responsable, vous nous avez menti à nous policiers, Monsieur le Président de la République. Lors de votre discours aux forces de la sécurité intérieure en octobre 2017, non devant les policiers de terrains à Lyon, mais devant des institutionnels à l’Elysée, vous avez déclaré : « Mesdames et Messieurs, vous me trouverez toujours à̀ vos côtés lorsque (…) allégations mensongères vous cibleront, parce que vous avez fait le choix de servir vos concitoyens, de porter l’uniforme, et de servir la loi républicaine avec engagement et détermination. »

La vidéo montrant vos deux collaborateurs, Messieurs BENALLA et CRASE, vous l’avez laissé tourner pendant plus de deux mois avec la mention « violences policières ». Pourtant c’est une allégation mensongère, la Police Nationale n’a commis aucune violence. C’est d’autant plus grave, que par votre silence, vous avez mis en danger la vie de tous les policiers. En effet ces vidéos servent d’excuses à des délinquants et des criminels pour nous attaquer en service, mais de plus en plus hors service ces derniers mois.

Vous aviez poursuivi dans votre discours de fin 2017 : « Il faut également – et c'est notre défi – lutter contre les comportements ou les agissements qui pourraient ternir votre image. »

Il semble que le défi s’arrête quand c’est un de vos proches collaborateurs. Nous tenons à vous rappeler que pour nous la police doit défendre les institutions de la République, même si depuis 2014 Monsieur VALLS a remplacé la notion de République par « intérêts nationaux », et que malgré notre alerte à ce sujet vous avez fait le choix de conserver la nouvelle formulation. Il est toujours plus facile de légaliser que de légitimer une dérive autoritaire du régime. D’ailleurs, sur ce point Monsieur COLLOMB parlait d’un « doux despotisme », vous-même de la « sortie de l’état de droit » et Madame GOURAULT de la mise en place de polices privées devant l’Assemblée Nationale. Finalement, la mise en application de police privée armée, qui fait régner la Loi d’un doux despote après la disparition de l’état de droit, ne séduit pas le peuple.

Toujours en ce mois d’octobre 2017 vous aviez conclu qu’à « chaque moment où il y a, sur ce point une faiblesse, elle doit faire l’objet d’une sanction. Parce que s’il n’y a pas de sanction, c’est l'affaiblissement collectif ! C'est l'acceptation collective du fait que là aussi, il n'y a pas de réponse à une forme d'infraction. Et c'est l'affaiblissement collectif du fait que nous ne savons pas faire, en notre sein, respecter nos propres règles ! »

Dans l’affaire, dont vous assumez la responsabilité, vous n’avez pas saisi Monsieur le Procureur de la République, conformément au code de procédure pénale, vous substituant de fait à la Justice, ce qui est une très grave atteinte à la séparation des pouvoirs.

Est-ce faire respecter en notre sein les règles, que de sanctionner Monsieur BENALLA à 15 jours d’exclusion de fonction ?

Nous sommes dans « le fait du prince » sauf à comprendre que demain, n’importe qui peut agresser son voisin, s’il est déguisé en policier, s’il accepte de perdre 15 jours de salaire.

Dans cette dernière hypothèse, est-ce que cette jurisprudence s’applique au commun des mortels ou en plus d’être déguisé il faut faire partie de vos amis ?

Vous avez poursuivi hier soir devant vos amis : « qu’ils viennent le chercher. »

Êtes vous conscient de votre provocation et qu’une fois de plus on va devoir assurer votre sécurité, car de nombreuses personnes vous ont pris au mot.  Si vous étiez sincère, pourriez-vous donner le lieu où passer vous chercher ?

A moins que ce n’est été qu’une déclaration crane d’un enfant turbulent, qui joue au Président de la République ? Sauf que Monsieur à ce niveau de responsabilité on ne peut pas faire l’enfant.

« Et ce responsable il répond au peuple français, au peuple souverain. »

Il y a une incohérence avec ce discours, car durant vos déplacements officiels, vous demandez à la Police Nationale de vous protéger du peuple. Dernier exemple en date, plutôt que fêter la victoire des bleus sur les Champs Elysée avec le peuple, vous avez préféré, une réception privée au palais.

« Chacun assume ses responsabilités. J’assume les miennes de là où je suis. »

Vous dites assumer vos responsabilités, mais cela fait une semaine que vous vous cachez. Sans les révélations de la presse, ce délit serait resté caché sous le tapis.

Par ailleurs, vous savez parfaitement qu’un Président de la République en fonction n’a pas à répondre de ses actes.

Comment comptez-vous dans ce cas assumer votre responsabilité ?

Qui vont être les fusibles qui vont sauter pour vous protéger ? Des personnes partant bientôt à la retraite ?

