24heures/TDG – Un bilan de l’Amérique de Trump !

Journalistes gauchistes75_janv 2018

 

============================24heures, 15.01.2018=====================

24heures et la Tribune de Genève  annoncent une série de reportages pour cette semaine:

UN BILAN DE L’AMERIQUE DE TRUMP.

1er  reportage du 15.01.2018 par Jean-Cosme Delaloye chez les anti-Trump en Pennsylvanie.

« Dans l’Amérique des espoirs déçus, on pense que « Trump s’est moqué de nous » ! »

Sur le site de ces médias, il y a même une vidéo payante sur ce couple déçu de Trump.

« Les Sienkiewitz ont voté pour Donnald Trump pour qu’il combatte la drogue qui a tué leur fille et qu’il relance l’emploi. Ils regrettent.

En effet, leur fille Alexandria est décédée d’une surdose de fentanyl le 2 avril 2016. Sept mois plus tard, ses parents ont voté pour Trump. »

 « J’ai honte de lui »

« Le couple ne croit pas en l’utilité d’un mur à la frontière avec le Mexique. Les trois personnes accusées d’avoir donné le fentanyl à Alexandria sont blanches et originaires de cette région exsangue et gangrénée par les opiacés » [...]

En novembre 2016, le républicain Donald Trump a remporté 70% des voix face à la démocrate Hillary Clinton dans le comté de Schuylkill, où se trouve Tamaqua. Un an plus tard, ce même comté a élu Michael O’Pake, un démocrate, [...]  « Les pro-Trump se cachent [...]

 « Résistance anti-Trump »

...... Laura Teal est consciente de faire partie de la minorité anti-Trump. Dans le jardin de sa maison coloniale de Plymouth, une ancienne ville minière, elle a planté un panneau « Trump for prison » [...]

« La ville était démocrate et a basculé dans le camp républicain  ces dernières années, poursuit-elle. Cela a commencé avec Barack Obama. J’étais impressionnée de voir à quel point mes concitoyens ne l’aimaient pas parce qu’il était Noir. » [...]

Laura Teal fait partie des deux tiers d’Américains opposés au président alors que son frère est dans le camp des électeurs qui affichent un soutien infaillible à Donald Trump. [...]

Le quatrième volet du reportage concerne un clandestin du Honduras qui travaille comme serveur et a peur d’être expulsé. A l’entrée de son restaurantm il a placé un portrait de Donald Trump avec l’inscription : « Tous les clients sont les bienvenus sauf Donald Trump ».

***************************
Commentaire: Jean-Cosme Delaloye choisit une région très pauvre, endémiquement affectée par le chômage et le trafic de drogue. Il donne la parole à un couple de Blancs endeuillés, puis il s’intéresse à une femme, férocement anti-Trump, dans une ville qui a voté massivement Trump. Delaloye a pu trouver facilement ce spécimen car cette interviewée avait mis un panneau dans son jardin : « Trump for prison ».

Tout ce reportage est, nous l’espérons, le reflet le plus exact possible de la situation de cette famille en deuil, déçue par la première année de présidence de Trump.

Toutefois, cette situation est l’arbre qui cache la forêt, des centaines et des centaines de milliers d’emplois ont été créés durant cette année.

Les indices économiques sont au beau fixe, au très beau fixe, le chômage est au plus bas.

L’immigration clandestine venant du Mexique a été diminuée de plus de 70 %, des entreprises reviennent aux USA, ou n’envisagent plus de s’en aller, depuis que l’imposition des bénéfices a été ramenée à un taux raisonnable.

Et ce n’est qu’un début, les conséquences positives des mesures économiques saines voulues par Trump vont faire boule de neige, en se fécondant les unes les autres, et en permettant aux entrepreneurs de génie (d’inventions grandioses ou toutes modestes) de « Make America Great Again ».

