Le Conseil fédéral veut permettre aux réfugiés de voyager dans leur pays

Une fois de plus la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga étend le droit d'asile par la petite porte. Elle ne cesse de rendre la Suisse de plus en plus attractive pour les faux réfugiés. Dernier exemple: l'extension du groupe cible bénéficiant d'une aide au retour et la levée de fait de l'interdiction de voyager.

Avez-vous déjà reçu de l'argent pour quitter enfin l'hôtel dans lequel vous avez séjourné gratuitement? C'est exactement ce que fait le Conseil fédéral. Il veut que des étrangères et des étrangers admis provisoirement (donc des personnes étrangères ou du secteur de l'asile qui ne remplissent même pas les conditions pour être reconnus comme réfugiés) touchent désormais également une aide financière au retour. Même si ces personnes doivent de toute manière quitter la Suisse lorsque leur admission provisoire est levée, ils recevront de l'argent.De l'avis de l'UDC, cette aide au retour n'est certainement pas le bon moyen de réduire le nombre d'étrangers séjournant en Suisse ou pour régler le chaos qui règne dans le domaine de l'asile. Les personnes admises provisoirement savent forcément qu'elles doivent un jour quitter la Suisse. En étendant cette aide au retour à de nouveaux groupes d'étrangers, des sommes énormes d'argent des contribuables suisses sont inutilement versés à l'étranger – en plus des milliards de francs pour d'aide au développement dont l'efficacité est manifestement douteuse. Cette politique est irresponsable et doit être refusée..Simonetta Sommaruga élude l'interdiction faite aux requérants d'asile de voyager dans leur pays d'origine
Les requérants qui sont impliqués dans une procédure d'asile en Suisse ne doivent en aucun cas voyager dans leur pays d'origine. S'ils le font tout de même, ils donnent la preuve qu'ils n'y sont nullement menacés. Un départ de Suisse vers le pays d'origine (même par des voies détournées) doit entraîner automatiquement la cessation de la procédure d'asile sans chance de reprise. Les voyages de réfugiés reconnus dans leur pays d'origine doivent être totalement interdits. Or, le Conseil fédéral vient certes de décider que même une suspicion peut conduire à la révocation de la qualité de réfugié, mais il assouplit cette disposition par une règlementation vague qui permet toutes les interprétations.

Ainsi la qualité de réfugié ne sera pas révoquée si la personne concernée peut infirmer la suspicion. La suspicion est considérée comme infirmée si la personne concernée peut établir de manière crédible que le voyage dans le pays d'origine n'a pas été volontaire, qu'elle n'a pas l'intention de se placer à nouveau sous la protection de cet Etat ou que cet Etat ne lui accorde pas sa protection. Il suffit donc que le requérant d'asile affirme qu'il ne veut pas se placer sous la protection de son pays d'origine et le voyage sera autorisé. C'est aussi simple que cela.Il s'agit là d'une inversion complète de la décision prise par le Conseil national (chambre prioritaire dans ce dossier) en application des motions de l'UDC et du PLR. Madame Sommaruga s'en moque manifestement. Elle ne cesse de renforcer les droits des migrants économiques. Quant à la volonté du Parlement, elle n'en a rien à faire.

.

On peut se demander comment le Conseil fédéral a pu prendre ces décisions irréalistes et totalement contraires à la volonté du Parlement. Rappelons que les deux interventions parlementaires mentionnées sortent des rangs de l'UDC et du PLR qui comptent quatre conseillers fédéraux sur sept, donc forment la majorité du gouvernement.

Communiqué de presse de l'UDC suisse du 22 février 2018

Informations supplémentaires:
Andreas Glarner, conseiller national, membre de la direction du parti comme responsable de la politique de migration et d'asile
Natel 079 416 41 41

16 commentaires

  1. Posté par Bibi le

    Cette femme est complètement débile il faut la faire soigner avant que le pays soit vraiment dans la (M)

  2. Posté par Sam Fisher le

    Marchez lui dessus, ça porte bohneur

  3. Posté par Oscar le

    Quelqu’un qui a obtenu le statut de réfugié en Suisse ne doit plus pouvoir retourner dans son pays d’origine: si la personne y effectue un voyage il faut lui retirer le statut de réfugié et la renvoyer dans son pays, ou tout simplement ne plus la laisser revenir en Suisse. De même, un requérant d’asile qui repart dans son pays d’origine ne doit plus pouvoir mettre les pieds en Suisse, il faut casser la procédure de requête d’asile!

