Etats-Unis : l’entraîneur sportif pédophile a abusé de 42 enfants et il voulait leur transmettre le SIDA

entraineur

Christian Hofer: Un tel article avec la photo du coupable noir ne sera jamais diffusé dans nos médias romands. Tout est fait pour que le Suisse ne se rende pas compte de l'inégalité de traitement.

Autre exemple, l'adolescent de 17 ans, noir lui aussi, qui a attaqué à l'acide plusieurs personnes à Londres n'est même pas mentionné dans notre presse.

Enfin, lorsque la policière en France a été rouée de coups par les jeunes issus de l'immigration, le jeune Arabe présenté en héros par le 20 Minutes a osé prétendre que les personnes étaient de "toutes les couleurs".

Un très gros mensonge comme le prouvent nos vidéos: l'origine ethnique est au contraire très monolithique: des Arabes et des Noirs. Mais on comprend bien que l'idéologie de gauche de nos journalistes tente de cacher à tout prix qui sont les responsables de telles violences en Europe en présentant en même temps un héros arabe. Une technique de contre-feu abondamment utilisée en France il y a quelques années afin de détourner les gens de la vérité.

**********

Les crimes se seraient déroulés de mai 2015 à juin 2017. Un homme a plaidé coupable vendredi d’abus sexuels sur au moins 42 jeunes garçons. Carlos Deangelo Bell, âgé de 30 ans, exerçait en tant qu’entraîneur sportif dans plusieurs établissements du Maryland, rapporte CBS. A la Benjamin Stoddert Middle School de Waldorf il avait un poste d’assistant alors qu’il était coach d’athlétisme à la Plata High School.

Dès les premières accusations contre lui, il a été suspendu. Dans son accord passé vendredi avec la justice, il reconnaît les abus sexuels sur mineurs mais il admet également avoir essayé de transmettre le virus du VIH à certains élèves. Parmi les victimes, plusieurs ont été examinés afin de savoir si elles avaient été infectées par le VIH. Pour l’instant, aucune n’a été testée positive.

Il plaide également coupable d’avoir filmé de la pornographie infantile. Des images ont été retrouvées dans le téléphone portable de l’entraîneur. Les faits se déroulaient soit dans les établissements scolaires, soit chez l’accusé directement. Il devrait connaître sa peine le 28 mars. Il encourt jusqu’à 190 ans de prison.

Source

5 commentaires

  1. Posté par Isamoche le

    De prime abord, il est vrai que je ne lui aurai pas confié mes enfants ….
    Peut-être ai-je certains à priori mais au vu de la bonhomie qui se dégage de son visage si avenant….j’aurai hésité !

  2. Posté par pierre frankenhauser le

    S’ils ne peuvent pas lui couper la tête, ils n’auront qu’à lui couper autre chose…
    Et les Black Lives Matter, ils sont où ? On ne les entend pas sur ce coup-là.

  3. Posté par Antoine le

    Ce genre d’individu est IRRÉCUPÉRABLE … ce sera une charge donc des impôts provenant des con-tribuables pour lui payer une cellule chauffée et des menus au choix pendant 190 ans …

  4. Posté par Claire le

    Tiens, je croyais que seuls les prêtres blancs étaient pédophiles!!

  5. Posté par coocool le

    Malheureusement, la peine de mort a été abolie au Maryland en 2013…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.