#BalanceTonPorc – Mais quand la chasse aux mecs va-t-elle donc s’arrêter ?

Michel Garroté
Politologue, blogueur
BalanceTonPorc-2

BalanceTonPorc-1

   
Michel Garroté  --  Sur les réseaux dits "sociaux", #BalanceTonPorc est devenu l'hystérie collective du moment. Et ce moment, ça fait un moment qu'il dure. Délation, comme sous Vichy ? Epuration, comme en 1945 ? "Chasse aux sorciers", orchestrée par des associations de sorcières, issues de l'ultra-féminisme gauchiste et ne représentant qu'elles-mêmes ? Faut-il sortir les guillotines du placard ?
-
Faut-il castrer, émasculer - à titre préventif - toute personne de sexe masculin ? #MortAuPénis ? Les hommes doivent-ils désormais baisser les yeux et changer de trottoir, à chaque fois qu'ils croisent une femme dans la rue, sous peine d'être accusés de harcèlement sexuel, voire de viol ?
-
Non mais on va où là ? Les réseaux dits "sociaux" se substituent-ils à la justice ? A la présomption d'innocence ? Bref, à l'Etat de Droit ? Sommes-nous confrontés à une vindicte populaire dictée par Twitter et Facebook ?
-
Un autre regard sur le harcèlement :
-
A ce propos, sur Boulevard Voltaire, Bertrand du Boullay écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : Harceler sous-entend une insistance. Un journal comme Le Figaro assimile un commentaire sur le physique ou la tenue d’une femme à du harcèlement. Si l’on suit cette voie, on en viendrait à traiter l’humain comme une machine sans composante affective. Nouer des amitiés, entretenir des relations deviendrait interdit. Je vois dans ces avances et harcèlements le fruit d’une simple évolution de la société. La relation physique a grandement perdu tout aspect amoureux ou même de simple tendresse.
-
Bertrand du Boullay : Quant à son caractère sacré, Mai 68 est passé par là et l’a balayé depuis longtemps. L’éducation au libre choix, à la normalité d’avoir des rapports comme on a envie d’une partie tennis, avec des « partenaires » variant au fil des classes si ce n’est des genres. Dès lors, certains se permettent des propositions directes. Directes, simples et bêtes ; desquelles toute cour, toute élégance et toute admiration sont absentes. De grâce, ne privons pas l’humanité de l’amour courtois. Quant au vrai harcèlement tel qu’il existe dans certains milieux professionnel tels le cinéma, la chanson, les médias et le monde politique, gardons lui notre mépris, conclut Bertrand du Boullay sur Boulevard Voltaire (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
Tout le monde savait, mais chacun se taisait :
-
Toujours sur Boulevard Voltaire, Michel Prade écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : Le silence, dans quelque affaire que ce soit, autant pour le drame que constitue un inceste dans une famille, un harcèlement sexuel dans une entreprise, que la pédophilie dans les écoles, est une lâcheté ordinaire et quotidienne pour ceux qui voient, qui savent ce qu’il en est. Le fondement de cette lâcheté réside souvent dans le fait que dénoncer pourrait avoir un impact sur la paix familiale, sociale, sur son rapport avec les autres ou bien encore sur sa réussite personnelle, ajoute Michel Prade sur Boulevard Voltaire (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
Balance ton porc - La chasse aux sorciers doit s’arrêter :
-
Mais donnons la parole à une femme. Sur Causeur, Diane de Bourguesdon écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : S’il fallait ne décerner qu’un seul mérite à la campagne de dénonciation #BalanceTonPorc lancée sur Twitter, ce serait celui de lever le voile sur la violence inouïe d’une certaine police de la pensée féministe en France, pour ceux qui ne l’auraient jusque-là regardée qu’avec des yeux indifférents sinon bienveillants. Il serait donc admis désormais qu’au seul titre de la peine, de la crainte ou de l’humiliation ressenties nous pourrions nous octroyer le droit de jeter à la vindicte populaire le nom de quelqu’un qui nous aurait causé du tort.
-
Diane de Bourguesdon : La délation pure et simple se retrouve érigée en arme légitime saisie par les minorités opprimées, les femmes en l’espèce, et acquiert soudain ses lettres de noblesse. Avec #BalanceTonPorc, c’est comme si nous faisions table rase de notre société civilisée pour renouer avec une époque ancestrale où le droit n’existait pas et où le sacrifice expiatoire offrait l’unique voie pour endiguer la violence. Que les hommes usent souvent de leur position de supériorité auprès des femmes (en termes de hiérarchie, de situation financière, de prestige, d’âge) est un fait incontestable, que cette position de supériorité puisse précisément leur conférer un atout décisif dans le jeu de la séduction en est un autre.
-
Diane de Bourguesdon : Difficile d’affirmer que toute femme y est ou y perdure entièrement indifférente. Et si les hommes exercent une certaine forme de pouvoir sur les femmes, comment à l’inverse ignorer celui immense que ces dernières détiennent sur les hommes ? Ainsi il apparaît que les relations entre les deux sexes s’accommodent fort mal d’une vision bi-chromatique, bien trop simpliste et oublieuse de la complexe réalité, conclut Diane de Bourguesdon sur Causeur (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
Michel Garroté pour LesObservateurs.ch, 23.10.2017
-
http://www.bvoltaire.fr/un-autre-regard-sur-le-harcelement/
-
http://www.bvoltaire.fr/monde-savait-chacun-se-taisait/
-
https://www.causeur.fr/balance-ton-porc-femmes-hommes-147388
-

