Suisse: Des Erythréens trichent avec le regroupement familial pour mieux piller la Suisse. La situation est cachée au grand public.

SCHWEIZ, LOSONE, BUNDESASYLZENTRUM, TAG DER OFFENEN TUER, ASYLANTEN, MIGRANTEN,

A la lecture de cet article de la Bazonline.ch, on comprend mieux qu'un tel journal dérangeait énormément les censeurs qui foisonnent plein de haine dans la presse romande, la publication de la vérité leur posant un énorme problème.

**********

Les Erythréens ont triché en matière de regroupement familial. Les peines sont anodines.

L'année dernière, 4208 personnes sont arrivées en Suisse dans le cadre du regroupement familial dans le domaine d'asile - un tiers de plus qu'en 2016 et plus que jamais au cours des dix dernières années. Plus de 80% d'entre eux étaient constitués d'enfants. Quant aux autres, il s'agissait principalement des conjoints.

Le regroupement familial intervient dans le cadre de "l'unité familiale", à laquelle les réfugiés reconnus en particulier ont droit.

Plus de la moitié des proches sont arrivés d'Érythrée. Depuis un certain temps cependant, les indices se multiplient mettant en lumière que de nombreux membres de la famille ne sont en vérité pas des parents proches des réfugiés vivant ici.

On dit que dans ce domaine, on ment effrontément. Des cas concrets sont connus du grand public, mais seulement quelques-uns. La protection des données principalement empêche que les informations pertinentes deviennent publiques.

La Basler Zeitung a pu avoir accès à une ordonnance pénale et donc comprendre le contexte d'un cas où les demandeurs d'asile ont délibérément trompé les autorités et qui ont obtenu le regroupement de personnes qui n'étaient pas membres de la famille.

L'Érythréen D. * est arrivé en Suisse fin 2008 et a demandé l'asile. Il prétendait ne pas avoir de papiers, son identité n'a donc pas pu être vérifiée. Néanmoins, le gouvernement fédéral a approuvé sa demande en 2010, ce qui signifie que D. a obtenu un permis de séjour en tant que réfugié reconnu. Dès le premier interrogatoire effectué par le gouvernement fédéral, D. avait déclaré avoir une compagne en Érythrée et une fille, alors âgée de deux ans. En 2011, la femme et l'enfant ont pu le rejoindre en Suisse par avion.

La femme avait précédemment obtenu un visa d'entrée à l'ambassade de Suisse en Ethiopie. Comme on l'a su plus tard, elle avait donné un faux nom et une fausse date de naissance. Elle s'était vieillie de dix ans.

La compagne de D. et la fille qu'ils avaient prétendument eue ensemble ont également obtenu le statut de réfugié en Suisse. Auparavant, le couple a déclaré dans un interrogatoire qu'ils avaient eu un autre enfant ensemble en Érythrée - un fils nommé B., qui avait 13 ans à l'époque. En 2013, le fils présumé s'est rendu seul en Suisse. Comme on l'a appris plus plus tard, il a effectué le voyage sous un faux nom - sur recommandation de sa mère présumée, qui se trouvait déjà en Suisse.

Le migrant n'aurait pas été reconnu comme réfugié par le gouvernement fédéral. Mais parce qu'il était censé être le fils d'une famille qui vit déjà ici, il a également été «reconnu sans hésiter» comme réfugié, comme le stipule l'ordonnance pénale. La famille constituée de 4 personnes vivait dans la communauté d'Aarburg et vivait de l'aide sociale.

Le fils était en réalité le frère du demandeur d'asile

Plus tard, il s'est avéré que tout cela n'était que des mensonges. La fille était effectivement l'enfant biologique du père D., mais pas de sa partenaire de vie. Et B. n'était pas le fils du couple, mais le frère du prétendu père D. Son nom était en réalité S. La prétendue mère avait menti sur son âge car la petite différence d'âge avec S. aurait démontré qu'il ne pouvait pas être son fils.

Le faux fils a coûté beaucoup d'argent aux contribuables d'Aarburg. D'une part après son arrivée, la famille était composée de 4 personnes et avait donc droit au remboursement intégral du loyer de son appartement (1'210 francs par mois). De plus, la famille a perçu davantage d'aide sociale.

Selon l'ordonnance pénale, la perte financière pour Aarburg jusqu'à l'âge de la majorité du «fils» en 2016 a été d'au moins 14'000.francs.

Prison avec sursis

Par la suite, en tant que bénéficiaire de l'aide sociale adulte, il a coûté à la communauté environ 1'800 francs par mois, soit un total d'environ 21'600 francs. Ce n'est que récemment qu'Aarburg a fait les gros titres, les dépenses de l'aide sociale continuant à augmenter, menaçant l'existence de la communauté.

Avec 5,7 millions de francs par an, les coûts sociaux représentent désormais un tiers des recettes fiscales d'Aarburg.

En février dernier, le ministère public d'Aargau a condamné l'Érythréen D. par ordonnance pénale pour fraude et tromperie des autorités. La sanction: six mois de prison avec sursis ainsi qu'une amende de 1500 francs, qui avec les frais pénaux et les autres frais, s'élève à un total de 6'750 francs.