  4. Posté par Cenator le

    @ monde-tombé-sur-la-tête
    C’est seulement le Parlement qui votera, et pas avant le mois de novembre.

  5. Posté par Le Taz le

    Je repose la question: Pour qui roule réellement Sommaruga? Je suis convaincu qu’elle est en mission commandée pour la mafia mondialo-bolchevique tout comme Merkel, Macron et Trudeaucul, elle sert les intérêts des banksters cosmopolites et de personne d’autre! Il faut se débarrasser de cette peau de vache au plus vite. Tout comme Merkel elle est la copie parfaite de Rosa de Luxembourg, allez regarder le bordel qu’elle a fouttu en Allemagne entre les deux guerres. Saloperies de bolcheviques!

  6. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Il ne faut pas interdire leur départ, il faut juste interdire leur retour – on n’a pas besoin d’eux ici, et ils n’ont absolument rien à faire en Suisse.
    Si la moronne Sommaruga ne le comprend pas, qu’attend le peuple suisse pour la remplacer?

  7. Posté par My Suisse le

    @laTaz, j’approuve totalement votre commentaire! C’est à l’UDC d’organiser des démo dans le but de déloger cette idiote islamo-gauchiste, marxiste soutenu par une partie des PLR qui ne valent pas mieux!

  8. Posté par JDV le

    Madame Sommaruga est cohérente avec elle-même, c’est la seule au CF qui n’a pas juré fidèlité. Bien sûr, elle devait lever la main droite, et pour elle toute mention de la droite la rend malade. Les incohérents ce sont ceux qui ont accepté cette malhonnête en leur rang.

  9. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Simonetta Sommaruga élude l’interdiction faite aux requérants d’asile de voyager dans leur pays d’origine ».
    Soit c’est une décision collégiale, soit c’est de la dictature !
    Je voudrait bien connaître le résultats des votes du CF concernant ce point précis !
    Effectivement, si un réfugiés retourne pour des vacances dans son pays d’origine, cela est clair et signifie qu’il n’y a aucun danger pour lui …
    Si une autre interprétation est trouvée par l’incontinence de service, je suis à son écoute !

  10. Posté par rikiki le

    Je pense que cette bonne femme a beaucoup de soucis à se faire pour son avenir. Elle pousse le bouchon si loin que c’est pas le bouchon de champagne qui va lui péter à la g… Où est Winkelried ?

  11. Posté par Marcassin le

    En d’autres temps, les traîtres étaient exécutés.
    Aujourd’hui on les élit.
    Cherchez l’erreur.

  12. Posté par Jean-Francois Morf le

    C’est bien le parle-ment socialiste qui a réélu SSSS en décembre 2017, sachant pertinemment qu’elle n’en faisait qu’à sa tête de bobo islamo-Socialiste pro Sharia?
    De toute façon, on a plus aucun contrôle sur qui passe et repasse nos frontières!
    Et l’Etat subventionne des cars postaux suisses allant chercher les frontaliers à l’étranger: les travailleurs suisses payent donc des impôts pour permettre aux frontaliers de demander moins de salaire pour remplacer les suisses! Les cars étrangers se plaignent de cette concurrence déloyale de la Suisse!

  13. Posté par Le Taz le

    Quand on regarde la cérémonie d’inauguration du tunnel du Gothard, on comprend vite qu’il n’y a rien à attendre de positif de notre conseil fédéral tel qu’il est aujourd’hui, un nid d’agents mondialistes!

    Petit rappel:
    https://youtu.be/HxYTbJJrkj0

  14. Posté par Le Taz le

    S’ils ont le statut de réfugiés, c’est qu’ils sont en danger de mort dans leur pays d’origine, s’ils ne sont pas en danger, c’est que ce sont de faux réfugiés! Cqfd Notre conseil fédéral se fout vraiment de la gueule du peuple. Qu’attend l’UDC pour organiser un sitting autour du palais fédéral pour réclamer la démission de la très bolchevique pianiste incontinente???

  15. Posté par Victoria Valentini le

    On n’en peut plus de cette malfaisante Sommaruga ! Elle détruit notre pays ! Il n’y a donc personne pour la stopper dans ces délires pro migrants ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.