36 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    Je pense qu’il ne faut surtout pas se satisfaire du demi-répit de l’apparent abandon du projet d’accord cadre, un autre projet est certainement déjà prêt pour tenter de détruire notre Constitution d’un autre angle…

    De la réaction il faut maintenant passer à l’ACTION et demander HAUT et FORT la résiliation de schengen, accord à tiroirs inique par excellence, déni de démocratie par manipulation sur lequel s’articule:

    1) L’invasion de la Suisse par 10x plus de résidents étrangers que ne promettait la documentation officielle SUR LAQUELLE LE PEUPLE S’EST BASE POUR VOTER!!!
    2) Le renoncement au contrôle de nos frontières contre la promesse d’une hypothétique frontière schengen bien gardée, concept aussitôt trahi par merkel ayant ouvert l’espace aux migrants musulmans du monde entier, démultipliant les problèmes de tous les pays!!!
    3) Les fameuses « mesures d’accompagnement » que l’ue voulait annuler grâce à l’accord cadre: chaque citoyen ue peut venir en Suisse pour y travailler et percevoir des prestations sociales. Cette liberté provoquant une forte pression sur les salaires, il a fallu prendre des mesures de protection pour atténuer les inconvénients les plus graves de la libre circulation des personnes: précisément les « mesures d’accompagnement ».
    L’ue exige maintenant que la Suisse renonce à ce dispositif. Or, sans la libre circulation des personnes, nous n’aurions pas eu besoin de mesures d’accompagnement…

    Il n’y a plus de temps à perdre et l’udc ne doit plus se cacher de vouloir la fin de schengen et le réclamer fièrement…mais intelligemment!

  2. Posté par Antoine le

    Qui croit encore dans les promesses faites par un politicard ?
    Mme Calimity-Rey, Mme Leuthard, Mme Sommaruga toutes dans le même panier, juste bon à éjecter de leurs fonctions !
    Les 7 nains du CF idem avec au passage quelques claques et coups de pieds au fesses !

  3. Posté par bigjames le

    sommaruga dehors !!!!!

  4. Posté par Myrisa Jones le

    Elle se permet d’ailleurs de continuer à dire exactement la même chose en participant à RASA.
    L’UE, et les accords qui nous y enchaînent, c’est la panacée. Et nous, ses concitoyens, nous sommes juste les idiots du 9 février…

  5. Posté par conrad.hausmann le

    Laissez cette dame profiter de sa grandiose retraite et posez lui la question combien de rèfugiés elle va heberger?

  6. Posté par Christian Hofer le

    On rappellera que Sommaruga ne voulait absolument pas écouter les Tessinois lorsque ces derniers étaient envahis par la libre circulation. Cette « dirigeante » donnait raison à l’UE et à la libre circulation.

    Là pas de reprise du contrôle des frontières alors que nous en avions besoin!!! Les Suisses sont systématiquement les cons dans cette histoire. L’UE agitant le fait que la libre-circulation était non négociable. Puis tout à coup on découvre qu’il y a des circonstances d’urgence à faire valoir, ce que le Tessin pouvait très bien invoquer.

    http://www.lesobservateurs.ch/2015/06/25/libre-circulation-confederation-ne-veut-tessin-controle-casier-judiciaire-etrangers/

  7. Posté par Sergio Morosoli le

    Oui, vidéo à passer et a repasser ad nauseam. La démonstration est faite, l’ennemi intérieur le plus dangereux que nous ayons est bien le socialisme et ses sombres représentants.

  8. Posté par Ueli Davel le

    Les socialistes et la gauche en général détruisent notre pays. L’histoire gardera leurs noms et les saccages qu’ils ont provoqués bien en mémoires.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.