Monsieur le Président de la République nous devons déjà accepter de travailler pour un pays dont les élus représentants du peuple ont voté de pouvoir avoir un casier judiciaire, alors qu’on nous demande, à juste titre, d’être irréprochable. Aujourd’hui nous constatons que vous Monsieur le Président de la République avez un service de sécurité privé et qu’il est mieux équipé, mieux payé et mieux logé, que nous « simples flics. »

Nous vous avions écrit il y a un an pour vous faire part du malaise dans la Police Nationale. Depuis le nombre d’agression de nos collègues a explosé, les suicides toujours aussi nombreux et le manque de moyens aussi criant. Sauf votre protection que vous avez doublé discrètement fin 2017.

Nous avions demandé à vous rencontrer, mais vous aviez préféré recevoir RIHANNA, qui a pris rendez-vous par un tweet, ainsi BONO. « The show must go on. »

Nous vous nous renouvelons une demande d’audience auprès de votre autorité pour faire lumière sur cette affaire d’Etat pour éviter que la traduction qu’aucun fusible ne doit sauter, soit une simple une réorganisation au sein du palais de l’Elysée en septembre. A minima nous aimerions une réponse écrite à nos questions. On parle d’une affaire pénale quand même.

En l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Alexandre LANGLOIS

Secrétaire Général

Syndicat Vigimi

 

Nos remerciements à Victoria Valentini

 

Rappels :

Manque de moyens dans la police : "Certains doivent acheter leurs propres menottes"

Police française : On ne peut plus continuer comme ça

 

 

19 commentaires

  1. Posté par DAUBREGE jean-marie le

    De ce que je lis, vous, policier, êtes marris de vous voir méprisés par ce faquin, mais vous n’en continuerez pas moins d’assurer votre service, donc de protéger le faquin en question, malgré les dérives totalitaires constatées et les infractions majeures qui ont été commises dans ce soutien permanent du pouvoir à son sbire, et dans le même temps, de racketter la population de base sur ce qui ne sont, somme toute, que de tout petits accrocs à la loi… Il serait temps pour vous, policiers, de réfléchir à la fonction qui est la vôtre, et à ce service d’adjoint fiscal qui, de plus en plus, double cette fonction.

    Vous voudriez vous faire entendre? Vous voudriez un soutien populaire pour conforter votre discours? Vous voudriez, pour une fois, faire coïncider vos belles paroles et l’égalité républicaine? Vous n’avez qu’à frapper ce pouvoir là où cela lui ferait mal. Faites-lui une grève des PV, « non, chef, aujourd’hui, ch’sais pas pourquoi, y z’ont tous été irréprochables! » Débranchez les radars, enfin, ceux qui n’ont pas été délégués à des sociétés privées, bien sur, devinez pourquoi?… Opérez un rapprochement avec la seule composante qui pourrait vous soutenir, le peuple dont vous émanez, mais que vous avez pris l’habitude de pressurer sur des vétilles pour regarder avec dévotion passer les princes qui vous méprisent!

  2. Posté par Vatain le

    Bonsoir, je suppose qu’il y a un véritable malaise au sein de la police nationale concernant les difficultés que rencontrent et dénoncent les syndicats. Or, il serait judicieux que cette lettre ouverte contienne des phrases bien construites tant en grammaire qu’en syntaxe. Il est fort dommage que cette lettre n’ait pas été relue et corrigée avant d’être publiée.

  3. Posté par Quent. le

    Alors… il y a plein de bonnes raisons d’envoyer des lettres ouvertes à ce narcissique président des riches… Mais, primo, il serait bon de se relire avant envoi (ou de faire relire si on est mauvais en français) et, secundo, quand on travaille pour la police (quelle qu’elle soit) on ne devrait attendre aucune considération de la part de personne. Policier… ce drôle de métier qui consiste à protéger les riches et leurs intérêts et à tabasser les pauvres ou leur coller des amendes… Arrêtez de faire ce métier et rangez-vous du bon côté, du vôtre, celui du peuple. Ou continuez à vous suicider, ça fera peut-être basculer les chiffres ! (ou retournez-vous, mais vraiment, contre le pouvoir, puisque vous êtes les bras…)

  4. Posté par P. de Beaufort le

    Je tiens à vous féliciter Mr Langlois, je me demande comment vous pouvez encore faire votre job avec cet odieux personnage qu’est Macron imbus de sa petite personne et qui ne manque pas une occasion d’insulter son peuple, soit en paroles ou par ses agissements inappropriés. Encore un grand bravo…..p

  5. Posté par saudemont le

    une lettre pleine de courage . quand donc le pouvoir cessera t’il de mepriser le peuple ?