À tous ceux qui doutent de la véracité de ces propos, voyez le bilan d’une année de la présidence de Trump à l’adresse ci-après, juste après ces « perles » produites par les excellentes mesures de ce Président hors du commun et haï par les journalistes tendancieux qui refusent de voir, et de rapporter, la réalité des faits :

«  Pour résumer, trois chiffres :

- le taux de chômage est au plus bas depuis 17 ans à 4,1%,

- le taux de participation à l’emploi est le plus élevé depuis 7 ans,

Le nombre de personnes vivant de bons alimentaires est à son plus bas depuis 7 ans. »

Simplifications réglementaires, un seul exemple :

« Dérégulations : Trump a annulé plus de réglementations en 8 mois qu’aucun président ne l’a fait de toute l’histoire des Etats-Unis. Très tôt dans sa présidence, il a édicté une règle simple : toute nouvelle réglementation devait être contrebalancée par l’annulation de deux réglementations. »

https://www.dreuz.info/2017/11/07/effet-trump-son-bilan-apres-un-an-que-les-medias-ne-vous-reveleront-pas/

Une seule chose est certaine en ce qui concerne ce premier reportage, d’une série supposée nous donner des informations permettant de dresser un bilan de la première année de la présidence de Donald Trump : ce florilège de constatations, sans queue ni tête, ne nous permet en rien de nous faire une idée du sujet traité, c’est vraiment du n’importe quoi.

============================24heures,TDG 16.01.2018=====================

« Cette Amérique blanche qui s’accroche à son président »

2e reportage de Jean-Cosme Delaloye

« À Plymouth, l’électorat blanc revendique son vote pour Trump. Il accuse l’opposition démocrate de complot contre le président. »

[...] Cette ancienne ville minière est également très pauvre, comme les villes du reportage d’hier. « Les gens souffrent, ici, affirme-t-il. Beaucoup d’entre eux ne gagnent que le salaire minimum de 7,25 dollars de l’heure »

[...] « Plymouth, une ville aux abois dont le principal magasin est un commerce de fripes de seconde main »

« Cette région ouvrière de Pennsylvanie,  qui fut un bastion démocrate, a massivement basculé dans le camp Trump en 2016, après avoir encore plébiscité Barack Obama en 2012 » [...]

Interview du petit fils, de 71 ans, d’un ancien mineur: [...] « Il avoue avoir été démocrate par le passé. « C’était le seul moyen d’obtenir un emploi dans cette ville », précise-t-il. « Je n’ai jamais été convaincu par les démocrates. »

[...] « Je soutiens  Trump à 100%, affirme-t-il. Il ne perçoit pas de salaire.  Il aime ce pays et comprend ce dont il a besoin. [...] « Il n’y a que quatre ou cinq choses à régler : l’immigration illégale, l’aide sociale, les impôts dont il s’est occupé, la santé. Quand il aura réglé ces problèmes, ce pays fera son come-back. »

Delaloye : « Le 10 octobre 2016, moins d’un mois avant l’élection présidentielle, le milliardaire avait fait son show populiste devant des milliers personnes, en très grand majorité blanches […] ».

Un entrepreneur de Tamaqua, ancien alcoolique et toxicomane  quadragénaire : « À l’heure où un tiers d’Américains fait bloc derrière Donald Trump, John Ross porte un regard nuancé sur le président […] »

Pour résumé, John Ross critique la manière de communiquer de Trump, elle ne serait pas digne d’un président, il faudrait qu’il arrête ses tweets. « Je suis d’accord avec lui que la couverture de sa présidence est fake news, mais il est une cible facile car il se met en difficulté tout seul. »

Finalement, Delaloye relève : « Dans cette Amérique-là, les médias sont l’antéchrist, l’avortement est un meurtre et Hollywood un repère « d’alcooliques et des junkies dégénérés. […] »

***************************

Commentaire: Rebelote avec un article sans réelle cohérence, de nouveau un florilège de constatations sans ligne directrice.

Toutefois, plusieurs éléments sont intéressants mais il n’est pas certain qu’un lecteur non averti sache extraire, et séparer, le bon grain de l’ivraie.

Commençons par une partie de l’ivraie : « le milliardaire avait fait son show populiste devant des milliers de personnes, en très grande majorité blanches »

Bravo, bien joué Delaloye, en une seule phrase, vous arrivez à suggérer, mine de rien, quatre idées dévalorisantes concernant Trump, qui serait :
- honteusement riche (milliardaire)
- aimant le clinquant (show)
- de bas étage (populiste)
- de tendance raciste (en très grande majorité blanches..)

Passons à une partie du bon grain : « Je suis d’accord avec lui que la couverture de sa présidence est fake news, mais il est une cible facile car il se met en difficulté tout seul. »

Il y a ici deux idées fondamentales qui mériteraient d’être développées :

1. La très grande majorité des journalistes et des médias sont terriblement « anti-Trump », d’une manière systématique et obsessionnelle, ne reculant devant aucune malhonnêteté. Malgré cela, Trump a réussi à se faire élire, … c’est vraiment un être exceptionnel, supérieur et son style, bien à lui, a contribué à ce succès.
Après son élection, tous les perdants (hommes politiques traditionnels, journaleux, medias, fonctionnaires, …) se sont déchainés, sans aucune retenue (même en faisant un tort considérable au pays) et cela continue et va continuer.

