Autriche. Sondage sur les musulmans: Un quart des sondés est favorable à la charia.

Autriche immigration

Quel est l'avis des musulmans vivant en Autriche sur la société, la politique, la famille et l'antisémitisme? Peter Filzmaier et Flooh Perlot de la Danube University Krems ont exploré cette question. 1129 réfugiés, immigrés et individus nés en Autriche de religion musulmane ont été interrogés.

L'étude de Krems montre, entre autres, que plus de la moitié des réfugiés et plus de 40%  des individus d'origine turque interrogés "ont beaucoup ou passablement de compréhension lorsque les hommes ne serrent pas la main aux femmes".

Des musulmans issus de l'immigration turque et bosniaque, des réfugiés musulmans de Syrie, d'Afghanistan, d'Irak, d'Iran, de Somalie et de Tchétchénie ont été interrogés. On note de grandes différences dans les différents groupes musulmans - ci-dessous les résultats en détail.

Foi personnelle

L'étude montre que les différents groupes musulmans se distinguent en partie par leur attitude et leur religiosité, a souligné Peter Filzmaier, l'auteur de l'étude: « Tout d'abord, parmi tous les sondés, ceux de Somalie se décrivent comme très religieux. C'est aussi le cas avec les gens de Tchétchénie. (...) ».

 

5a52bfec84e0ea9cc004463be4393436__1_jpg

L'islam dans la société

Sept réfugiés sur dix veulent que l'islam ait un rôle (très ou assez) important dans leur propre famille. Un quart des réfugiés sondés sont très favorables à ce que l'islam ait un rôle important à jouer dans la société. 20 autres pour cent sont assez favorables à cela.

Près des deux tiers des réfugiés et environ la moitié des personnes interrogées d'origine turque préconisent que les règles religieuses devraient être (très ou passablement) appliquées dans chaque cas de la vie de tous les jours.

7b5e656aaecfbfbda96e2688b7a3a2c7__2_jpg

 

Un quart des personnes interrogées veulent que la charia soit prise en considération

Plus des trois-quarts des sondés d'origine bosniaque, et deux tiers des individus d'origine turque, et plus de la moitié des réfugiés pensent que les lois et les règlements autrichiens sont adéquats pour les musulmans pieux. Parallèlement, un quart des réfugiés estiment que la loi islamique devrait être prise en considération. En particulier, les sondés de Tchétchénie et d'Afghanistan sont plus susceptibles d'y être favorables.

a7966eb121b6524d839f67f9afe501a7__3_jpg

 

La religion et le choix du partenaire

Pour près des deux tiers des réfugiés, il est (très ou assez) important que leur compagnon ou leur compagne ait également la foi musulmane. Cela est particulièrement vrai pour les Somaliens et les Tchétchènes. En outre, plus de la moitié des sondés d'origine turque sont d'accord avec cela.

99e0fe4bf18804a9001243d35673fb65__4_jpg

 

(...)

 

Un Somalien sur trois est prêt à mourir pour la foi musulmane

Les Somaliens se montrent très radicaux lors du sondage: un Somalien sur trois croit qu'il faut être prêt à mourir pour la défense de sa foi. Dans l'ensemble, la déclaration que l'on doit être prêt à mourir pour la foi est en grande partie rejetée par tous les sondés (58 % « en aucun cas »).

2d4eb8437dce4db7965cef95f23b6b3a__6_jpg

 

 

 

Trois-quarts des sondés veulent que les blagues sur l'Islam soient interdites 

Près de 60 pour cent des réfugiés et des personnes interrogées d'origine turque trouvent qu'il devrait être interdit de se moquer de l'islam en public. Environ 20 autres pour cent sont assez d'accord avec cette affirmation.

 

852c1d52aba4f6bc37293745704c5aa4__7_jpg

 

Les Juifs perçus comme un ennemi par les réfugiés

Près de la moitié de ceux qui se considèrent comme très religieux est d'accord avec l'affirmation selon laquelle Israël est l'ennemi de tous les musulmans. Ceci est particulièrement élevé chez les Somaliens et les Syriens.

Dans l'ensemble, un bon tiers des réfugiés et des personnes d'origine turque sont d'accord avec cette affirmation. La majorité de ce groupe le refuse simultanément.

(...)

A ce sujet, le Ministre de l'Intégration Sebastian Kurz a déclaré jeudi à krone.at: « Je me vois confirmé dans mon attitude. Avant tout, nous devons nous baser sur trois points:

  • réduire massivement l'immigration, en particulier des personnes peu instruites d'autres cultures;
  • une réforme des systèmes sociaux afin que les gens ne restent pas au bénéfice du revenu minimum, de sorte qu'ils ne soient pas en marge de la société, encourageant ainsi les sociétés parallèles;
  • rigoureuse transmission des valeurs et de la langue dans le système d'éducation plutôt que des structures parallèles tels que des jardins d'enfants islamiques»

Source Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet

14 commentaires

  1. Posté par mc le

    Ou est il Charles Martel?

