Jérôme Fourquet : « L’islam est désormais perçu comme une menace par une frange importante des chrétiens »

post_thumb_default

 

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN – Avec À la droite de Dieu, Jérôme Fourquet décrit le grand retour des catholiques à la politique. Manif Pour Tous, primaires de la droite, chrétiens d’Orient… le directeur du Département opinion et stratégies d’entreprise de l’IFOP nous plonge au cœur de la «cathosphère».

Vous estimez également qu’il y a eu un changement dans la perception qu’ont les catholiques de l’islam?

Même si on ne peut jamais dater précisément un tel changement, il semble que l’assassinat du Père Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray ait cristallisé cette évolution. On observait déjà un bruit de fond auparavant: les agressions sexuelles survenues à Cologne, les attentats terroristes ou encore les meurtres de populations chrétiennes commis par Daesh ont provoqué un raidissement des catholiques sur la question de l’islam. Puis dans un second temps, les catholiques ont progressivement pris conscience qu’ils étaient minoritaires dans leur propre pays. En face, une population musulmane cohabite désormais avec eux sur un territoire qui a de plus en plus de mal à revendiquer ses racines chrétiennes.

Le choc des images est important: on voit d’un côté des églises fréquentées par des personnes de plus en plus âgées, et qui ne sont plus remplies, tandis que de l’autre côté la population musulmane est plus jeune, et surtout, elle est confinée dans des salles de prière qui ne suffisent plus à contenir toute la communauté. Cette concurrence visible inquiète de plus en plus une partie des catholiques. Quand le Père Hamel meurt assassiné en juillet 2016, l’islam est désormais perçu non plus comme une religion concurrente mais comme une menace par une frange importante des chrétiens. Cette menace physique potentielle se rappelle régulièrement à eux: les catholiques peinent à accepter de devoir se rendre à la messe de Noël sous la vigilance de soldats en armes. Symboliquement, le message qu’ils ressentent est très fort.

(…) Le Figaro

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Sitting bull le

    ça finira mal tous ça , la guerre civile finira par éclater tôt ou tard et nous récupéreront notre continent dans le sang , nous les rejetterons a la mer comme nos ancêtres l on fait 13 fois , l Italie , la Grèce et l Espagne