25 commentaires

  1. Posté par francis le

    ce que j’en pense,je suis des annees 60,ou les slwo existaient ou les filles ne se genaient pas pour aussi frotter les petits copain ,et les embrasser et montrer leurs cuisses,alors aujourd’hui ce que les feministe nous font croire rien a cirer.

  2. Posté par JeanB le

    « Victims on the run

    Un jour l’explosion
    La vérité barbare qui bascule dans ma vie
    Les murs qui s’écroulent
    Les torrents de larmes
    Appeler hurler laver
    Essayer d’effacer
    S’endormir dans le coma lent de la douleur
    Se réveiller les cheveux blanchis le cœur en lambeaux
    J’ai cent ans mon âme n’est plus que cendres
    Et le combat ne fait que commencer
    La douleur bâillonnée jour après jour
    Pour mieux avancer
    Les nuits à se réveiller le visage mouillé de larmes
    Fontaine de douleur muette
    Mon cri tourné vers Dieu
    Questionnement sans réponse
    Les pleurs qui défigurent
    Qui creusent pour toujours
    Les sillons de mon histoire
    Comme un livre ouvert dans la tempête
    Et viennent les heures de lutte
    Les jours de descente aux enfers
    Les portes qui doivent s’ouvrir
    Si l’on veut survivre
    Les mains qui doivent se tendre
    Pour continuer d’avancer
    Perdre son image
    Tout perdre
    Qu’importe
    Tu n’as plus que ton courage
    Ta vaillance ta dignité
    Appeler à l’aide
    Mille fois encore et encore
    Dire redire redire toujours
    Pour qu’on m’entende
    Pour qu’on sache
    Pour qu’on croie
    Pour qu’on protège
    Pour qu’on punisse aussi
    Et fuir pour protéger
    L’essentiel
    La Vie
    On the run
    Fuir loin
    Aussi loin que possible
    A l’étranger
    Au-delà des frontières
    Attendre survivre se battre travailler aider
    Aider à sourire quand c’est possible
    Aider à comprendre l’impossible
    Aider avec les accoucheurs de l’âme
    Aider à oublier le drame
    Attendre encore aider encore
    Prier lever ses yeux vers les étoiles
    Guide-moi
    J’accepte le chemin
    Donne-moi la force de protéger
    De rester juste
    Aide-moi
    Puis repartir au front
    L’âme en peine
    Le cœur défiguré
    Dire redire et répondre
    Aux questions interrogatoires expertises
    Aux nouvelles questions
    Nouveaux interrogatoires
    Nouvelles expertises
    Epreuves sans fin
    Contre expertises
    Bombardement de lettres
    De notes de rapports d’analyses
    L’autre partie te diabolise
    Procès-verbaux topos témoignages
    Récit sordide répété mille fois
    Je n’ai plus d’âge
    J’ai cent ans
    Il faut être vaillant
    Les soldats le sont
    On the run
    Tu es un pilier un bouclier
    Tu protégeras
    Il suffit d’avoir la force le courage
    Le temps t’aidera
    Avance même si la route est obscure
    Tiens bon
    Ne t’inquiète pas
    De tes insomnies des semaines et des mois
    De ta honte quand personne ne te croit
    De l’attente de l’incertitude compagnons de voyage
    L’horizon le ciel comme seul paysage
    Regarde au loin devant toi
    Crois
    Et puis l’heure de délivrance
    Des années plus tard
    Quand tu as cessé d’être ce que tu étais un jour
    Quand tu n’es plus que cette histoire
    Quand ton courage t’aura rendu solitaire
    L’heure de délivrance
    Enfin
    Ils ont dit que c’était vrai
    Que c’était mal
    Ils ont compris jugé puni
    Tu peux recommencer à vivre
    A fonctionner
    Tu diras oui ça va
    Quelle chance dans ma malchance
    Merci pour votre aide
    Mille et mille fois encore
    Mais tes yeux se sont creusés
    Ton regard s’est éloigné
    Ton corps harassé par tant d’effort
    Par tant de lutte
    S’est doucement affaissé
    Tu es devenu l’ombre de toi-même
    Naufragé de l’innocence
    Tu sais à présent et pour toujours
    Ce qui se trouve de l’autre côté du miroir
    Au-delà de ton sourire
    Ton doux sourire triste
    Qui tait ce que l’Autre ne peut comprendre
    De l’autre côté du miroir
    L’innommable
    Le mal nommé
    Le Mal personnifié
    L’immonde animal
    L’anima menaçant
    Le chacal souriant
    Le pédophile et sa pantalonnade grotesque
    Son obstination érotico-bouffonne
    Sa déjante cynique et hideuse
    Qui m’accompagnera jusqu’au bout
    Au bout de mes souvenirs
    De fuite d’horreur d’humiliation
    Jusqu’à mon dernier souffle
    On the run
    Présence de la caresse immonde
    Du pédophile
    A vomir indéfiniment

