Bistro Libertés avec le colonel Jacques Hogard (état major/ forces spéciales)

post_thumb_default

 

Bistro Libertés avec le colonel Jacques Hogard

Jacques Hogard est un est un colonel, ancien officier parachutiste de la Légion étrangère, de l’état major (opérations spéciales). Il est connu pour  son intégrité et sa liberté de parole sur les missions controversées auxquelles il a participées.

Au sommaire de cette édition :

  • Loi sur les « fakenews » : Protection ou enterrement de la vie démocratique ?
  • Trump : Une année flamboyante ou un an de naufrage ?
  • Le parcours citoyen : renouveau ou ersatz du service militaire ?
  • Et nous terminerons par la rubrique « j’avais 20 ans »

Après le Rwanda, Il intègre l’état-major de la Légion étrangère, puis celui de l’armée de terre française et in fine le commandement des opérations spéciales . Il dirige le groupement interarmées des forces spéciales qui ouvre la voie à la Brigade Leclerc en Macédoine, puis au Kosovo, en 1999 lors de la guerre du Kosovo.Sa décision de porter secours aux communautés monastiques en danger et de protéger les monastères orthodoxes sera récompensée par la remise de la plus haute distinction de l’Église serbe orthodoxe, l’ordre de Saint Sava. Sa bravoure, son honnêteté et son courage lui vaudront d’être couvert de décoration.  Jugez en vous même : Officier de la Légion d’honneur, Officier de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre des Théâtres d’opérations extérieurs, Croix de la Valeur militaire, Officier pro Merito Melitensi de l’Ordre souverain militaire de Malte.

Cet article Bistro Libertés avec le colonel Jacques Hogard (état major/ forces spéciales) est apparu en premier sur TVLibertés - 1er media de Réinformation de France.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.