  2. Posté par Michel le

    C’est un peu long, mais cela vaut la peine d’être connu de tous : Cela fait 14 siècles que nous le savons, enfin, pour toute personne un peu curieuse de l’Histoire . Islam = génocides et esclavage de tous ceux qui ne sont pas musulmans .
    1. Esclavage à partir de 652 , début de la traite négrière. Il ne reste plus guère de trace des esclaves noirs en terre d’islam en raison de la généralisation de la castration, des mauvais traitements et d’une très forte mortalité (20 millions d’esclaves et encore plus de morts) , alors que les descendants de la traite atlantique sont au nombre d’environ 70 millions sur le continent américain (12 521 336 Africains ont été réduits en esclavage entre 1501 et 1866 et 10 702 656 d’entre eux ont survécu). La déportation des Africains en terre d’Islam est comparable à un génocide. Cervantès (cinq ans au bagne d’Alger ) et Saint Vincent de Paul (1605-1607, esclave à Tunis) l’ont connu à leurs dépens. Il y a ceux qui s’en sont sortis, évasion ou paiement de rançon mais il y a tous les autres, martyrisés, castrés (pas de descendance pour réclamer réparation ! ). De nos jours, malgré la « fin officielle » de l’esclavage par le monde arabo-musulman en 1964, cela continue « travailleurs » aux papiers confisqués en péninsule arabique, Syrie avec l’Etat islamique) , la Libye ( migrants vendus aux enchères ( novembre 2017)…
    2. Massacres planifiés (génocides), au nom d’Allah :
    1894-1917 : 1.5 million de personnes massacrées par les musulmans en Turquie.
    1914-1918 : Génocide contre les Assyriens de Turquie. Entre 500 000 à 750 000 morts, représentant environ 70 % de la population assyrienne de l’époque.
    1919-1923 : Génocide contre les Grecs pontiques : entre 250 000 / 300.000 personnes massacrées (par les Turcs encore) et expulsion de 250 000 autres vers la Grèce (Allah est Miséricordieux).
    1930 : 40 000 décapitations publiques, 350 000 amputation dans une  » campagne de purification spirituelle en Arabie.  »
    1933 : Génocide contre les Assyriens chrétiens en Irak. Plusieurs milliers de victimes. La communauté internationale, indifférente au début, réussit à stopper le massacre commis au nom d’Allah.
    1942-1943: Génocide contre les « Mécréants » en Bosnie : 200 000 civils Serbes Chrétiens Orthodoxes, 40 000 Gitans et 22 000 Juifs massacrés au nom d’Allah dans des conditions tellement atroces que même les Nazis s’en émeuvent et interrompent la boucherie initialement projetée par le muphti de Jérusalem qui veut une Bosnie islamiquement pure et appliqué par les divisions SS musulmans (plusieurs de milliers de djihadistes nazis). Leur spécialité consistait à couper les membres des victimes avant de les ensevelir encore vivantes sous de la chaux vive.
    1964-1965 : Génocide contre les Chinois communistes en Indonésie : 1 million de partisans communistes souvent d’origine chinoise massacrés au nom d’Allah “ils jetèrent tellement de corps à la mer que les gens avaient peur de manger du poisson”.
    1965 – à aujourd’hui : Génocide contre les Papous. « Indonésislamisation » de la partie ouest de l’ile de Papouasie. Lorsqu’ils arrivent dans un village, les musulmans chassent les porcs, luttent contre les étuis péniens indigènes en obligeant les hommes à mettre des pantalons. Les réfractaires à cette « intégration » sont massacrés. Le bilan oscille entre 100 000 et 1 million de tués en 2006 dans la plus parfaite indifférence générale
    1971 : Génocide contre les Bengalis au Bangladesh : entre 1,5 et 3 millions de personnes massacrés au nom d’Allah . L’armée pakistanaise viole aussi 200 000 femmes selon les estimations internationales; l’armée indienne met fin à ce génocide; aucun pays musulman n’a tenté de l’arrêter. 10 millions de réfugiés.
    1971 : Génocide contre les Bengalis au Bangladesh : entre 1,5 et 3 millions de personnes massacrés au nom d’Allah . L’armée pakistanaise viole aussi 200 000 femmes selon les estimations internationales; l’armée indienne met fin à ce génocide; aucun pays musulman n’a tenté de l’arrêter. 10 millions de réfugiés.
    1975 à 1999 : Génocide contre les Timorais. Invasion du Timor Oriental, présentée aux militaires indonésiens comme un jihad anti-communiste: massacre de milliers de Chinois et de catholiques; destruction des églises. Bilan en 1984 établi par les Australiens, au moins 20 % de la population anéantie, soit 200 000 morts (dont 100 000 la première année) ; on peut raisonnablement penser à un bilan total de250 000 à 300 000 morts une décennie après.
    1988,le génocide kurde : Genocide connu sous le nom d’Anfal, ordonné par le régime irakien de Saddam Hussein a lieu de février à septembre 1988, conduisant à l’élimination de plus de 180 000 civils kurdes1. L’épisode le plus célèbre de ce génocide est le bombardement aux gaz chimiques de la ville kurde d’Halabja le 16 mars 1988.
    1983 à aujourd’hui : Génocide des peuples noirs et non-musulmans au Soudan. Estimation à ce jour : 2-3 millions de morts pour la plus grande gloire d’Allah dans un relative indifférence.
    Estimation probable: 11 022 000 morts
    Ces dernières année , ajoutons : Au Soudan : les Djihadistes Soudanais attaquent les non-musulmans, pillent leurs biens et tuent les hommes (2 millions de personnes et le déplacement de plus de quatre autres ), et, les Yézidis et les chrétiens de Syrie…
    N’oublions surtout pas, entre les années 1000 à 1525 , En Inde-Indi Kouch, les indhus ont vécu des massacres abominables . 80 Millions d’hindous furent passés au fil de l’épée.
    Sans doute le plus grand holocauste de l’histoire de l’humanité .(Professeur Kishori Saran Lal, Directeur des recherches historiques du Conseil de l’Inde ).
    Total estimations : Islam = 270 millions de victimes en 1400 ans
    Les rohingyas, c’est du « self-defense » de la part des birmans .
    Nous occidentaux, devons arrêter avec les petites bougies, les nounours !
    Nous, Français, Européens, pour ne pas subir le sort de nos malheureux martyrs, nous devons stopper ces invasions musulmanes en cours. Puis, trier et expulser vers leur « maison de l’islam » les « in-intégrables »qui nous haïssent !

  3. Posté par Etienne le

    On n’est pas sorti de l’auberge, mais on a conservé les moyens d’en sortir ceux qui veulent nous pomper l’air.

  4. Posté par G. Guichard le

    C’est blanc bonnet et bonnet blanc. Comment peut-on encore parler de religion catholique avec des papes qui ont plus que des amis, qui démissionnent ou qui prônent l’accès des femmes au cardinalat!

  5. Posté par Dede le

    Le réveil est douloureux?
    Mieux vaut tard que jamais!
    Dans quelque temps, attendez vous aux demandez d’indépendance et création des « enclaves autonomes » comme en Bosnie.. Ensuite, les mérdias feront venir les BHL et Kouchner avec son sac de riz pour nous expliquer comment accepter l’inévitable. Bon courage!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.