Chine : la surveillance absolue

Le Monde, 28.9.2017 :

En Chine, des caméras devinent qui sont les passants dans la rue

La Chine, où seraient installées 170 millions de caméras de surveillance, possède l’un des systèmes de vidéosurveillance les plus vastes au monde. Or depuis quelques années, le pays est également en pointe dans les technologies de reconnaissance faciale. […]

Libération, 5.10.2017 :

Des caméras de surveillance en Chine fichent-elles les citoyens ?

(Les ficher, pas encore, mais… Mise au point sur la part d’exagération et la part de vérité dans cette vidéo qui circule sur le Net.)

BFMTV, 26.10.2017 :

La chronique d'Anthony Morel : Les Chinois sous surveillance

(depuis 0:50) En Chine, les citoyens ne pourront plus faire un pas de travers. La population est surveillée de très près. Déjà mis en œuvre dans certaines villes, un système très avancé de reconnaissance faciale permet d'identifier tous les passants dans la rue. Ainsi, en cas de comportement suspect, leur visage, nom et identité vont être diffusés en grand format. […] (Quelques mots aussi sur le système de notes, bonnes ou mauvaises, attribuées à tous les citoyens en fonction de leur comportement.)

France 24, 24.7.2017 :

La Chine veut prédire les crimes de ses citoyens grâce à l'intelligence artificielle

Jeudi 20 juillet, la Chine a dévoilé un plan pour devenir le « leader de l’intelligence artificielle d’ici 2030 ». […]

RTL, 13.12.2017 :

En Chine, difficile d'échapper à la vidéosurveillance plus de 7 minutes

[…] les habitants des grandes villes du pays sont constamment sous l’œil des caméras de surveillance. La Chine a mis au point un système de surveillance redoutable fort de plus de 170 millions de caméras essaimées à travers le pays400 millions de nouvelles caméras doivent venir compléter le réseau national d'ici trois ans. Certaines d'entre elles sont dotées d'un dispositif de reconnaissance faciale permettant d'identifier les passants avec une marge d'erreur infime. […]

WSJ, 19.12.2017 :

Life Inside China’s Total Surveillance State

La Chine a fait du Xinjiang (Nord-Ouest) une vaste zone pilote pour son système de surveillance. WSJ a voulu voir à quoi ressemble la vie dans une ville où chacun de vos mouvements peut être épié à l'aide d'une technologie de pointe (et par une police omniprésente).

Rappel : https://lesobservateurs.ch/2017/07/25/chine-les-musulmans-de-la-province-du-xinjiang-espionnes-sur-leur-portable-par-les-autorites/

Compilation Cenator pour LesObservateurs.ch

5 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Et ce sont les Français qui dénoncent ? Eux qui ont fourni en matériel de surveillance des populations les dictatures islamiques, nord-africaines et autres, lesquelles ont fini par générer des révolutions sanglantes, l’expansion de l’Etat islamique, l’immigration de masse et les trafics de faux réfugiés etc. Un message pourtant suffisamment clair aux dirigeants Suisses qui veulent brider les opinions. Offrez aux Suisses la libération partielle des médias avec NO-BILLAG c’est couper l’herbe d’une future révolution sanglante dont on ne peut ignorer les véritables instigateurs: les crypto-communistes et leur Grand Soir si souvent repoussé grâce les circonstances.

  2. Posté par poulbot le

    Bientôt en Europe si ce n’est déjà fait dans la plus grande discrétion bien entendu par nos politichien.

  3. Posté par Grand Cru le

    Les Chinois bridés par les nouvelles technologies ? Une nouvelle « double peine » !

  4. Posté par G. Guichard le

    Si c’est pas Big Brother, ça s’en approche LOL

  5. Posté par Antoine le

    Comment reconnaissent-ils les femmes en burqa ?
    Sûrement que les burqa, cagoule, masque ou casque intégral sont interdits ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.