On ne sait pas si le frère de D., qui a obtenu l'asile ici en tant que fils présumé, a eu affaire aux autorités judiciaires et s'il a pu continuer à rester en Suisse.

Les documents consultés par la Basler Zeitung ne révèlent pas non plus si la partenaire de D. aurait pu voyager en Suisse en sachant qu'elle n'était pas la mère de la fille.

On peut supposer que la punition pour les fausses informations visant le regroupement familial n'impressionne guère l'Érythréen D.. Les peines d'emprisonnement avec sursis ont souvent peu d'effet sur les personnes provenant de cultures où le traitement est beaucoup plus dur. En outre, puisqu'il ne possède pas d'argent et qu'il vit de l'aide sociale, il pourrait ne pas rembourser les 6'750 francs qu'il doit payer.

 

Source et article complet Traduction libre Schwarze Rose et Christian Hofer pour Les Observateurs.ch 

Nos remerciements à Info

 

Rappel:

« Réfugiés persécutés » d’Erythrée: Ils retournent en vacances chez eux. Comment la Suisse se fait gruger.

Sommaruga exclut de renvoyer les Érythréens

Suisse: Ada Marra et ses petits copains de gauche s’opposent à l’expulsion des requérants Erythréens

La confédération aurait dépensé 289 millions pour les Erythréens en 2015

Scandale des faux réfugiés Erythréens. La Commission de gestion du Conseil national ne fait pas son travail.

Les juges fédéraux s’opposent au renvoi de jeunes Erythréens. « Il y a systématiquement des recours contre les expulsions. »

 

23 commentaires

  1. Posté par Gérald le

    Pour la 2 ème fois je dis que les erythréens peuvent faire ce q’ ils veulent en Suisse car ils sont sous la protection directe de la cheftaine de l’ injustice et de la police la pisseuse sommaruga. J’ espère que cette fois mon com. sera publié.

  2. Posté par Wild le

    Erythréens, un peuple flemm. ,
    Apprendre la langue, travailler, s’intégrer…
    tout cela vous oubliez avec eux

  3. Posté par Arnaud le

    Sursis? Couper l’aide sociale et lui indiquer le chemin du retour serait plus juste!

  4. Posté par bigjames le

    @fabiola
    C’est du lourd.
    Un journaliste de la RTS va t il investiguer ?
    J’en doute.

  5. Posté par fabiola le

    Gros réseau en plein développement en Suisse et ailleurs, on le savait déjà, mais là c’est carrément sur les sites de petites annonces………………………
    Annonce du jour vu sur anibis :
    Position D’autres offres d’emploi :
    Offre papier uniquement pour l’Afrique
    Lisez bien
    On fait passé permis L,G en B
    Uniquement pour les personnes d’Afrique
    Et vivant sur Vaud et Valais
    Pas pour d’autres continent
    Source :
    https://www.anibis.ch/fr/d-emploi-offres-d'emploi-autres–329/offre-papier-uniquement-pour-l'afrique–24064836.aspx?alng=fr&ualf=True&view=2&fcid=305

  6. Posté par toyet le

    Les femmes du gouvernement n’ont pas d’enfant, donc elle adopte, c’est normal.

  7. Posté par Tommy le

    Faut-il en arriver à la conclusion que le MENSONGE est aussi source d’ émerveillement et d’ enrichissement culturels?

  8. Posté par Julie Rochat le

    En renvoyant tous ces criquets profiteurs-menteurs chez eux la question du regroupement familial sera réglée automatiquement ! Le regroupement familial se fera chez eux !! Et pis ras-le-bol de croiser ces « chances » partout dans nos villes et nos villages, ras-le-bol de bosser pour les entretenir pendant qu’elles se foutent délibérément de notre gueule, on ne veut plus les voir ici. Dehooooooooors !!!

  9. Posté par Bussy le

    C’est incroyable tous ces Erythréens qui se pavanent en Suisse et ne travaillent pas, est-ce les nouvelles vaches sacrées à la sauce européenne ?
    Et qu’est-ce qui se passerait si les Européens de souche les imitaient ?

  10. Posté par G. Vuilliomenet le

    Les parasites ne sont pas uniquement ceux qui viennent ici pour bénéficier de notre gentillesse, mais aussi toues ces crapules qui sont aux manettes de l’état, aussi bien au niveau communal, cantonal que fédéral.

    Le plus souvent nous connaissons leurs noms.

  11. Posté par Gubelmann le

    J’ai été très heureux de constater que la confédération a enfin compris que ces parasites et arrogants pseudo-migrants soient enfin renvoyés dans leur désert et j’espère que les autorités Suisse feront de même pour les autres nombreuses parasites qui pillent ce pays. À Genève on a Maudet qui veut en régulariser 13000. Et il est repassé haut la main. Donner la nationalité à des criminels qui ont travaillé au noir et ne pas punir les patrons qui les ont employés c’est se foutre des lois qui sont en place. Et après il parle de lutter contre le chômage. Bla-bla-bla. Moi j’ai voté pour Orban pour le grand conseil à Genève voilà un homme politique qui en a.

