Mogherini, représentante de l’UE: « Ces terroristes sont des Européens. Nous avons besoin de l’islam. »

56f4d1a241295

Christian Hofer: Vieille manipulation d'extrême gauche: prétendre que l'islam fait partie de l'Europe alors que ce dogme a été imposé aux peuples européens via des immigrations violentes, des campagnes de propagande prônant le multiculturalisme et l'enrichissement. Non seulement cela a été effectué en mentant aux autochtones mais encore l'UE ose aujourd'hui prétendre que des Fayçal Cheffou, Najim Laachraoui et autre Salah Abdeslam, prénoms arabes par excellence, sont européens alors qu'ils défendent un dogme étranger totalement opposé à nos systèmes démocratiques.

******

"Ces terroristes sont des citoyens européens, qui sont nés en Europe" rappelle la Haute représentante européenne au sujet des suspects dans les attentats de Bruxelles

«L'islam fait partie du notre lutte contre le terrorisme» a affirmé Federica Mogherini, la Haute représentante de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

La télévision publique italienne a retransmis, jeudi, la déclaration de Mogherini, commentant les attaques de Bruxelles: "Nous avons besoin de l'Islam, pour qu'il fasse partie de notre lutte contre le terrorisme, et nous avons besoin d'entendre plus souvent la voix des communautés musulmanes en Europe, face au terrorisme."

sharia-says-democracy-go-to-hell

Pour les manipulateurs de l'UE, ceci est un pur produit de l'Europe. Ou comment humilier encore les peuples européens après des attentats: tout simplement immonde!

La commissaire européenne a déclaré, au sujet des individus suspectés d'avoir organisé les attentats de Bruxelles que «ces terroristes sont des citoyens européens, qui sont nés en Europe».

Mogherini a estimé que les Etats membres de l'UE, "doivent partager toutes les informations relatives au terrorisme sur une base régulière et sans délai."

Selon le dernier bilan officiel, 31 personnes ont été tuées et 260 autres blessées, mardi dernier, dans trois explosions ayant visé un aéroport et une station de métro à Bruxelles.

Source

Rappel: Belgique: Le Conseil des Théologiens musulmans refuse de réciter une prière pour les non musulmans morts

19 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Cette andouille de calibre sidéral, après avoir proféré qu’en europe on croyait à « un islam de paix » s’est mise à chouiner en évoquant les tueries de Bruxelles. Voilà une rombière parfaitement insane, prototype de la bobêtitude européâstre.
    L’islam dans son ensemble est un danger mortel./ Traître qui dira le contraire !

  2. Posté par Elie le

    Si la représentante de l’Europe dit avoir besoin de l’islam en Europe pour combattre le terrorisme, la madame ne comprend pas ce qu’est l’islam. Pour ma part je vous souhaite bonne chance, vous êtes dans la mauvaise voie.

  3. Posté par lucie le

    Madame, allez faire re-formater votre cerveau !
    vous êtes la victime consentante d’une manipulation des esprits ! souffrez-vous d’un syndrome de Stockholm aggravé ?

    allez consulter SVP !

  4. Posté par REALrecognizeREAL le

    le monde occidental et l’islam sont comme le vinaigre et l’huile d’une sauce à salade. On a beau les secouer de force pour les mélanger (société multiculturelle), ces ingrédients finissent toujours par se séparer!

  5. Posté par Ratiocine le

    Nous n’avons pas besoin de l’Islam, nous avons besoin de gens d’origine arabe ou qui parlent arabe et qui sont des ex-musulmans ou des musulmans vraiment critiques,dans le but de combattre l’Islam et les Islamistes. Les 90% d’autres, il faut les tenir pour de dangereux ennemis potentiels pour nos vies.

  6. Posté par Hérodote le

    D’accord avec Peyhem.
    J’ajouterais que les combats contre les dieux et le religieux, les tentatives de promouvoir l’athéisme (tels les efforts d’un Michel Onfray) sont des pertes de temps et d’énergie colossales (on n’a quasiment jamais persuadé personne à ce propos, et il y a des raisons à cela). Ce qu’il faut, c’est fermement tenir en respect l’islam, ne lui faire aucune concession, voire l’éliminer du monde occidental. L’islam et la civilisation occidentale sont incompatibles, et ce religieusement, politiquement, socialement, scientifiquement (l’islam est un obscurantisme), et à l’endroit de la femme et de la sexualité.

  7. Posté par yvanovitch y le

    L’UE ? …une saloperie totale ! Mogherini ? …une « salaud » qui se fout de la démocratie des peuples ! Le Juncker ? …le grand magouilleur du Luxembourg : répugnant ! Tous forment une association de malfaiteurs !

