Des centaines d’écoles britanniques reçoivent des menaces à la bombe envoyées par e-mail suivies d’un texte en arabe.

Des centaines d'écoles à travers l'Angleterre ont reçu lundi une alerte à la bombe, provoquant des évacuations.

La menace envoyée par message électronique prétendait qu'une bombe avait été placée sur les terrains scolaires et serait déclenchée si les demandes n'étaient pas satisfaites.

Les courriels proviendraient des États-Unis et ont été envoyés à travers le Royaume-Uni, principalement à Londres, Northumberland et Humberside.

Des écoles de West Midlands, du Lincolnshire, du Gloucestershire, de Bristol, du Bedfordshire, de Manchester et de Liverpool ont également reçu ce courriel.

 

 

DYpdNwQW4AAuN_d

 

 

L'email de menace dirait ceci: «Ce message s'adresse à tout le monde. Nous avons envoyé un étudiant avec une bombe. La bombe doit exploser dans 3 heures. (...)

'Si vous n'envoyez pas l'argent! Nous ferons exploser l'engin. Notre site possède toutes les informations nécessaires.

'Si vous essayez d'appeler les flics, nous FERONS exploser l'engin sur le champs! TOUTE tentative de désamorçage par vos propres moyens le fera exploser.

Le mail est ensuite suivi par un texte en arabe.

 

 

L'école primaire catholique Lady Immaculate à Tolworth, l'école Cardinal Road à Feltham, à l'ouest de Londres et le collège communautaire Thurston à Suffolk auraient été évacués.

A 11h10, la police métropolitaine a tweeté: "La police enquête sur des informations faisant état de communications faites dans plusieurs écoles de Londres aujourd'hui, lundi 19 mars.

"Il n'y a pas eu d'arrestations. Les enquêtes sont en cours.

La police du North Yorkshire a déclaré au Mirror: "Nous avons eu un certain nombre de rapports ce matin concernant un canular de bombe dans plusieurs de nos écoles à travers le comté.

"On pense que c'est un problème national.

Nos inspecteurs de l'Unité de la cybercriminalité, appuyés par des agents locaux, ont examiné ces incidents et on ne croit pas qu'il existe une véritable menace.

"Nous travaillons avec les écoles pour rassurer et répondre à toute préoccupation."

 

Source Traduction libre Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet

2 commentaires

  1. Posté par kitty le

    Quoi, encore des bouddhistes déséquilibrés ?

  2. Posté par Antoine le

    Menace et tentative d’extorsion de fonds !
    Attaque terroriste par envoi de faux E-mail.
    But de la manœuvre : créer le chaos dans un grand nombre d’établissements publics (écoles) et occuper les policeman et les enquêteurs sur des centaines de fausses pistes.
    On peut attribuer à cette attaque le début de la guerre civile … guerre civile que je n’espère pas !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.