 2. Dans un tel contexte, Trump sera toujours attaqué « en dessous de la ceinture », quoi qu’il fasse. Il est vrai qu’il est inutile d’en rajouter, mais le Président Trump a sûrement raison de garder son style bien à lui.

Delaloye se disperse terriblement mais il n’aborde jamais un point central, à savoir à quel point Hillary Clinton est haïe par énormément d’Américains, cet élément a compté pour beaucoup dans la victoire de Trump.

============================24heures, 17.01.2018=====================

3e reportage 24 heures/TDG

Donald Trump, beaucoup de promesses, mais quel bilan pour « l’Amérique d’abord » ?

« Aujourd’hui : les promesses tenues et non tenues du président »

Commentaire: L’article n’occupe plus qu’un quart de page, juste au-dessous du scandale de la « maison de l’horreur en Californie, avec les treize enfants séquestrés par un couple. » L’auteure de l’article, Cathy Macherel, prend le relais de Delaloye. Nous ignorons si elle s’est rendue aux USA pour établir son « bilan », mais le voyage était bien inutile pour régurgiter ces poncifs anti-Trump plus que connus.

24heures, svp, vous méprisez votre lectorat en publiant de telles énormités !

« […] le milliardaire élu aura cherché à mettre en œuvre les promesses qu’il a vendues à ses supporters durant la campagne électorale, consistant pour une bonne part à détricoter la politique de Barack Obama. Reste à savoir jusqu’où les briques de l’idéal trumpien « L’Amérique d’abord » ont pu concrètement se mettre en place. » […]

Commentaire: Cathy Macherel, Trump n’a jamais VENDUS des promesses, il a fait des promesses qu’il s’efforce de tenir. En utilisant le terme VENDUS, vous essayez de salir Trump, ce n’est pas votre rôle, vous montrez par là votre parti-pris et tout votre article le reflétera, c’est ainsi que, peu à peu, un journal perd son lectorat qui refuse d’être manipulé.

Flop : les lois anti-étrangères

[…] son décret anti-immigration : les ressortissants de huit pays, majoritairement musulmans, se voient interdits d’entrée aux Etats-Unis. […] Il faudra trois versions du projet pour que le décret remanié entre en vigueur début décembre, et la bataille n’est même pas terminée. À ce feuilleton s’ajoutent le fameux mur à la frontière avec la Mexique, projet bien trop cher qui souligne surtout la mégalomanie du président, ainsi que la série de décrets visant à renvoyer des centaines de milliers d’illégaux. […]

Commentaire: les mesures prises, et appliquées, ont permis de diminuer de plus de 70% l’entrée d’illégaux par le Mexique.

Bingo : Les emplois de Dieu : Donald Trump avait dit qu’il serait « le plus grand créateur d’emploi que Dieu n’ait jamais créé. »

[…] le président ne manque pas une occasion de vanter une ouverture d’usine…[…]

Oui, mais à regarder les chiffres, la tendance positive ne date pas d’hier, […]

Ce qui est certain, c’est que Trump bénéficie de cet héritage, et sait surfer à merveille sur les effets d’annonces.

Commentaire: Cathy Macherel, il ne faut pas tout mélanger, posez vos œillères anti-Trump et lisez les points suivants :

A) «  Oui, mais à regarder les chiffres, la tendance positive ne date pas d’hier », c’est exact mais partiel.

B) La baisse de l’imposition des entreprises va faire exploser la création de richesses (et, par conséquent, le nombre d’emplois et d’entreprises).

C) Trump fait revenir certaines entreprises aux USA, ou les incite à ne pas quitter les USA, en leur montrant que les conditions vont s’améliorer pour elles.

D) Trump a osé mettre la Chine devant ses responsabilités envers les USA : vous subventionnez vos exportations vers les USA, nous pourrions augmenter nos tarifs douaniers.    Etc …

Flop : Coriace Obamacare 

[…] Trump s’y est cassé les dents. Cette affaire est devenue emblématique de la difficulté du président, contesté jusque dans son propre camp, à faire passer ses réformes. […]

Commentaire : Cathy Macherel, Obamacare est en faillite, potentiellement depuis sa création, actuellement bien réellement. Cathy Macherel, vous n’y connaissez rien dans le domaine de l’assurance maladie (comme l’équipe socialiste d’Obama), des solutions existent mais c’est plus subtil que de déclarer une assurance obligatoire avec des pénalités pour les récalcitrants.

