Le gouvernement polonais envoie balader l’UE, qui a condamné la Pologne à payer 500’000 euros par jour jusqu’à la fermeture d’une mine de charbon

Cenator: Notons qu'en Allemagne, en exploitant l'émotion créée par l'accident de Fukushima, les pastèques et d'autres opportunistes ont obtenu la fermeture de leurs centrales nucléaires, (comme ils l'ont aussi fait en Suisse), causant de graves pénuries et entraves à l'économie. 
Une fois la situation devenue intenable, les Allemands ont rouvert des mines de charbon très polluantes, même plus polluantes que la mine polonaise qui est la cible de Greenpeace Tchéquie depuis des années. 
Mais pour l'Allemagne, pas d'amende, pas de sanction, pas de reportages alarmants et diffusés à large échelle par les médias de Gauche.
Car dans la tête de l'UE, c'est à l'Est que se trouvent les élevages de dindons pour la farce, et à l'Ouest, les pays exemplaires pour tous par leur morale progressiste.

Surprise, surprise! La Pologne refuse de payer un sou!

*******

avec AFP. - 20/09/2021  - La Cour de justice de l’Union européenne a condamné Varsovie à verser une astreinte journalière de 500 000 euros à Bruxelles, jusqu’à l’arrêt d’une mine de charbon de Turow dont les effets nocifs pour l’environnement sont dénoncés par la République tchèque voisine.

La Pologne a été condamnée lundi 20 septembre 2021 par la justice européenne à verser une astreinte journalière de 500 000 euros à Bruxelles, jusqu’à l’arrêt d’une mine de charbon dont les effets nocifs pour l’environnement sont dénoncés par la République tchèque voisine.

Appelée à « cesser immédiatement » l’exploitation

Le 21 mai dernier, la Cour de justice de l’UE (CJUE) avait, dans une décision rendue en référé (en urgence), ordonné à la Pologne de « cesser immédiatement » l’exploitation de la mine de Turow, voisine de la République tchèque, à la demande de Prague qui dénonce ses nuisances pour l’environnement sur son territoire. L’affaire doit être examinée plus tard sur le fond.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki avait averti que Varsovie garderait ouverte la mine, estimant qu’une fermeture « pourrait mettre en danger l’approvisionnement en énergie de la Pologne ».

Prague avait demandé mi-juin à la CJUE d’imposer une astreinte de 5 millions d’euros par jour à la Pologne pour ne pas avoir respecté cette décision.

C’était la première fois qu’un État de l’UE réclamait une astreinte à l’encontre d’un autre État membre ne s’étant pas conformé à une ordonnance de la Cour.

L’institution basée au Luxembourg a finalement rejeté la demande polonaise d’un « report » pour l’arrêt de la mine et donné après la demande tchèque, en ordonnant à Varsovie de payer à la Commission européenne une astreinte de 500 000 euros par jour, « à compter de la date de notification et jusqu’à ce que [la Pologne] respecte l’ordonnance de référé ».

Prague réclamait une astreinte dix fois plus importante

« Il apparaît nécessaire » d’imposer une astreinte « aux fins de dissuader cet État de retarder la mise en conformité de son comportement avec cette ordonnance », a fait valoir la CJUE dans un communiqué.

Le montant de l’astreinte est dix fois moins important que ce que réclamait Prague : « Le juge des référés demeure libre de fixer l’astreinte au montant et sous la forme qu’il considère adéquats », celle-ci devant être « adaptée aux circonstances » et « proportionnée au manquement constaté ainsi qu’à la capacité de paiement de l’État membre », rappelle la Cour.

Selon les autorités tchèques, l’exploitation de cette mine, en service depuis 1904, a un impact négatif sur l’environnement des régions frontalières, où les habitants déplorent bruit, poussière et manque d’eau.

Cette mine de lignite (charbon de qualité médiocre) assure la fourniture d’environ 7 % de l’électricité en Pologne.

Le groupe énergétique public polonais PGE, qui la détient et l’exploite, compte en extraire du charbon jusqu’en 2044 et veut l’étendre de 25 à 30 kilomètres carrés.

source: https://www.ouest-france.fr/europe/pologne/mine-de-charbon-la-justice-europeenne-condamne-la-pologne-a-une-astreinte-de-500-000-euros-par-jour-8430d1e8-1a1f-11ec-af4b-bea41043e391

 

 

2 commentaires

  1. Posté par Crt le

    Il faut envoyer se faire voir (je reste poli) les cour de justice et cour européenne des droits de l’homme. Les parlements nationaux doivent rester SOUVERAINS.

  2. Posté par antoine le

    Il s’agit de la paille et de la poutre … !!
    https://www.lemondedelenergie.com/electricite-allemagne-charbon/2020/07/13/
    Une nouvelle centrale au charbon de 1’100 MW inaugurée en Allemagne
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/11/13/en-allemagne-une-nouvelle-centrale-a-charbon-echauffe-les-esprits_6018996_3234.html
    Est-ce que les promesses de Mme Merkel seront tenues ?
    – Fermeture des centrales nucléaires …
    – Fermeture des centrales à charbon et à lignite (en 2038) ?
    Combien de centrales à gaz seront inaugurées pour suppléer l’intermittence des énergies renouvelables (solaire et éolien) ?
    On constate que le taux de CO2 dans l’atmosphère ne diminue pas malgré 20 ans d’Energiewende (tournant énergétique) !
    Cela coûte en gros 25 milliards d’Euros par an pour un résultat NUL !
    Le kWh en Allemagne est le plus cher d’Europe !
    https://selectra.info/energie/electricite/prix/europe
    La pollution due au particules fines et le dioxyde de soufre va diminuer mais PAS le CO2 !!
    Quel gâchis économique … il manque juste du bon sens …
    L’hystérie du réchauffement climatique aveugle les dirigeants politiques et économiques.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.