Lancement d’une campagne de collecte de fonds : « SWISS STOP ISLAMIZATION AWARD 2021 ». Communiqué de presse 29.1.2021

Communiqué de presse  (29.1.2021)

Lancement d'une campagne de collecte de fonds – Objectif : 6'000 francs

SWISS STOP ISLAMIZATION AWARD 2021

 

 

Chers  rédacteurs et chères rédactrices,

Afin de manifester une juste reconnaissance aux personnes et aux associations qui, souvent dans l’indifférence général, luttent contre l'islamisation de notre Pays, le mouvement politique «Il Guastafeste» du Tessin a créé en 2018 un prix national.

 

L'objectif du « Swiss Stop Islamization Award » est de décerner chaque année le prix à trois personnes ou associations qui - en Suisse romande, en Suisse alémanique, et en Suisse italienne ( mais aussi dans les Pays limitrophes à la Suisse) - se sont distinguées pour leur courageuse activité contre l'islamisation et contre le radicalisme islamique.

Le but est de  soutenir financièrement les gagnants, avec un montant de 2'000 francs chacun.

La première édition du prix avait été gagné par Mireille Vallette, Walter Wobmann et Lorenzo Quadri ; la deuxième par  Sami Aldeeb, Alain Jean-Mairet et Magdi Cristiano Allam; la troisième par Uli Windisch, Shafique Keshavjee et Stefano Piazza.

 

L’attribution du prix de la quatrième édition aura lieu durant le printemps. Une nouvelle campagne de collecte de fonds est donc lancée avec l’objectif de recueillir 6'000 francs grâce aux contributions de nombreuses personnes :

 

«Movimento politico “Il Guastafeste”, 6616 Losone,  ccp N° 65-67871-6; IBAN: CH6209000000650678716; motif du versement: «Stop Islamization») .

 

Ci-dessous, je joins la listes des 13 « nominés » de l’édition 2021  .

 

Cordialement                                                      Giorgio Ghiringhelli (ilguastafeste@bluewin.ch)

(fondateur et coordinateur du mouvement politique "Il Guastafeste")

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les nominés

 

Suisse française + France :

 