  8. Posté par Peyhem Veys le

    @ Patrick Stocco: là, d’accord avec vous. Mais attention à ne pas aller jusqu’à l’extrême en abolissant toutes les références à notre culture chrétienne. C’est elle le ciment de notre civilisation, n’en déplaise à certains. A ne pas non plus oublier les apports extraordinaires pour la culture, la musique, la peinture, la science et tous les autres domaines ou l’Eglise a été un vecteur de progrès. Un progrès général, même avec des inégalités, bien plus juste que celui actuel qui ne favorise qu’une caste de banquiers anonymes et vagabonds et leurs larbins. Mais qu’on laisse les gens croire ou non dans la vie civile est correct. C’est une prérogative personnelle. Cependant, par cela, certains tentent d’imposer des règles nouvelles, souvent contre-productives au niveau social: ouverture des commerces le dimanches, plus de fêtes chrétiennes, congés mis au gré des chefs de l’instruction publique, bref tout ce qui peut être fait de manière à nous faire oublier d’où nous venons. C’est ceux-là, les laïcards extrêmistes et, pour finir, dangeureux…

  9. Posté par Patrick Stocco le

    @ Peyhem Veys: les extrêmistes, y compris les laïcs qui refusent toute référence à la culture judéo-chrétienne qui est la nôtre, sont à côté de la plaque. En cela je suis d’accord avec vous. Mais nous devons définir une NORME commune qui puisse permettre aux croyants et aux non croyants de vivre ensemble. Et je n’en vois pas d’autre que celle d’une république véritablement laïque.

  10. Posté par Dumesnir Henri le

    L’Islam est une idéologie totalitaire, raciste, misogyne, discriminatoire, mortifère. La CEDH a déclaré la loi islamique incompatible avec la démocratie en Europe. Par conséquent, cette pseudo-religion doit être interdite dans tous les pays occidentaux.
    Pour rappel, voici le classement ATP (Associations des Tueurs Professionnels) :
    1. L’Islam : 270 millions de morts.
    2. L’International-Socialisme : 100 millions de morts.
    3. Le National-Socialisme : 50 millions de morts.
    Soit le socialisme-communisme sous toutes ses déclinaisons : 150 millions.
    Cette dernière idéologie doit être également interdite !
    Par exemple, si quelqu’un fondait une nouvelle religion sur la base de révélations faites par Dieu à son nouveau prophète, qui se nommerait Grand-Bobet, écrivait dans son corpus que :
    1. Il n’y a qu’un Dieu.
    2. La seule vraie religion est celle révélée au prophète Grand-Bobet.
    3. Tous les humains doivent se convertir à cette nouvelle religion, sous peine de mort.
    4. Tous les moyens sont bénis par Dieu pour imposer cette religion, entre autres, la ruse, le mensonge, les décapitations, les assassinats, le terrorisme, les viols.
    5. Dieu a dit à son prophète Grand-Bobet que la femme est un être inférieur et qu’elle doit obéissance à l’homme et que les humains qui n’appartiennent pas à la communauté du Grand-Bobetisme doivent être considérés comme des êtres inférieurs.
    6. Les hommes appartenant à la nouvelle religion ont droit à plusieurs femmes et qu’ils peuvent les traiter comme des esclaves.
    7. Seules les révélations faites par Dieu à Grand-Bobet sont valables et immuables pour l’éternité.
    Pensez-vous que cette nouvelle religion soit légalisée dans les pays occidentaux ?

  11. Posté par Myrisa Jones le

    L’UE a tellement « besoin » de plus d’islam, qu’elle pactise avec le diable…
    Cette clique d’idiots à Bruxelles devraient ouvrir les yeux!

    Moscou et Washington contre Ankara
    par Thierry Meyssan
    Le Levant est en pleine effervescence après la mise en application de l’accord russo-états-unien sur la paix en Syrie. Chaque acteur tente de tirer son épingle du jeu. Pourtant celui-ci n’est pas terminé. Moscou et Washington se préparent à déstabiliser le président Erdoğan.

    Les différents acteurs régionaux, constatant qu’ils ne parviendront pas à renverser la République arabe syrienne se cherchent de nouveaux objectifs, alors que l’Armée arabe syrienne se prépare à libérer Idlib, Alep et Palmyre.