  12. Posté par Lucas le

    Il s’agit sérieusement d’expulser ces quatre individus vers leur pays d’origine, sans un centime d’aide au retour. Surtout il faut refuser à l’avenir le regroupement familial pour les ressortissants de ces pays!

  13. Posté par Marcassin le

    Tout à fait d’accord, Diablotin. D’autant que leur pays n’est pas en guerre et que s’ils le désertent, c’est uniquement par fainéantise, ils ne veulent pas faire leur service militaire contrairement aux jeunes femmes et hommes israéliens.

  14. Posté par Diablotin le

    Cette clique de parasites n’a rien à faire chez nous et la pianiste incontinente qui est responsable de leur venue doit être destituée, incarcérée et ses biens confisqués.

  15. Posté par Jean-Francois Morf le

    Il ne faut plus obéir aux juristes stupides qui ont inventé le regroupement familial, sans consulter les contribuables, ou bien au moins faire un référendum contre cette loi stupide.
    On peut à la limite accepter les envahisseurs chrétiens honnêtes en danger de mort à cause des barbares menteurs, mais il faut absolument éjecter tous les envahisseurs barbares menteurs.

  16. Posté par fabiola le

    Ils mentent ? Ils trichent ??? Mais quelle surprise, qui leur a dit de faire les victimes, qui leur dit faire ch…. le reste du monde ? Pourquoi seraient-ils honnêtes ? Ils savent mieux que nous que ça ne rapporte rien.

  17. Posté par conrad.hausmann le

    Tout a été dit, il n’existe qu’une solution le retour forcé. Mais surtout pas encore les « financer  » avec des primes de départ comme cela a été fait car ils reviendront une seconde fois. Et pas de coup-de-pieds au derrière c’est raciste mais avec fermeté!

  18. Posté par Tristan le

    @ Aux autres
    Merci de ne pas vous tromper de cibles. La faute de cette immigration incontrôlée est à chercher en Suisse, singulièrement chez les gens qui ne votent pas, qui ne réfléchissent pas avant d’aller voter.., etc… et qui ont donc placé une minorité irresponsable à des postes clés de l’Etat et de l’administration. Vous voulez éviter que ces erreurs se reproduisent ? votez avec votre tête.

  19. Posté par Tristan le

    @ Daniel
    C’est déjà fait.
    Seulement 225 société paient 69% de l’impot total à Genève:
    https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/A-Geneve-225-societes-paient-69-de-l-impot-total/story/13034362

    Cela fait bien longtemps que l’influence des personnes physiques est donc nulle dans notre canton, tant gauche comme droite ont fait n’importe quoi… Le canton serait d’ailleurs un peu plus à droite si les citoyens participaient un tout petit peu plus à l’effort général… Là, c’est facile, c’est « gratuit, c’est l’Etat qui paie » (et derrière l’Etat, quelques très rares sociétés et contribuables)… On prend d’ailleurs la même route avec la LAMal.. avec cette volonté détestable de déresponsabiliser le citoyen et de faire payer l’assurance-maladie par l’impôt (donc par les derniers qui créent encore un petit peu de richesse dans notre pays). La réponse est plus d’équité fiscale, soit 1. ne pas baisser les taux actuels (qui sont élevés pour ceux qui paient), mais 2. faire payer un peu tous ceux qui ne paient rien aujourd’hui. Ils iront alors sans doute bosser et l’Etat retrouvera des moyens pour agir concrètement.

  20. Posté par Antoine le

    Magnifique auto-goal ! On condamne les Érythréens à 6’750.– Frs qu’il ne pourra jamais payer et à 6 mois avec sursis …
    Ces ne sont que des MENTEURS qui profitent éhontément de la bonté et de l’accueil en Suisse.
    REMIGRATION immédiate, retour au bled par le prochain avion !

  21. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Hormis la honte et l’humiliation d’être pris pour des dindons de la farce et en être fière, cet abus d’argent publique est simplement scandaleux surtout quand on imagine ce qu’on aurait pu faire en Afrique avec 5,7 millions de francs par an…
    Et là il s’agit uniquement d’une petite commune parmi des milliers d’autres…
    Une telle aberration devrait faire sortir les gens dans les rues, susciter des actions juridiques et autre contre les autorités qui abusent à ce point de leurs pouvoirs, ou au moins créer une forte et audible opposition et résistance chez le citoyens.
    Mais tant que le petit suisse accepte de jeter par la fenêtre le fruit de son travail et le patrimoine qui lui ont légué ses aïeux, et pire encore, de financer la fin de sa civilisation et de son pays, en détruisant l’avenir de ses enfants, il peut continuer à compter sur les africains, les kosovars, les maghrébins, et tous les autres fleurs de l’humanité venant des civilisations supérieures de continuer à nous enrichir par leurs presence ici…
    C’est vraiment au peuple de mettre fin à cette aberration.

  22. Posté par Daniel le

    Le budget de l’aide social à Genève va prochainement atteindre le milliard de francs par exemple. Il y a une solution pour arrêter cette folie: Que les citoyens-contribuables de ce pays arrêtent de payer ses impôts ou de les verser dans une caisse de dépôt.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.