  6. Posté par Blouet le

    Pour moi cette lettre est courageuse.elle dit ce qu’il pense et sans doute nombre de ses collègues .on sait que la police est en souffrance mal aimée souvent. Trop sollicitée sur tous les fronts et mal rémunérée pour les risques pris tout azimut..
    Après le ton est sans doute discutable ..mais ras le bol peut vous le expliquer..C.Blouet

  7. Posté par Florent Rittmann le

    Ce qui est dit, le peuple aussi l’a démontré pour lui depuis un sacré moment, ces promesses non tenues, ces tirades qui ne se concrétisent pas et où, au contraire, l’inverse est constaté. Est ce pour cela que le squatteur de l’élysée a l’intention de créer un ministère de la « vérité vraie ». Il aurait bien besoin d’en prendre de la graine de cette vérité vraie. Il arrive souvent en FRANCE que des français veulent défendre des valeurs sociétales et sensibiliser sur les dérives de ce pseudo-gouvernement et se retrouvent en face des forces de l’ordre qui les tabassent, les enfument, les « grenadent ». Le peuple a besoin d’être défendu contre toutes ces injustices que ce pseudo-gouvernement et les parlementaires leur font subir : comme certainement il en est le cas pour les forces de l’ordre ! Forces de l’ordre soyez avec le français, avec le peuple pour défendre la devise de la FRANCE, nos valeurs ancestrales, notre souveraineté nationale, notre indépendance, notre liberté, notre qualité de vie. Vous y avez tout à y gagner … Forces de l’ordre car vous êtes aussi sur la sellette avec ce pseudo-gouvernement qui n’est pas représentatif de la volonté du peuple.

  8. Posté par jean paul pessaint le

    c est une honte ce gouvernement ….macron devrait demissionner

  9. Posté par Ron Ber le

    Même si je suis d’accord avec vous sur le fond, vous auriez pu au moins faire corriger le texte tant pour les fautes d’orthographe et de grammaire que pour le style … C’est digne d’enfants de 10 ans à peine, cela vous rend peu crédibles. Syndicat de police ? Vraiment ? Ils ont du bien se marrer à l’ Elysée !

  10. Posté par alain laethem le

    a monsieur Jean-Claude garnes a votr place j aurais honte de crier partout que vous etes parents de ce monsieur que l on appelle president il a bien appris ces leçons il aeus de bon profs les deux derniers avant lui j ai honte d etre français

  11. Posté par LABAT le

    Mes respects ! Je suis une citoyenne de gauche qui participe à de nombreuses manifestations. Je pense que la police déborde trop souvent et se montre trop brutale avec nous. Néanmoins, je vois ici que vous avez le sens des valeurs républicaines et de l’intérêt de la Nation qui doit prévaloir sur les caprices d’un petit chef qui veut dévoyer tout ça à son profit et à celui de son clan. J’espère donc en vous pour rejoindre tous les citoyens de droite comme de gauche, attachés à la République. Vous êtes le rempart d’un pouvoir en pleine déliquescence. Si vous, les policiers, décidez demain de ne plus le défendre, il s’effondrera comme un château de cartes et vous pourrez alors aider à mettre en place une véritable assemblée constituante composée de citoyens élus qui débattront et décideront, avec l’ensemble de la population du type de pouvoir que nous voulons pour notre pays.

  12. Posté par Raticide le

    Je suis d’accord avec Rémi, Benalla à trouvé sur son chemin des personnes qui en avaient peur qui lui ont permis de pouvoir prendre toute cette importance dans sa connerie. Je ne comprends pas pourquoi,si son comportement était si dérangeant, pourquoi, les syndicats ou autres ne sont pas intervenus pour stopper ces dérives, dans la mesure où elles étaient dérangeantes.

  13. Posté par Didius le

    « une déclaration crane d’un enfant turbulent, qui joue au Président de la République », c’est tout à fait ça.
    Nous avons un Président rebelle.
    Un Président qui n’a pas compris qu’il est le Président de tous les Français.
    On n’a pas à « aller le chercher », il doit démontrer sa cohérence.
    Et arrêter de jouer à « l’affranchi ».

  14. Posté par touitou le

    je trouve minable l’intervention de j.c.garnes. Pour être respecté mr. il faut déjà respecter les autres. ce que macron ne sait pas faire. il est donc tout à fait normal d’utiliser sa forme de langage.Bravo mr. Langlois et carton Rouge à garnes.