  • L’Association Suisse Vigilance Islam (ASVI)(Genève)- Fondée le 20 juin 2015 à Genève, l'Association Suisse Vigilance Islam (ASVI) est la seule association de notre pays qui parmi ses objectives a celui de "protéger la Suisse de l'islamisation". L’ASVI est une association apolitique et neutre sous l’angle confessionnel, qui défend les valeurs d'une société pluraliste et démocratique et considère que l'expansion de l'islam constitue la menace la plus grave pour la démocratie et la liberté dans notre pays. L'ASVI entend favoriser la libre expression sur l'islam et estime qu'il doit être possible de critiquer l'islam et ses textes fondateurs au même titre que toute autre doctrine ou religion, sans subir de censure ou encourir des poursuites pénales. Comme indiqué dans sa "Charte des valeurs" publiée sur le site vigilanceislam.com (qui fait une information sérieuse et documentée) l'ASVI défend la démocratie, dont font partie intégrante le refus de toute forme de violence, de racisme et de xénophobie, la primauté de la loi sur la religion et la liberté religieuse dans l'espace privé, mais qui implique également le refus de la charia et la protection de l'espace public contre les tentatives de pénétration de l'islam. Pour atteindre ses objectifs, l'ASVI se concentre principalement sur l'information (y compris la participation à des débats et des événements), mais aussi sur l'utilisation des droits populaires et sur le soutien aux actions en Suisse et à l'étranger en syntonie avec ses objectifs. Depuis sa création, l'ASVI, très active principalement dans la Suisse romande et qui, par peu de moyens, fait un travail d'information vraiment formidable, était présidée par la combative et courageuse journaliste et écrivaine Mireille Vallette, à qui en l'automne 2019 une autre femme a pris la relève : Fabienne Alfandari (https://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2019/09/20/vigilance-islam-intronise-une-nouvelle-presidente-300966.html ).
  • Pierre Cassen (FRANCE) - Il est le très combatif fondateur et ex-directeur de Riposte laïque, un site internet créé en 2007 en France par un groupe de personnes d’extrême gauche qui ont décidé qu’il était l’heure de s’opposer à l’islamisation de la France. Le site est très intéressant et courageux. Écoutez le discours de 27 minutes que Pierre Cassen a fait en 2017 en terre d’Ardèche (https://tvs24.ru/ripostelaique/embed/43/ ) et qui a été censuré par YouTube. Il déclare qu’il faut interdire l’Islam en France et fermer toutes les mosquées.
  • Zineb el Rhazoui (FRANCE) - Née en 1982 à Casablanca, cette journaliste française d’origine marocaine, qui se décrit comme athée de culture musulmane, est devenue célèbre dans le monde entier pour avoir accidentellement échappé le 7 janvier 2015 au massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, dont elle était chroniqueuse depuis 2011 et qu’elle a quittée en 2017 parce que la rédaction avait décidé de ne plus publier de caricatures sur Mahomet. Depuis, cette militante pour les droits de l’homme et les libertés individuelles, qui, pour défendre les femmes musulmanes, avait été porte-parole de l’association féministe « Ni putes ni soumises », vit sous protection parce qu’elle a reçu plusieurs menaçes de mort et elle est la femme la plus protégée de France. Cela ne l’empêche pas de participer à des émissions de radio et de télévision où elle ne manque pas de critiquer l’islam mais aussi les intellectuels et les journalistes soumis aux islamistes. Les menaçes contre cette courageuse militante anti-islamique se sont multipliées après que, lors d’une interview diffusée en 2018 sur CNews, ellel avait déclaré que « l’islam doit se soumettre à la critique, à l’ironie et aux lois de la République » et après que la même année, dans une autre émission, ellel avait fait valoir que les femmes voilées soutiennent l’idéologie islamique radicale avec leur comportement (https://www.youtube.com/watch?v=VZILsOpcBls) . En 2016, elle a publié un livre intitulé « Détruire le fascisme islamique » dans lequel elle révèle la stratégie d’expansion du fascisme islamique en Occident.
  • Dominique Schwander (Valais), né à Lausanne en 1937, auteur  du monumental     e-Book  (621 pages) “L’Europe  soumise  et l’Islam – Islamisation rampante de la Suisse” : http://ilguastafeste.ch/islamisation.pdf
  • Hamid Zanaz (FRANCE) - Issu de famille musulmane, connaît l’islam pour avoir vécu en Algérie où il a enseigné la philosophie à l’Université. Il a dû laisser l’Algérie et s’enfuir en France en 1993 , pendant la guerre civile, à cause de ses positions laïques.  Traducteur et journaliste indépendant , écrivain et penseur libre, il collabore à différentes publications arabes et françaises. Il est l’auteur de nombreux essais , tant en arabe qu’en français , touchant à la religion, à la sexualité, à la politique ou à la science dans le monde islamique  . Il a publié plusieurs ouvrages parmi lesquels “L’Europe face à l’invasion islamique : une civilisation en péril”  (2019)  , qui est dédié  Á tous les résistants du monde qui refusent l’islamisation de leur pays” . Dans ce livre il y a un chapître  sur ” la Suisse  face à un volcan islamiste” où l’auteur affirme que “aucune mosquée en Suisse n’est épargnée, toutes sont contaminées par le fondamentalisme islamique radical”. Dans son ouvrage “L’islamisme vrai visage de l’islam” (2012) , qui a connu plusieurs éditions , il dévoile le double visage de l’islam, ses complicités et ses stratégies. L’auteur montre qu’islamisme et islam visent en réalité le même but : imposer la loi musulmane partout dans le monde, l’un ouvertement, l’autre masqué. Ce livre, comme on lit en couverture, est un cri d’alarme lancé par un homme courageux : “ ouvrez les yeux au lieu de pratiquer la politique de l’autruche ! Apprenez d’abord à connaître le péril qui guette la démocratie, la liberté de conscience et celle des femmes , et sachez déjouer les pièges et les mensonges car, selon la taqìya, mentir pour le bien de la religion n’est pas un péché en islam”.
  • Eric Zemmour (FRANCE) – Né à Montreuil en 1958, issu d’une famille d’origine juive algérienne de nationalité française, arrivée en France durant la guerre d’Algérie. Ce journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste est devenu ces dernières années un des plus irréductibles et célèbres opposants à l’immigration et à l’islamisation de la France. Il soutient que l’islam n’est pas compatible avec la République. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages qui suscitent la polémique, parmi lesquels “Le Suicide français” (2014). Zemmour est un des hommes les plus détestés et les plus aimés de France. Sa présence sur les plateaux télévisés et dans les émissions de radio est synonyme de records d’audience. À partir de 2019, il participe sur CNews à l’émission “Face à l’info” qui grâce à sa présence remporte un grand succès. Avec courage et détermination, il exprime publiquement des opinions qui lui attirent la sympathie de très nombreux Français, mais aussi des insultes, des menaces et des plaintes qui visent à le faire taire. En 2011, 2018 et 2020, la justice française le condamne pour provocation à la discrimination raciale et à la haine envers les musulmans et leur religion. Il déclare “qu’on ne peut plus critiquer l’offensive islamiste sans se faire traiter de raciste”. Voici certaines déclarations qui lui ont valu d’être condamné: “La plupart des trafiquants de drogue sont noirs et arabes”. “Il faut donner aux musulmans le choix entre l’islam et la France”. “Tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas, considèrent les jihadistes comme des bons musulmans”. “La France vit depuis 30 ans une invasion”. “Dans les innombrables banlieues françaises, où de nombreuses jeunes filles sont voilées, se joue une lutte pour islamiser un territoire, un djihad”. “Les musulmans sont d’anciens colonisés devenus colonisateurs”. “Le voile islamique et la djellaba sont l’uniforme d’une armée d’occupation”.

