Banlieues françaises : « Rien n’a changé avec le Coronavirus, il y a toujours le marché. C’est les vacances. »

Pendant ce temps, nos médias se focalisent sur une femme blanche allongée sur une plage seule, ils cachent ce qui se passe dans les banlieues françaises et les violences liées à certaines ethnies qui cherchent déjà à s'imposer par la force.

Bien entendu, ils exigeront des soins prioritaires si l'un des leurs est contaminés.

 

 

7 commentaires

  1. Posté par bla bla le

    Ils ont la raison, la vie continu, je vous invite de consulter le chiffres de OMS, le constat est que en 2019 en France sont morts 9000 de personne et en monde 650000 de la grippe.
    Donc la hystérie provoqué par les gouvernements et grâce aux journalos corrompue pour provoqué la panique et le stresse ainsi les maladies.
    Par contre se que est parlant c’est le fait que les dirigeants sataniste ne ordonne pas la même force que pour le reste du population. J’ai lu qu’il vont libéré les prisonniers. Pour sale bouleaux?

  2. Posté par combattant le

    Le vivre-ensemble,l’humanitaire pro-islamiste,la soumission,le racket de la population de souche,les augmentations de l’assurance maladie de la drèfusse,serafe la taxe obligatoire pour des merdias gauchistes-bolchèvique-socialos-communistes.Petites questions à nos idiots utiles ? Et vous TROUVEZ,vous les CANCRES qui ont fréquentés l’école buissonière,et évité les coups de ceinturons.COMMENT VA CETTE BELLE VIE SUR CETTE PLANETE .J’ai retiré de mon répertoire la belle VIE de Sacha Distel qui doit se retourner dans sa tombe,mais qui aura eu la CHANCE de ne pas connaître cette uerss, dans les mains d’une tremblotante et merdique personne !HONTE à cette créature.

  3. Posté par antoine le

    Ces racailles qui habitent les ZUS (Zone Urbaine Sensible) ou quartiers perdus de la République vont pendant des décennies être la réserve de virus et des épidémies vont resurgir de temps à autre jusqu’à ce qu’on éradique le MAL !

  4. Posté par Sertorius le

    Ils veulent que les droits mais pas les obligations qui viennent avec. C’est la définition d’un parasite: ça prends et ça donne rien en retour.

  5. Posté par Stefen le

    Des droits sans les devoirs..il y a le même problème avec les bourgeois, qui eux aussi se croient au dessus des lois. La violence en moins.
    https://youtu.be/7DtRGtqSXjc

  6. Posté par hmj1937 le

    Dans certaines banlieues le seul revenu pour de nombreuses familles est la drogue. Suite au confinement le business s’est tari. Très vite vous allez voir les grandes surfaces prises d’assaut et ensuite des « rezzous » sur les épiceries des beaux quartiers.

  7. Posté par Christian Hofer le

    « Bien entendu, ils exigeront des soins prioritaires si l’un des leurs est contaminé. »

    Sans ‘s’. Désolé.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.