    Je dédie ce texte à toutes les victimes de pédophilie
    Pour qu’elles osent parler
    Pour qu’elles osent se battre
    Pour qu’elles osent reprendre goût à la vie »

  3. Posté par Max93 le

    PS: » mise en place d’une police spéciale dans les bus, métros et rues dixit le Président Macron  » pour ceux qui sont allés en Arabie Saoudite, une telle police est opérante partout contrôlant les niqabs des femmes, les mèches de leurs cheveux qui pourraient dépasser , et les buveurs de Whisky qui cachent leurs verres au comptoir avec un tissu pour faire croire que c’est du thé brûlant. Idem Qatar et Iran ,et la bêtise inquisitoriale qui diffuse partout voir en Europe par lâcheté et opportunisme des « dirigeants ». Cette Police spéciale a pour nom précis : »Police pour la Vertu contre le vice ». Évitons ça en France et en Europe Svp.

  4. Posté par Max93 le

    Evidemment tout agresseur sexuel doit être dénoncé , arrêté et puni; il y a déjà toutes les lois pour ça, il suffit de les activer. Un, des, n° verts pour des personnes jeunes et naïves choquées
    et plaignantes avec des psychologues, avocats et policiers pour les entendre et les conseiller immédiatement serait bien . Mais il semble que le but calculé de ce super-barnum mondial avec une culpabilisation exclusivement masculine soit plutôt la mise en place d’une police spéciale dans les bus, métros et rues dixit le Président ce qui ne rassurera pas mais aggravera l’ambiance Big-Brother collective et tendra les rapports jusqu’ici sains entre hommes et femmes. Avec beaucoup , beaucoup de travail donc d’argent pour les avocats…comme aux US.

  5. Posté par Derek Doppler le

    « J’aime bien ce billet, on sent qu’il émane d’une gonzesse frustrée qui craint de voir sa position de victime-mais-malgré-tout-égale-voir-supérieure remise en question et ainsi de perdre ses privilèges gna gna gna… »
    Les Types Frustrés contre les Gonzesses Hystériques, qui va gagner l’interminable bataille des lieux communs les plus minables -avec Fascisto et Goulaga en guest featuring- suite au prochain numéro.

