Pays-Bas. Programme scolaire: Les enfants devaient apprendre la prière musulmane à la mosquée

Appels à la fin des «activités politiquement correctes» après qu'on ait donné l'ordre à des enfants de l'école primaire à apprendre à prier dans une mosquée avec des prédicateurs radicaux.

  • Une vidéo, prise l'année dernière, est apparue montrant des enfants néerlandais dans une mosquée
  •  Harm Beertema du Parti pour la Liberté a exhorté les parents: «Refusez de permettre à votre enfant de participer '

 

 

 

Des parents en colère ont exigé qu'une école primaire en Hollande modifie son programme après l'apparition d'une vidéo montrant des enfants qui apprennent à prier dans une mosquée.

Les médias locaux ont déclaré que la mosquée en question était le Ghulzar e Madina, située dans la ville de Zwolle, qui a déjà été visitée par des prédicateurs radicaux du Pakistan.

Parmi eux se trouvait Anas Noorani Siddiqui, qui a promu la peine de mort pour ceux qui insultent le prophète Mahomet et qui a déclaré une fois que "les Néerlandais non musulmans se comportent comme des chiens et des b*****s."

La vidéo montre un imam expliquant aux enfants comment les musulmans prient, tous les garçons forcés de se tenir sur un côté de la pièce tandis que les filles sont de l'autre côté.

On dit aux enfants, dont la plupart sont censés être des chrétiens, de mettre leurs « coudes sur le sol » et leurs « mains près des oreilles ». 

islam pays-bas

(...)

Sur les médias sociaux des centaines de parents ont réagi, certains partageant leurs propres histoires de « programmes scolaires politiquement corrects ».

Un parent a déclaré: 'J'ai récemment découvert que mon fils a été forcé de chanter "bienvenue, bienvenue réfugiés" au lieu des chants de Noël.'

Un enseignant a déclaré que son école avait été visitée par les inspecteurs de l'éducation qui ont demandé pourquoi 4 classes 'n'avaient pas encore visité une mosquée cette année'.

Le programme national néerlandais stipule que les enfants doivent « apprendre les principaux éléments sur les religions qui jouent un grand rôle dans la société néerlandaise multiculturelle ».

(...)

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Rappel:

« Tu peux dire ce que tu veux, Zemmour, de toute façon on tient le programme scolaire ! »

5 commentaires

  1. Posté par Gerrit le

    Moi, je suis un Néerlandais. Ma femme est enseignante à une école primaire. Je peux alors dire que le reportage ci-dessus est insinuante et ne fait pas droit à la réalité. Merci.

  2. Posté par sophie edouard le

    Plus rien à dire, maintenant il faut agir !!

  3. Posté par butterworth le

    POUR SORTIE SCOLAIRE CASTLEFEST NETHERLAND concert CORVUS CORAX avec apercu ceremonie paienne TRES CULTUREL

  4. Posté par Hexgradior le

    Au nom des doigts de l’homme (dans notre c.., oui), nous devons accepter, que dis-je, embrasser les religions de Pet et d’Amour. Halte à l’embrigadement de nos enfants sous couvert du multiculturel et de la tolérance forcée…

  5. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    C’est une bonne preparation pour l’avenir proche de ce pays qui autrefois était ouvert, tolerant et libre… bientôt chez nous?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.