  15. Posté par jean-claude garnes le

    Si je comprends bien le coup de gueule, je n’en accepte pas le ton… Syndicaliste moi-même, je trouve que vous manquez de respect envers le premier personnage de l’Etat. Que vous soyez malmenés, peu écoutés, peu reçus etc.. je vous le concède, mais il y a d’autres moyens de l’atteindre et d’être écoutés.
    Vous l’aurez compris, je suis militant LREM et parent du Président, je suis toutefois au niveau de ma conscience Citoyennne très clair avec mon engagement, (il m’est déjà arrivé de dire et d’écrire que certaines réformes étaient impopulaires et n’avaient que peu de sens). Je me ferai volontiers l’écho de votre coup de gueule, car je trouve que vous avez un mérite inouï de travailler encore avec le peu de moyens qui vous sont alloués. Cordialement, salutations Républicaines, Bien à vous. JClaude Garnes (mail perso : jclgarnes@gmail.com)

  16. Posté par bourdaget jean pierre le

    ….. JE ME DEMANDE COMMENT VOUS POUVEZ APPELER CET ….. HOMME …. SI ON PEUT DIRE CA !!! MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE …!!!! POUR MOI C EST UN …… DELINQUANT ….. PRETENTIEUX ET ORGUEUILLEUX ( vu ces frequentations ) UN PERSONNAGE QUI MEPRISE TOUT LE MONDE ( sauf la racaille ) QUI NE MERITE PAS DE DETENIR LES RENNES DE …NOTRE FRANCE …!!! ELLE MERITE BEAUCOUP MIEUX !!!! MALHEUREUSEMENT DEPUIS UNE QUARANTAINE D ANNEES .. CETTE PAUVRE FRANCE QUE NOS GRANDS PARENTS ET PARENTS SE SONT BATTUS POUR QU ELLE SOIT LIBRE ET RESPECTEE … EST A L AGONIE….!!! PAR LA FAUTE AUX TRAITRES QUI LA GOUVERNENT..!!! je suis fils et petit fils de combattants !!!! je n ai pas connus mon grand père paternel !!mort des suite de la guerre 14 18 !!! JE SUIS ECOEURE DE VOIR MA FRANCE DANS CET ETAT …… ET J AI HONTE D AVOIR LAISSER FAIRE CA …….. POUR LA MEMOIRE DE NOS ANCIENS .!!! MAINTENANT Mr MACRON STOP A TOUS VOS DELIRES !!!

  17. Posté par remi le

    la police s’est rendue complice de benalla en le laissant faire

  18. Posté par Alberto Da Giussano le

    [Posté de Saint-Julien-sur-Suran … Et oui je suis de passage chez un ami franc-comtois]
    Bien sûr nous croyons savoir que le ‘’poisson’’ commence toujours à pourrir par la tête, mais il ne faut pas nous illusionner pour l’instant sur une quelconque faiblesse et démission de celle-ci.
    Laquelle tête n’a jamais autant nagé dans un océan d’endorphines stimulantes, de pouvoir, de fric, de servitudes acceptées et de ces … perversités morales qui l’on toujours ravis et alimenté :
    http://static1.purepeople.com/articles/1/27/69/61/@/3909805-emmanuel-et-brigitte-macron-le-baron-er-950×0-1.jpg
    Éric de Rothschild avec ses poulains, au 33ieme dîner du CRIF.

    Seulement voilà le gros poisson, et tout autant les petits poissons qui le serve, ont tous aussi un … c.l.
    Et ils adorent tous ; tous ces orgueilleux viciés jusqu’au plus profond de leurs ‘’âmes’’ vouées à Satan, de se les faire ‘’lécher’’ (ou pour certains ‘’farcir’’) !
    Soit par des succubes dégénérés, mais diplômé de science-Po ! pour la crème de la crème ; soit par de la merguez marocaine faisandée pour certains, comme par exemple l’emblématique empereur des Dodos -Dronte de Maurice / Raphus cucullatus- que sont devenus l’immense majorité de ses concitoyens et électeurs, et qu’est son servile laquais micronien.
    Il m’étonnerait que les Rothschild aient la moindre pitié pour un laquais aussi médiocre ; mais … l’on sent comme une nervosité inhabituelle : Icelui en particulier risque bien de les entraîner, bien malgré lui comme son propre sous laquais marocain pour lui-même, dans sa chute qui sera, et est déjà, celle où la France et l’Europe de l’ouest a déjà sombré sans qu’ils n’en aient rien compris … ou désiré d’autre.
    Et oui les poissons pourriront aussi (et surtout) par le c.l !
    En attendant préparons-nous déjà à ce qui est dès à présent inéluctable, au moins pour la France, disgrâce et chute du micron ou pas, pour la Grande-Bretagne, pour la Belgique et les Pays-Bas : des gouvernements complètements envahis de personnes et d’usages arabo-maghrébins … mais encore plus veules et serviles, comme le sont tous les autres gouvernements arabes, devant la finance apatride et les embrouilles des [banquiers apatrides].
    Mais laissons en nous en parler quelqu’un de particulièrement instruit et lucide sur la question (je crois que je n’arriverais jamais à faire aussi bien que lui sur ce cas … chapeau Aldo !) :

    https://www.youtube.com/watch?v=AgCAu9LBwkw
    Aldo Sterone -L’affaire Benalla (Lahcène Benahlia ?) secoue la République.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.