Epée de poltron n’a point de pointe

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

Epée de poltron n'a point de pointe

La maxime française qui sert de titre à ce billet semble avoir été écrite pour notre Conseil fédéral qui ne trouve que des avantages aux accords de Schengen-Dublin. Il vient de le faire savoir suite à une requête du Conseil national remontant à mi-septembre 2015. Eh oui, le temps passe vite. Or donc, selon notre gouvernement, la Suisse y a gagné sur tous les tableaux. Grâce à Dublin, nous faisons des économies en matière d'asile puisque nous pouvons renvoyer dans le pays compétent les requérants qui y ont transité. Merveilleux, sauf que cette opportunité est utilisée avec la plus grande parcimonie dans la mesure où plusieurs états Dublin ne remplissent pas les conditions permettant un renvoi. Notre pays se trouve donc non seulement dans l'obligation de garder ses demandeurs d'asile mais aussi ceux des autres. Que du bonheur. Ajoutez à cette situation l'action de Simonetta Sommaruga en pamoison devant Angela Merkel et nous récupérons aussi ceux dont les autres pays n'ont pas voulu suite aux accords de répartition appliqués par la Suisse uniquement. Au vu des coûts sans cesse revus à la hausse dans le domaine de l'asile, on peine à trouver où le Conseil fédéral voit des économies mais si nos Sages le disent, ça doit être vrai. Le Conseil fédéral est bien connu pour son honnêteté et sa transparence. Dublin est donc un succès.

Pour ce qui est de Schengen, le bilan est tout aussi coruscant. Le tourisme engrange des centaines de millions grâce au visa européen, manne qui serait perdue si d'aventure nous devions quitter le grand espace de liberté et de sécurité en Europe. En matière de sécurité précisément, le Conseil fédéral ne peut que se féliciter de l'efficacité du concept dans la mesure où nous avons accès à diverses bases de données dont la disparition provoquerait une hausse sensible de la délinquance dans nos villes et campagnes. C'est vrai qu'on se sent bien en sécurité le long de la frontière régulièrement franchie par des brigands fort bien armés commettant des crimes sans cesse plus graves. Au niveau terrorisme, Schengen a aussi démontré son action. Les djihadistes passent d'un pays à l'autre sans entrave, répandant le sang et la mort partout où ils passent. La Commission européenne l'a constaté et prétend maintenant durcir la législation sur les armes, ce qui comble Simonetta Sommaruga, encore elle, qui va grâce à Bruxelles pouvoir désarmer les Suisses, ce à quoi ils se sont régulièrement opposés démocratiquement. Schengen est donc un succès.

L'arrivée ce jour du rapport en question ne doit rien au hasard. L'UDC travaille à récolter les signatures en faveur de son initiative visant à dénoncer la libre-circulation, il faut donc de toute urgence en faire l'apologie afin d'éviter que la populace forcément inculte ne finisse par se rendre compte que cet accord provoque également quelques menus désagréments dont l'importance ne mérite même pas que le Conseil fédéral en parle. La question du durcissement de la Loi sur les Armes va arriver tout soudain sur le tapis, il est nécessaire de démontrer aux adeptes de l'une de nos plus anciennes traditions ce que l'attachement à leur sport a de dangereux.

Pareille agitation démontre simplement que le Conseil fédéral, même dans sa nouvelle formule, continue de placer les intérêts de Bruxelles avant les nôtres, poursuivant en cela la stratégie masquée visant à l'adhésion pure et simple, pour le plus grand bonheur de la gauche qui n'attend que cela pour contourner cette démocratie directe qui lui est de plus en plus souvent défavorable. Vivement les prochaines élections fédérales, que les citoyens libres et responsables remettent l'église au milieu du village et chassent du gouvernement celle qui est à la Suisse ce que le doryphore est à la pomme-de-terre.

Yvan Perrin, 22.2.2018

 

11 commentaires

  1. Posté par Jean-Francois Morf le

    Vivement un référendum pour envoyer au diable (=Allah) les juges des droits de l’homme.

  2. Posté par SM le

    Bravo et merci, Monsieur Perrin. Effectivement, c’est à nous de défendre notre démocratie directe, notre constitution ainsi que la primauté de nos lois helvétiques. Si le peuple pouvait élire le CF, les gauchistes seront éliminés ! En attendant, mettons-nous tous aux cours de tirs …

  3. Posté par Peter K le

    Le cf et la grande majorité de l’admin.federale, ddc, justice, etc…sont noyautés par les collabos pro ue et invasion, il s’agit d’une parasitocratie, comme la tsr, qui agissent aux ordres de l’etranger, franchement je ne pense plus que le vote est suffisant, au vu de l’invasion en cours, seul l’action, violente, pourra eviter notre disparition, le reste n’est que mots et paroles…mais d’ici a que nos moutons se transforment en guerrier…plutot mal parti, nous avons vecu trop longtemps en paix et dans le confort, nos ancetres waldsteten nous mepriseraient si ils nous voyaient, et ils auraient raison!

  4. Posté par Vengeur le

    Merci M. Perrin,
    Cela fait bien des années que je vous suis et voté pour vous…vous démontrez que malgré les vents contraires dans un canton sinistré grâce à la gauche vous êtes toujours là. Et avec raison votre billet démontre encore une fois de plus justesse d’analyse.
    Merci

  5. Posté par Sergio le

    Merci Monsieur Perrin. Si seulement votre doryphore pouvait parasiter la patate qui siège au Conseil Fédéral.

  6. Posté par leone le

    « … celle qui est à la Suisse ce que le doryphore est à la pomme-de-terre »
    Quelle belle image, que c’est bien trouvé!

  7. Posté par Antoine le

    Merci M. Perrin pour votre billet plein de justesse.
    Nous sommes désemparés face à l’administration suisse et encore plus face à celle de l’UE qui veut nous IMPOSER des lois qui ne sont pas nôtres !
    Le seul moyen de nous faire entendre est le bulletin de vote ! J’encourage tous les citoyens/nnes de ce pays de voter pour des représentants politiques qui défendent réellement leurs intérêts et leur point de vue.
    Un grand coup de balais au Palais Fédéral pour remplacer tous ses membres sans exception !
    On en a MARRE de subir Mme Sommaruga (DFJP – PS) et son importation direct de migrants/immigrés. On veut un gouvernement fort qui fait front à l’UE et nous défend !
    M. Berset (PS) ne va pas faire beaucoup d’étincelles (politiques) et va décevoir une grande frange de la population.

  8. Posté par Gérald le

    Merci Mr. Perrin pour cet article, ça fait longtemps que l’ on avait plus de vos nouvelles. C’est un plaisir de lire vos articles toujours aussi percutant.

  9. Posté par bigjames le

    Et oui, même dans sa forme actuelle, le CF avec deux UDC , continue de placer les intérêts de Bruxelles avant les nôtres…..
    C’est ça le plus énervant !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.