Hôpitaux Universitaires de Genève: COVID-19 – Point de situation

Dans le cadre des colloques du mardi de médecine des HUG, le 27 mars 2020 : Point de situation à propos du coronavirus de la maladie COVID-19.
Avec: Dre Frédérique Jacquérioz Bausch, Pre Alexandra Calmy et Dr Manuel Schibler du Service des maladies infectieuses,
Dre Anne Iten et Dr Mohamed Abbas du Service prévention et contrôle de l’infection, Pr Jean-Luc Reny chef du Service de médecine interne générale.
Le site www.hug.ch/coronavirus vous informe et vous permet d'évaluer rapidement votre risque et savoir que faire si vous présentez des symptômes respiratoires aigus d'apparition récente tels que toux, rhume ou fièvre.
Cet outil d'évaluation ne concerne que les adultes. En répondant à quelques questions, vous obtiendrez des recommandations qui correspondent aux mesures appliquées aux HUG en lien avec la maladie Covid-19 (plus d'info https://www.hug-ge.ch/site

4 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    En supplément à mon commentaire précédent (s’il apparaît), celui que j’ai laissé sur la chaîne YT des HUG n’est visible que de moi-même. En clair, il a été censuré. Pourquoi? Quelle relation incestueuse y a-t-il entre les HUG, mais c’est probablement la même chose avec les autres hôpitaux universitaires, et les chercheurs des pharma. Le Pr Calmy parle de deux anciens médicaments (10-15 ans d’âge), mais rien n’empêcherait nos hôpitaux d’utiliser les patients atteints de covid-19 comme cobayes pour utiliser de nouvelles molécules développées dont on ne connait rien ou presque.

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    Je reviens sur cette vidéo sur les traitements du covid-19 qui seront pratiqués aux HUG. Je vous mets le lien ci-dessous:

    https://youtu.be/ejV9rdTmxzo

    Mon commentaire pourrait bien disparaître car c’est une manière de poser la question sur l’objectivité des médecins-professeurs des hôpitaux universitaires.

    « Le Pr Calmy nous parle de deux médicaments anti-VIH et antirétroviraux? Quel est le prix de ces produits (lopinavir + ritonavir) qu’elle aimerait tester? Quel est celui de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine?
    Voici ce qu’écrit Monsieur Jean-Dominique Michel sur son blog, que je vous conseille de lire, au sujet de l’efficacité de la chloroquine, ce que semble vouloir discréditer à mots couverts, le Pr Calmy. Pourquoi?

    « Le baiser de la mort

    Après avoir disqualifié toutes les « evidence » apportées par les Chinois, les Coréens, les Japonais et les Marseillais au sujet de l’efficacité de la chloroquine, le gouvernement exige maintenant d’autres données avant de prendre une décision. Il s’en réfère à « la Science » et exige des preuves indiscutables. Comme ça a l’air raisonnable ! »

    http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/26/covid-et-mensonge-d-etat-en-france-305316.html

    Au sujet de ce blog, il y a également un billet sur les falsifications des études médicales de ces pharma et de la complaisance, pour ne pas parler de corruption, des médecins pour promouvoir leurs produits. Voici ce qu’il rappelle et qu’il faudrait, en tant que citoyen, méditer:

    Le Dr Relman, en 2002, avait souligné :

    « La profession médicale est achetée par l’industrie pharmaceutique, non seulement en termes de pratique de la médecine, mais aussi en termes d’enseignement et de recherche. Les institutions académiques de ce pays se permettent d’être les agents rémunérés de l’industrie pharmaceutique. Je pense que c’est honteux. »

    Son successeur, Marcia Angeli relevait quant à elle en 2009 :

    « Il n’est tout simplement plus possible de croire une grande partie des recherches cliniques qui sont publiées, ni de se fier au jugement de médecins de confiance ou à des directives médicales faisant autorité. Je ne prends aucun plaisir à cette conclusion, à laquelle je suis parvenu lentement et à contrecœur au cours de mes deux décennies de travail de rédactrice en chef. »

    Il n’y a aucune raison qu’en 2020 cela ait changé et il faut espérer qu’on ne va pas nous vendre à des prix exorbitants de la poudre de perlimpinpin.
    Il semble que l’azithromycine est efficace pour le traitement des infections virales alors que ce produit à l’origine est pour traiter les infections bactériennes. »

    Je rajouterai ici, l’avis de l’anthropologue:
    « Les tenants de l’approche absurde qui prévaut mettent en avant l’incertitude qui règne encore quant à l’effet de ces substances, et le nombre à ce stade insuffisant de données disponibles, issues d’essais cliniques, pour en tirer des conclusions définitives. Ce qui est TECHNIQUEMENT EXACT, mais MEDICALEMENT FAUX et HUMAINEMENT MONSTRUEUX. »

    Monstrueux, voire CRIMINEL!

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    Quand le Pr Alexandra Calmy fait la promotion du liponavir/retonavir au détriment du traitement du Pr Didier Raoult.
    Ecoutez bien, l’art de faire passer deux molécule médiocres mais nouvelles (15 ans) pour une réel espoir au détriment de plus anciennes molécules.

    https://www.youtube.com/watch?v=ejV9rdTmxzo

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.