  2. Posté par poulbot le

    il ni y a pas 25 solutions pour limiter la propagation de ces gens la , mais 1 seul DEHORS ; retourner dans vos pays d’origine . vouloir faire vivre ce type de personne en Europe , c’est comme vouloir mélanger de l’huile et de l’eau, c’est impossible.

  3. Posté par Astérix chez les islamistes le

    Peut on faire un autre sondage ?
    A savoir si les Autrichiens sont favorables
    au renvois de tout les musulmerdes au bled ?

  4. Posté par dom le basque le

    nous allons vers une guerre civile, il faudra les chasser les armes a la main

  5. Posté par danvas46 le

    Tout est vrai ou faux mais il n’y a qu’une question qui vaille: pourquoi tout ça chez nous? Nous n’y sommes pour rien dans la misère globale de ces pauvres gens et leurs problèmes ne nous regardent pas, ils ont réussi à nous empoisonner la vie à jamais! Honte à tous les politiques qui sont à l’origine de cette situation car ils sont les fossoyeurs de leurs pays respectifs.

  6. Posté par miranda le

    UN QUART DES SONDES? demain et non pas après demain, ce sera la moitié, tellement l’Islam salafiste-politique PROGRESSE. Mais aussi le mépris que leur inculque cette religion vis-à-vis de l’Européen. Et ce mépris ne pourra que progresser puisque les mosquées vont se répandre.

    Il suffit, même s’il y a assez de mosquées, de faire appel à des fidèles de différents quartiers pour soutenir  » dans les prières de rue » les frères demandeurs d’une autre mosquée même
    si leur quartier ou leur ville en est largement pourvue. Et les mosquées pulluleront.

    LES FEMMES d’EUROPE se souviendront que leurs ZELUS n »ont pas pris la mesure du danger. Et qu’ils ont préféré obéïr aux ZELITES DES HAUTEURS pour qui ces « perturbations » de l’Islam politique, sont intéressantes dans leur plan de déstabilisation des nations européennes.

  7. Posté par Philippe le

    Voilà un sondage qui est significatif. On ne pourra pas dire à nos enfants qu’on ne savait pas.

  8. Posté par leone le

    @Claude
    Quand Mgr Lefebvre disait, il y a 27 ans, que l’islam ne pouvait pas cohabiter avec le christianisme les journalistes dans leur grande majorité l’ont traité de vieillard sénile.
    https://youtu.be/SqQJAxGSZaM

  9. Posté par Alain le

    Mais nooon c’est une religion de paix, d’amour et de tolérance.

  10. Posté par Loulou le

    Les sondages se suivent et se ressemblent, partout les mêmes résultats. La preuve qu’ils ne sont pas venus pour la liberté ou pour nos valeurs. Ils sont venus pour les soins gratuits, les services sociaux et les alocs, ils sont venus pour ronger. Avec tout l’attirail merdique qui a fait de leurs pays des contrées arriérées et puantes dans leurs bagages. Ils sont venus pour conquérir. Il faut savoir que la majorité des pays qui sont tombés sous le joug de l’islam ont subi le même schéma de conquête. Très peu ont été conquis du jour au lendemain par une armée. Non, ils se sont introduits, faisant profil bas, se sont reproduits au maximum, ont exigé des droits avant d’ouvrir les portes de la Cité aux armées du dieu lune.

  11. Posté par jsg le

    Encore un sondage, encore une manière de faire semblant, de fermer les yeux sur cette poisse qui est la cause de tous ces mouvements de population, et qui de plus prétend imposer ses vues infantiles, violentes, et définitives.
    Tous les gens un peu cultivés savent que l’islam n’est que source de problèmes, de conflits, dans le monde entier. Tous les gens incrédules savent que la source de ces excès est inscrite dans des versets du Coran. Tous les dirigeants collabo qui font semblant de ne rien voir, le savent. Si ces réfugiés ont des exigences, il faut les refouler, et ceux qui se sont incrustés, leur faire comprendre que leur « religion » n’est pas la bienvenue, car vectrice de violences et donc condamnable. En bref, ces sondages sont malsains, car ils encouragent ces fauteurs de trouble à persévérer dans leur attitude, en leur faisant croire que leur opinion est prise en compte.

  12. Posté par Bussy le

    Les trois autres quarts attendent que le premier quart fasse le boulot et ils lui emboîteront le pas !

  13. Posté par Claude le

    L’islam est INCOMPATIBLE avec les lois européenne ! (voir le décisions européennes prises à Bruxelles). Donc si il y a incompatibilité vérifiable tous les jours, il faut que l’islam soit INTERDIT dans nos pays ! Celui qui prendra l’initiative en aura toute ma reconnaissance ! En effet jusqu’à présent nous avons eu affaire qu’à des lèches-c-ls !

  14. Posté par colt seavers le

    En fait nos lois ils n en veulent pas ils préfèrent la charia …mais lorsque 1 muzz a un problème avec un non muzz , ils prennent un avocat et retourne nos lois contre nous ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.