Bingo : l’adieu à l’écologie

[…] retrait de l’Accord de Paris sur le climat. […]

Commentaire: Cathy Macherel, avez-vous lu ces accords et la partie concernant les USA ?

Aucun Président américain soucieux de son pays ne peut accepter ces accords démentiels (sic) pour les USA.

Flop : Poutine, le faux ami

[…] Les soupçons d’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine créent le malaise et sapent toute velléité de rapprochement.

Commentaire: Cathy Macherel, vous datez, tout ce soufflé est en train de s’effondrer, il n’y a rien, hormis une malencontreuse opération initiée par l’équipe d’Hillary Clinton.

Bingo : le cadeau fiscal

[…] ce sont surtout les riches qui vont en profiter. La mesure va encore creuser le colossal déficit américain (20'000 milliards de dollars).

Commentaire: Cathy Macherel, deux choses :

A) le déficit américain a explosé sous Obama.

B) savez-vous ce qu’est ‘la courbe Laffer’ ?
Ronald Reagan, en son temps, a remis les USA en route en s’inspirant de cet enseignement et, cerise sur le gâteau, il a mis fin au communisme sans tirer un seul coup de feu.

Demain jeudi, 4e bilan Trump: « Comment les Républicains de Suisse ont vécu un an de présidence Trump. »

 

Cenator, 17 janvier 2018

5 commentaires

  1. Posté par Blocus le

    6/7 reportage du bilan Trump, 24Heures, TDG, du 20 janvier 2018.

    « Ancien patron du FBI, Robert Mueller mène l’enquête sur les liens entre le clan Trump et la Russie de Poutine. Cet homme discret obnubile le président »
    (Non, ce n’est pas Robert Mueller, incapable de digérer l’élection de Trump, qui est obnubilé, c’est Trump qui est obnubilé par lui ! Trump n’aurait rien d’autre à faire, c’est bien connu ! En se basant sur nos torchons médiatiques, Trump passerait sont temps à bouffer des hamburgers, tweeter et regarder la TV. Aujourd’hui, Mehmet Gultas fait son 365e interview au Forum concernant l’élection de Trump. Il arrive toujours à dégoter un spécialiste de gauche pour perpétrer cette hystérie anti-Trump orchestrée par le politbureau.
    ET DEMAIN, LE DERNIER REPORTAGE SUR LE BILAN DE TRUMP PARAÎTRA DANS LE MATIN DIMANCHE !!!
    C’est notre diversité des médias, les mêmes articles diffusés dans toute la presse romande, comme un vase communicant.
    Le paysage médiatique romand ferait pâlir de jalousie la presse sous Staline !!!

  2. Posté par Blocus le

    Aujourd’hui, 5e reportage de Jean-Cosme Delaloye : « Norm Eisen était l’avocat de la Maison-Blanche pour les questions d’éthiques sous Obama.
    Entretien » …

    Vous imaginez la suite…
    Horreur !!!

  3. Posté par Antoine le

    Super travail pour trier le bon grain de l’ivraie !
    M. Le Président Trump fait un excellent boulot !
    Le temps est un facteur très important.
    La bourse de NY a très vite réagi, l’industrie suit de près et les consommateurs suivent …
    Excellente gestion. Bravo ! Enfin un Président qui fait ce qu’il a promis et bien il ni en a pas beaucoup …

  4. Posté par Prof. Prout le

    Remarquable travail de « décryptage » de Cenator ! Exhiber la désinformation, le parti-pris, la manipulation des merdias est indispensable car de nombreuses personnes ne s’en rendent pas compte. Bravo encore, à renouveler ! Pourquoi ne pas encourager les lecteurs à proposer de telles analyses à propos d’émissions radio/tv de la RTS et des grands merdias ?

  5. Posté par Chouette le

    Personnellement je fais un tri sur ce que diffusent les médias européens et ainsi réalise que M. Trump n’est pas pire que ses prédécesseurs et surtout que Mme Clinton; bien au contraire.
    Il serait même plaisant que les médias romands cessent de nous saouler d’articles déplaisants sur le Président américain car il devient lassant de dénigrer ainsi un personnage qu’ils ne portent pas dans leur coeur, chacun l’a bien compris.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.