Provocation d’Erdogan: Le président turc récite une prière musulmane à la Basilique Sainte-Sophie.

Le président de la Turquie a récité une prière islamique à Hagia Sophia (basilique Sainte-Sophie), un monument historique d'Istanbul qui est devenu un symbole des tensions interconfessionnelles et diplomatiques.

Pendant la cérémonie, Erdoğan a récité le premier verset du Coran, en dédiant la prière aux « âmes de tous ceux qui nous ont hérité cette œuvre, en particulier le conquérant d’Istanbul», en référence au Sultan Mehmed II « Le Conquérant » qui a conquis la ville en 1453 et a mis fin à l’existence de l’Empire romain d’Orient, également connu sous le nom de l’Empire byzantin, qui a duré plus de 1000 ans.

La basilique Sainte-Sophie a été construite pendant l'empire chrétien byzantin du 6ème siècle et a servi de siège à l'église orthodoxe grecque. Elle a été convertie en mosquée impériale lors de la conquête ottomane d'Istanbul en 1453.

La Grèce a protesté contre l'utilisation religieuse du site par le gouvernement turc.

Source Source2

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet

 

6 commentaires

  1. Posté par miranda le

    SIGNIFICATIF! TRES SIGNIFICATIF! Message bien reçu de la part des occidentaux qui font tant « d’ombre à votre Majesté Ottomane ». Si nous n’avons pas compris que ce symbole de la splendeur byzantine chrétienne RISQUE de cesser de l’être car vous rêviez tant d’en faire une mosquée, cher Monsieur, c’est que nous sommes des « enfants de choeur ». Au plaisir Monsieur le Président.

  2. Posté par G. Guichard le

    Personnellement, sauf pour les Grecs, je n’en ai strictement rien à faire
    Historiquement, depuis l’an 500, les Byzantins ont toujours été des schismatiques et ce fut confirmé en 1052. De là, après, on voit bien que ces Turcs n’ont jamais pu prendre Vienne alors qu’il avait déjà réduit Byzance à peau de chagrin quand ils prirent Constantinople

  3. Posté par SD-Vintage le

    Il a tout à fait raison : qui va s’y opposer ? Trump ? Poutine ? L’UE ?

  4. Posté par pépé le moko le

    Mr. Hofer,
    Convenez comme moi que la Suisse pourrait très bien se passer de l’ Islam !
    Mais vu la démographie et la complicité de nos politiques, je pense qu’ a terme ils gagneront.
    Et ne comptons pas sur la jeunesse ni sur les femmes, ces dernières en majorité pour la tolérance et le vivre-ensemble, bonne soirée.

  5. Posté par Christian Hofer le

    Certes pépé le moko. Toutefois historiquement c’est inexact: c’est une conquête musulmane et ce n’est pas une mosquée mais une Basilique. Est-il vraiment chez lui?

    Le second problème, c’est que lorsqu’ils sont fortement présents dans un pays ou dans un endroit d’un pays kouffar, ils peuvent aussi revendiquer cet endroit comme étant le leur.

    Et qu’importe si cela a été fait parce que le pays a été assez con de leur ouvrir la porte lorsqu’ils étaient réfugiés. Seul le rapport de force compte.

  6. Posté par pépé le moko le

    Bon, il est chez lui, il fait ce qu’il veut !
    MAIS en Suisse, l’ islam n’a pas sa place !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.