  6. Posté par Panache l'Écureuil le

    En français, il existe depuis les années 60-70 les mots phallocrate, ou phallo pour faire simple. La phallocratie qualifie le pouvoir de la gent mâle, voire le suprématisme mâle. C’est Françoise d’Eaubonne, féministe française, qui, durant la période susnommée, a créé le mot phallo(crate) en réaction à l’anglais « male chauvinist pig ». Elle trouvait l’expression anglaise tellement moche, et bancale de surcroît, qu’elle a créé un mot équivalent basé sur le grec phallus+kratos, qui connote de façon bien plus précise l’idée de pouvoir.
    En effet, la différence est réelle entre dire un phallo, et dire, comme en anglais: un sale cochon de mec. D’autant plus que « chauvinist », calqué sur le français, fait partie de ces nombreux mots anglais dont le sens originel n’est pas du tout respecté, est davantage « impressionniste » que précis. Rappelons que le mot français « chauvin » vient d’un nom propre, « Chauvin », qui, selon le Petit Larousse, éait à l’origine un « type de soldat enthousiaste du premier Empire, et dont le sens s’est élargi en « patriote belliqueux », ou patriotard.
    Je suis certain que ces féministes ont, dans leur paresse intellectuelle, copié une fois de plus une expression anglaise alors que le mot « phallocrate » est bien plus pertinent.

  7. Posté par waterpants le

    J’aime bien ce billet, on sent qu’il émane d’un type frustré qui se sent visé par le hashtag et qui tente de minimiser le problème en sortant quelques références si possible féminines pour faire bonne mesure (au nom du politiquement correct ?).
    Et les autres commentaires qui suivent n’aident pas à relever le niveau, preuve que le sexisme et le machisme ont encore de beaux jours devant eux avec les militants de ceux qui se prétendent de la réinformation, prêts à tout pour conserver le statu quo et leur droit de harceler en paix.

  8. Posté par Zendog le

    Un seul mot: lamentable ! Où va-t-on avec cette espèce de haine des sexes? Le féminisme, il y a trente ans, c’était autre chose, c’est devenu n’importe quoi. Et je regrette pour les porcs, les vrais qui sont des animaux, paraît-il, attachants.

  9. Posté par P. le

    Bien vu Yolande C.H.. Bien vu ! :-)

  10. Posté par romulus le

    Ha ha on voudrait nous faire croire que seuls les hommes sont capables de saletés lors des relations hommes-femmes! Certes chez les femmes c’est plus subtil ou psychologique, mais ça peut aussi détruire, il suffit de voir le nombre d’hommes qui se font plumer et qui sont au bord des larmes après une séparation. Non, cette campagne, m^me si elle a son utilité, est des plus suspectes en regardant d’ou elle vient. Prendre l’ascendant total sur les hommes en est le but, parce que désormais beaucoup d’hommes « normaux » regarderont à deux fois avant d’aborder les femmes; lesquels viendront ensuite se plaindre en cachette dans le cabinet de leur psy que les hommes ne sont plus assez sûrs d’eux (eh oui les archétypes ancestraux ne sont pas manipulables). Déjà qu’ils se font bouffer par le quotidien…Cette culture post68 dévirilisatrice, déjà bien implantée en entreprise ou les femmes à c….(en réalité en général soumises à un chef-séducteur-dictateur ) prennent des postes à responsabilité, sévira désormais partout. Il est à noté que le schéma que je viens de citer, à mon avis, est à l’origine de bien des comportements que « balancetonporc » dénonce. D’ou la loi du silence (on ne scie pas une branche sur laquelle on est assise). Donc pour moi: utilité de la campagne, oui certainement. Origine: socialo-libertaire manipulatoire et crapuleuse Un des représentants de cette mouvance m’avait d’ailleurs certifié que les « quelques » viols en Allemagne lors du réveillon étaient le fait de grands blonds aux yeux bleux.