Suisse italienne + Italie :

 

  • Boris Bignasca (Lugano) - Député au Grand Conseil et responsable du “Mattinonline”, site web d’information de la Lega dei Ticinesi qui ouvre lagement ses colonnes aux articles très critiques sur l’islam et l’immigration musulmane.   
  • Iris Canonica (Capriasca) - Membre du comité d’initiative tessinois et du comité fédéral pour l’interdiction de la burqa et auteure depuis des années de nombreux articles critiques sur l’islam, en particulier sur la soumission et l’oppression des femmes.
  • Eros Mellini (Lugano) - Directeur du journal bimensuel “Il Paese”, lui aussi très critique envers l’islam et la politique d’asile, et qui fait de la réinformation antipolitiquement correct.
  • Souad Sbai (Italie) - Elle est journaliste et écrivaine, née au Maroc mais citoyenne italienne depuis 1981. Diplômée de Lettres à l'université La Sapienza à Rome, elle a passé une thèse en droit islamique. Elle est aussu rédactrice en chef d'Al Maghrebiya Italie, un portail en langue arabe et italienne dédié aux communautés arabes en Italie. Depuis 1997, elle est présidente de l'Association marocaine des femmes en Italie. Depuis vingt ans, elle lutte contre l'extrémisme, en faveur des droits de l'homme et pour libérer de la ségrégation les femmes musulmanes en Italie.  En 2009, alors qu’elle était députée, elle a  présenté un projet de loi visant à interdire le voile intégral (burqa et niqab). Vivement compbattue, cette proposition a échoué.  Souad Sbai collabore avec plusieurs journaux italiens et a publié plusieurs livres, dont "Ostaggi dell’integralismo” (2014), "L’inganno: vittime del multiculturalismo" (“La tromperie: victimes du multiculturarisme”, 2010, et "I Fratelli Musulmani e la conquista dell’Occidente " (2018). Dans ce dernier livre, elle parle du radicalisme et du djihadisme à partir d'un document important intitulé "Le projet" retrouvé en 2001 dans la maison d'un musulman résidant à Campione d'Italia et ancien directeur d'une banque à Lugano. Le projet retrace  la stratégie que le Les Frères musulmans devraient suivre pour conquérir l'Occident.

 

Suisse alémanique + Allemagne:

  • Hamed Abdel-Samad (ALLEMAGNE)  - Né en Egypte, historien et politologue. Fils d’imam sunnite et ancien membre des Frères musulmans. Il travaille à l'Institut juif d'histoire et de culture de l'Université de Munich et vit sous protection. Dans son livre "Der islamische Faschismus : Eine Analyse" (2017), il approfondit son analyse historique des similitudes entre l'islamisme et les idéologies d'Hitler et de Mussolini ; il décrit les tendances fascistes de l'extrémisme islamique actuel.
  • Comité d’Egerkingen (Soleure) - Ce comité, qui a son siège dans la Commune de Egerkingen (Canton Soleure), avait été formé par un groupe de personnes (qui militaient principalement dans l'UDC et l'Union démocratique fédérale)  dans le but de lancer en 2007 une initiative populaire visant à l'interdiction de la construction de minarets en Suisse. En 2009, l'initiative a été accueillie favorablement par le Peuple avec 57,5% des voix en faveur, créant une grande surprise dans le monde entier.  En 2016, ce comité a promu le lançement d'une nouvelle initiative populaire qui propose d'inclure dans la Constitution fédérale l'interdiction de dissimuler le visage en public, avec un texte similaire à celui déjà approuvé au Tessin en 2013 par le 65,4% des électeurs. Cette nouvelle initiative sera votée le 7 mars prochain, et selon un sondage réalisé en janvier 2021 , elle devrait reçevoir la faveur de 56% des électeurs. La Suisse deviendrait ainsi le cinquième pays d'Europe à interdire le voile intégral en public, après la France, la Belgique, l'Autriche et le Danemark. Le comité d'Egerkingen, présidé par le conseiller national Walter Wobmann (UDC), a également fait les gros titres lors des élections fédérales de 2019, lorsqu'il a diffusé des affiches accusant le PLR de défendre les islamistes : une accusation motivée par le fait que ce parti avait voté au Parlement avec les socialistes contre une proposition visant à interdire le financement étranger des mosquées et des centres culturels islamiques (dans le but d'entraver la propagation de l'islam politique en Suisse).  
  • Thilo Sarrazin (ALLEMAGNE) - Membre du SPD, un des auteurs les plus controversés et l'un des intellectuels les plus influents d’Allemagne. Ses thèses sur l'immigration et la politique financière donnent lieu à de vifs débats. Sarrazin a travaillé comme secrétaire d'État au ministère des finances, à la Deutsche Bahn et comme sénateur des finances à Berlin. Plus récemment, il a été membre du conseil d'administration de la Bundesbank. Il a perdu son emploi à cause de son bestseller « L’Allemagne disparaît ». Son dernier livre "Feindliche Übernahme" dénonce l'islamisation de l'Europe.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.