    Ainsi Israël intervient en sous-main pour provoquer une seconde guerre civile au Liban plutôt que de devoir affronter une nouvelle fois le Hezbollah. Simultanément, le président Reuven Rivlin s’est rendu, le 17 mars, à Moscou pour y présenter ses revendications (pas d’Iraniens à la frontière syro-israélienne et reconnaissance de l’annexion du Golan). Il s’est entendu répondre comme prévu que, dans le cadre d’un règlement régional de paix, la Russie peut aider à négocier avec les Iraniens. Quant au Golan, la question a été réglée depuis longtemps par le Conseil de sécurité. De son côté, Dore Gold est en Turquie. Il tente de voir comment utiliser le désarroi d’Ankara pour jouer la carte terroriste au Liban.

    L’Iran agite ses contacts en Arabie Saoudite en espérant pouvoir y organiser une révolution. Les chiites du Golfe sont prêts, les sunnites de la Mer rouge ont besoin d’encore un peu de temps. Londres laisse faire en espérant que les troubles à venir permettront à la City de spéculer sur le prix du pétrole. Tandis que Washington s’inquiète de sécuriser l’arme atomique saoudienne.

    L’Union Européenne refuse de s’avouer vaincue. Le 18 mars, elle a accordé 3 milliards d’euros annuels à Ankara pour ralentir le flux de migrants. Dans les faits, la Turquie prévoit d’utiliser cet argent pour financer les jihadistes et tarir le flux des migrants en renversant le président el-Assad. Inconscients, les Européens ont décidé d’abolir dans les semaines à venir les visas d’entrée pour les Turcs, établissant ainsi la libre-circulation depuis les camps d’Al-Qaïda en Turquie jusqu’à Bruxelles.
    (…)
    Thierry Meyssan
    http://www.voltairenet.org/article190860.html

  12. Posté par Peyhem Veys le

    @ Patrick Stocco: et de leur apprendre aussi que la laïcité est le facteur le plus rapide vers la situation où nous sommes et les prochaines éventuelles guerres civiles. Si les laïcards extrêmes n’avaient pas lutté avec autant de pugnacité contre le christianisme (religion de paix et d’amour, elle), nous ne serions pas à la portée de ces demeurés de musulmans. Et si ces mêmes laïcards de l’extrême n’avaient pas complètement désarmé les chrétiens (pour ne pas déranger leur vie faite de caprices et d’envies), les barbares ne se frayeraient pas un chemin aussi facilement au milieu de ce troupeau de dindes sans esprit, sans espoir, sans direction et sans avenir. CQFD…

  13. Posté par Le pragmatique le

    Besoin de quoi ? Hein ?
    L’islam ne fait bien évidemment pas partie de l’EU.
    Et la béance du droit du sol n’en fait pas forcément des européens. Ils s’adaptent et arrêtent de nous gonfler avec leurs revendications et magasin d’accessoires ou ils se cassent dans le désert préféré.

  14. Posté par Patrick Stocco le

    Nous n’avons plus besoin, sur cette planète, de croyances moyenâgeuses. Il est urgent, en revanche, d’instruire les populations en leur montrant que les dieux n’existent pas et que seule la laïcité, dans l’état actuel des choses, nous permet de vivre ensemble.

  15. Posté par Rikiki le

    L’imbécilité n’a aucune limite chez cette représentante de l’UE. De l’autre côté, je n’ai jamais entendu des islamistes européens ou migrants actuellement, lever la voix contre ces attentats sauf pour des padamalgames etc. Les modérés sont donc des terroristes en puissance qui attendent patiemment leur tour !

  16. Posté par G. Vuilliomenet le

    Et comment traite-t-on la haute trahison? Question qui est la réponse à mon commentaire censuré. Effectivement, c’est politiquement incorrect de parler de peloton d’exécution, ce qui se tradui(sai)t d’antan au mur et douze balles dans la peau.

    Car il faut arrêter de nous seriner avec cet islam européen que l’on veut nous faire gaver. A se demander quelles sont les réelles intentions de ceux qui prônent sans discontinuer ces théories criminelles.

  17. Posté par Tommy le

    On pourrait ajouter: Les Juifs ont besoin du nazisme.

  18. Posté par Anne Lauwaert le

    mais c’est la logique même:
    plus l’UE nous fait du tort plus nous avons besoin d’UE
    plus l’islam nous fait du tort plus nous avons besoin d’islam
    plus la drogue nous fait du tort plus nous avons besoin de drogue
    plus l’alcool nous fait du tort plus nous avons besoin d’alcool
    c’est combattre le mal par le mal
    c’est même le principe du vaccin…
    ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts…
    c’est une forme de sélection naturelle
    Tout ira bien… après…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.