  11. Posté par Loulou le

    la prochaine je lui balance la porte dans le gueule, trop peur d’être assimilé à un porc. Un jour j’en ai vu une se faire corriger par son Mouloud devant son gosse, mais bien corrigée, avec moult baffes, le service complet. Je suis intervenu. Mouloud, en bon mahométan était bourré, « citi pas sa fôt ». La grognasse a fini par se retourner contre moi. Depuis je détourne le regard. À chacune le porc qu’elle mérite. Mon épouse pourtant jolie et sexy n’a jamais eu de problème au job: question d’attitude. Le seul ayant essayé c’était dans le train, chaque matin. Un jour j’ai pris congé, je suis allé m’asseoir en face d’elle et j’ai attendu le malotru. Et je l’ai corrigé avec toute la violence nécessaire. Voilà où est le problème: la pauvre truie seule ou en couple avec un porc castré manquant d’assurance, n’ayant pas la bonne attitude.

  12. Posté par hmj le

    Chaque métier a ses contraintes. Tu veux faire du cinéma ma belle ? Voila le parcours de la combattante. Tu ne veux pas ? C’est ton droit et va voir ailleurs.

  13. Posté par hausmann conrad le

    On en a assez du « Balance-ton-porc « …Il faudrait lancer « Balance la salope » celle qui t’a exploité par le sexe…

  14. Posté par Fleeps le

    Ou balance ta vénale…!

  15. Posté par Fleeps le

    Balance ta truie….c’est pour quand?

  16. Posté par Yolande C.H. le

    Le seul point positif que je trouve à cette hystérie, c’est le mot choisi qui ne fait pas de distinction confessionnelle. De ce fait, on ne pourra pas parler d’attitude islamophobe.

  17. Posté par Andrea le

    Sergio, l’équivalent serait #BalanceTaSalope, mais il y est inconcevable qu’un homme puisse s’offusquer d’une attitude inadéquate de la part d’une femme, il est forcément consentant, voir même demandeur. Aux yeux de la bien-pensance il ne peut y avoir de maladresse dans la séduction féminine, laquelle passe essentiellement par l’apparence, source de préoccupation qui en devient même obsessionnelle. Mais la faute est évidemment à chercher dans le regard de l’homme.
    Non, je n’utilise jamais #BalanceTaSalope, peut-être être par courtoisie ou, peut-être, par lâcheté. Qui sait. On ne sait plus.

  18. Posté par Le Taz le

    Plus sérieusement, les féministes ont raison sur trois choses: les attouchements non consentis , les chantages sexuelles et les actes sexuels forcés sont inadmissibles! Dans les deux sens d’ailleurs! Il est vrai que beaucoup d’hommes de pouvoir usent de ces pratiques et c’est une bonne chose que cela sorte! Maintenant, certaines de ces féministes sont hystériques et transforment une lutte légitime en guerre des sexes ce qui est parfaitement ridicule!

  19. Posté par Le Taz le

    A quand #balancetatruie ?

  20. Posté par G. Guichard le

    Du macho bien dans ses baskets, on sait où ça trouve: plutôt du coté de chez Poutine, ou à Téhéran voire Pékin. Une certaine extrême-droite émargerait-elle aux officines de ces pays?!

  21. Posté par Germic le

    Une réaction lue sur un autre site et qui montre certaines dérives ressortissant aux réseaux sociaux.
    #BalanceTonPorc : il ne faut pas oublier que les truies sont fécondées par insémination et les revendications excessives des féministes vont dans ce sens pour la race humaine.
    Laissons la justice réprimer les excès et contentons nous de perpétuer des relations harmonieuses entre les femmes et les hommes.
    L’étalage dans les médias des états d’âme de femmes en mal de reconnaissance qui dénoncent des rapports inélégants avec certains hommes il y a des années alors qu’elles en ont profiter, notamment pour leur carrière et qu’elles n’en ont pas ressenti le besoin de saisir la justice, est indécent et crée un climat de chasse aux sorcières dans la population.

  22. Posté par Sergio le

    Et pour l’Homme Blanc, à quand #BalanceTaMorue ? Je vois que le féminisme mâtiné d’ Hollywooderies fait énormément pour la condition féminine. Et les Femen qu’attendent-elles ?

  23. Posté par Vasionchi Michel le

    Quelle est la différence entre harcèlement et drague …? ben …, c’est du harcèlement quand il est pas beau …! (source Tribune de Genève) :-)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.